musique costume maquillage

Avis sur Euphoria

Avatar Oszsiris
Critique publiée par le

Euphoria observe le sujet de la quête identitaire en 8 épisodes. Tout le long de la série, on récolte et on recolle les morceaux de vie de plusieurs adolescents, tous différents, et pourtant qui recherchent la même chose : l'amour, la gloire, le pouvoir. Chaque personnage rassemble un certain nombre de clichés du lycéen américain d'aujourd'hui, mais cela n'empêche pas une mise en scène originale, ainsi qu'une esthétique travaillée. Je dirais que cette esthétique passe notamment par les costumes et les maquillages, qui révèlent souvent la personnalité des personnages (pour Rue c'est l'ado qui se cache sous son sweat bordeaux en évitant d'être trop importante - malgré elle - en plus de son maquillage pailleté, coulant sur ses pommettes, symbolique de l'euphorie que procure la drogue ; tandis que pour Maddy par exemple, c'est plutôt le portrait de la cheerleader populaire du lycée qui s'exhibe sous des tenus ultra moulantes et des maquillages criards des années 2000...)
Mais l'esthétique de la série tient aussi et surtout aux multiples plans adoptés par la caméra (les feux d'artifices à la fête foraine en arrière plan d'une Jules et d'une Rue, Jules qui s'éloigne en vélo de cette même fête foraine pour retrouver son énigmatique Tyler, les retours périlleux de Rue dans les rues californiennes...)

Pour ce qui est de la bande son, elle est excellente en ce qu'elle nous fait pleinement ressentir les sentiments évolutifs et contradictoires des personnages, ainsi que les différentes intrigues qui se mélangent...De Still don't know my name de Labrinth à 151 rum de JID, chaque musique colle parfaitement à l'image et à ce qu'elle renvoie comme émotion.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 100 fois
1 apprécie

Autres actions de Oszsiris Euphoria