Shit is coming ! (SPOILERS)

Avis sur Game of Thrones

Avatar Krimssone
Critique publiée par le

Septième saison de Game of Thrones. Et grosse déception. Commençons par ce qui va, parce que tout n'est pas noir.
Les Effets spéciaux, les décors naturels magnifiquement bien choisis et donc, habillés, par les effets spéciaux.
En général les comédiens se débrouillent vraiment. cela ne sonne pas faux quand ils ouvrent la bouche.

La transformation de Viseryon en dracoliche.

Bon on a quelques trucs quand même. Heureusement.

La série et les livres n'ont rien à voir. Il n'empêche que la comparaison est inévitable. Autant l'adaptation sur les 5 premières saisons tenait bien la route, les aménagements, fusions de personnages, et quelques raccourcis opérés par les scénaristes et Martin, l'auteur étaient efficaces. mais depuis que la série a dépassé les bouquins et que les scénaristes, munis de quelques pistes données par Martin volent de leurs propres ailes, et bien c'est parti en quenouille.

La fin tragique d'Hodor, La bataille des bâtards, Arrowhead entre autres, restent des morceaux de bravoure. Mais à chaque fois je me répète, un film, une oeuvre de fiction visuelle, c'est avant tout une putain d'histoire, bordel de merde. Pardon je m'emporte. Et avec la matière dont disposaient les scénaristes, y'avait de quoi envoyer du paté !

Mais non... Le combat entre Brienne de Torth et le Limier (saison 5 je crois) ont sonné le glas et le début de la fin. Shit is coming !

Avec l'éradication des forces de Dorne et de Highgarden, les antagonismes ont été drastiquement réduits. On s'avance vers une histoire binaire. Les bons et les méchants, alors que tout le principe de la série, calquée sur les livres, étaient que tout n'est pas si manichéen, les personnages naviguent entre la lumière et l'obscurité, hormis quelques parangons du Bien et du Mal (ex: Ramsay/ Jon / Sam/ La Montagne...). Le cheminement de Jaime, Arya, le Limier sont passionnants mais là, Cersei est en roue libre, alliée à un gros débile d'Euron. Bref la Cersei qui défendait sans pitié ses enfants est devenue monochrome. Plus de nuances. Même vis-à-vis de Jaime. je pense que c'est une grossière erreur et cela témoigne de la simplification généralisée qu'à subi la série. Et je pense que cela est dû à un bâclage, à des soucis de grand public qu'il faut contenter. La série n'appartient plus à HBO, aux équipes de tournages mais au public, aux millions et millions de gens qui la suivent. Dommage, l'intégrité cela à du bon aussi (cf mots de Jon Snow au dernier épisode).

Passons maintenant aux failles, invraisemblances manifestes de la série. On peut manger de l'image, comme dans un grec, un soir de cuite, ou goûter d'abord ce que l'on a dans l'assiette et renifler avant. C'est ce que je fais, désolé si mes mots vous hérissent.

Premier gros coup de colère, lorsque Euron défonce en 2 temps, 3 mouvements, 2 aspics des sables. Là où Bronn peinait énormément lors du sauvetage de Myrcella à Lancehélion. Bronn est pourtant pas un manche. Autre chose les aspics, tout comme la Vipère rouge, utilisent du poison... bref là elles avaient oublié. Je veux bien qu'on explose Dorne pour recentrer l'intrigue, mais là c'est gros et maladroit. En fait c'est ça, aussi, un manque cruel de finesse de la part des scénaristes.

Ensuite, l'utilisation tellement abusive et là aussi maladroite, peu subtile des ellipses. Le sauvetage des 7 magnifiques/ mercenaires/samouraïs par Drogon et Dany est dur à avaler. Beaucoup plus qu'une merguez grillée. Autant je ne connais pas la vitesse de vol d'un dragon ni celle d'un corbeau, mais là, c'est des corbeaux aussi chargés que Justin Gatlin et Usain Bolt réunis avec un V8 dans leur croupion...

De l'utilité de certaines scènes.

Généralement, l'appauvrissement des dialogues, dans l'épisode 6 par exemple, les bavardages des 7 big boss est marrant, soit, mais inutile. Jon/ Jorah ? Tormund/ Le Limier ? ça mène où à part créer de la longueur. On est déjà familiers avec les personnages, on sait tout d'eux. Alors oui je veux bien qu'ils discutent de ça, mais pourquoi alors cacher la discussion d'Arya/ Sans et Bran (ellipse encore) bien plus fondamentale et nous imposer les cancans de super warriors de la mort qui tue.
Alors c'est pas le procédé d'Ironie dramatique c'est le contraire (j'oublie toujours), quand les personnages savent un truc que les spectateurs ne savent pas, mais là c'est utilisé à la truelle et au marteau. Pendant 3 épisodes les mecs se font chier à nous faire croire que Sansa et Arya ça va chier (alors que franchement ça tient pas, qui y croit, quand on sait qu'on a un Bran qui sait tout, et qu'Arya, aussi psycho soit-elle, est une Stark avant tout) pour en fait nous défoncer Littlefinger dans une mise en scène de tribunal bancale. Littlefinger, le mec le plus intelligent de toute la série, le gars (dans la série) à l'origine de tout le merdier qui fait qu'on a 7 saisons de Game of Thrones se fait buter sur un raccourci de scénar grossier. Infâme. Il peut mourir d'une façon peu glorieuse, dans l'anonymat, sur ses chiottes, la tête dans un cul de cheval, je m'en fous, là n'est pas le problème, le problème c'est la paresse du scénario. Au passage, le jeu du comédien qui incarne Peter Baelish est vraiment chouette dans cette scène de merde.

Alors oui je regarderai la saison 8, parce que je suis curieux, et que je suis un fan inconditionnel des bouquins, mais je n'ai plus d'espoir, encore moins que de me marier avec Missandei.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 878 fois
11 apprécient · 5 n'apprécient pas

Autres actions de Krimssone Game of Thrones