Season 6 is coming

Avis sur Game of Thrones

Avatar Vincent_Ruozzi
Critique publiée par le

La saison 5 s’est terminée il y a une éternité et quelques interminables journées nous séparent de la reprise fixée au 24 avril. Porte étendard d’HBO, la série a des allures de superproduction hollywoodienne. Chaque nouvelle saison est attendue de pied ferme par une communauté de fan de plus en plus importante. L’audience de la série aux USA a pratiquement triplé entre la première et la cinquième saison, passant de 2,5 à 6,9 millions de spectateurs en moyenne par épisode.

L’histoire, complexe mais très bien ficelée, nous emmène à travers les 7 royaumes de Westeros et le continent d’Essos. L’univers de George R. R. Martin a été fortement inspiré par l’histoire des rois maudits. Le quotidien des rois, princes et nobles n’est fait que d’intrigues, complots et traîtrises motivés par une soif de pouvoir inextinguible. Guerres, pillages et assassinats ne sont que les conséquences de cette avidité. Le Saint Graal dans Game of Thrones est de devenir le roi de Westeros et de poser son royal postérieur sur le trône de fer, composé d’un millier d’épées et forgé par le souffle d’un dragon.

La force de la série réside dans les nombreux rebondissements, les somptueux décors et paysages, sans oublier les caractères bien trempés des personnages. On peut se féliciter que le casting soit essentiellement composé d’acteurs britanniques. Imaginez un peu un fier guerrier du Nord veillant sur le Mur et parlant avec un accent américain. Les détracteurs de la série pointent du doigt la forte proportion de sexe et de violence gratuite. Il est vrai qu’on a rarement vu une série où la morale est à se point bafouer, mais c’est aussi ce qui fait le charme de Game of Thrones. J’entends d’ici les «Oh my god!» des millions de spectateurs américains. Bon faut dire que je lâche aussi quelques «Oh putain!» à chaque épisode.

Lorsqu’on se lance dans Game of Thrones, l’environnement devient tout à coup hostile. Le risque de spoil est partout. Il faut faire attention au boulot, lors d’une soirée entre potes, sur le net et même à l’abri bus. Que ce soit un simple passant, un collègue ou ton ami le plus cher, tout le monde a le pouvoir de détruire ton prochain épisode, voir plusieurs si t’es vraiment à la bourre. J’ai commis l'erreur irréparable d'attendre 2 jours avant de visionner le dernier épisode de la saison 4. Malheur à moi! Un collègue profita de ma faiblesse passagère pour me planter un coup dans le dos et m’annoncer par inadvertance (présomption d’innocence oblige) la fin de l’épisode. Ô rage! ô désespoir! Je l’ai maudit, lui et sa famille, sur dix générations.

Les hostilités sont donc sur le point de reprendre. Pour le moment la seule personne capable de spoiler le monde entier est Barack Obama himself. Grand fan de cette série épique, le président a demandé à David Benioff et Dan Weiss de lui livrer une copie. Les créateurs n’ont pas osé refuser la demande, de peur de finir comme Ed Stark. Je n’ose même pas imaginer les futurs dîners à la maison blanche. Hollande si tu m’écoutes, n’y va pas ! C’est un piège, tu vas te faire spoiler !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3248 fois
64 apprécient · 1 n'apprécie pas

Vincent_Ruozzi a ajouté cette série à 3 listes Game of Thrones

Autres actions de Vincent_Ruozzi Game of Thrones