Monde alterné de Gotham

Avis sur Gotham

Avatar BatDark
Critique publiée par le

Avant Batman… il y avait la ville de Gotham. Chalenge intéressante de la part Bruno Heller de vouloir créer une série policière sur la ville de Gotham. Ma théorie : au départ on pensait que la série parlerait du passé de Bruce et de son avenir dans une ville ou la criminalité et la violence pataugent dans les rues tandis que la police essaye de les boucler quartier par quartier. Et puis cette série se transforme en gros flop.

Si au final l’idée était de créer un Batman adolescent alors nous ne sommes plus dans l’univers DC mais dans un monde alterné : un multivers. S’il y a bien une chose qui ne va pas dans cette série, c’est que Bruno Heller a décidé d’introduire tous les ennemis de Batman, alors que Bruce n’est pas un adulte et même pas capable de se battre.

À Gotham City, le sergent James Gordon vient d’arriver au sein de la police. Son but : faire tomber le réseau de la criminalité et retrouver le meurtrier de Thomas et Martha Wayne. À l’aide de son partenaire Harvey Bullock, les deux flics vont tout faire pour éliminer la vermine de Gotham.

La première saison, se concentre sur la nuit du meurtre de Crime Alley. Bruno Heller n’a pas de mal à introduire plusieurs personnages connus de l’univers Batman : Selina Kyle, Ivy Pepper, Harvey Dent, Edward Nygma, Oswald Cobblepot, Carmine Falcone, Salvator Maroni, Victor Zsasz, Jonathan Crane… Rien qu’avec ces personnages nous sommes déjà dans le futur Gotham de Batman (certains sont soit des enfants soit des adultes d’un certain âge).

Là est le problème, à force d’introduire des personnages de l’univers Batman on ne sait plus quoi penser des conséquences que ça a sur le futur de Bruce et donc de Batman. Mais nous ne sommes pas encore à Batman, je parlerai plus de Bruce. Alors que nous connaissons la mort tragique des parents de Bruce, ce soir-là une personne est témoin : Selina Kyle. Gros bémol, Bruce et elle n’aurait jamais dû se rencontrer dans cette série. Parce qu’elle a vu l’homme qui a assassiné ces parents, Bruce va la suivre dans Gotham pour devenir quelqu’un d’autre. STOP : qui ça intéresse de voir un Bruce Wayne vengeur ? Plutôt que de raconter un Bruce Wayne malheureux et en quête de vengeance, Bruno Heller aurait dû montrer le parcours difficile et rude du jeune orphelin à l’école et en profitait pour introduire d’autre personne dans l’entourage de Bruce Wayne (comme par exemple Tommy Elliott, Harvey Dent ou Rachel Dawes). Ce Bruce Wayne, interprété par David Mazouz, est tellement pas crédible. On ne ressent absolument pas la douleur, la souffrance, le deuil et la colère chez cette enfant. Il joue l’enfant milliardaire bad-ass sans la moindre émotion. On le voit souvent : les sourcils froncés et la bouche cousue, ça ne fait pas de lui un vrai Bruce Wayne / Batman.

Pour revenir à la série, la première saison est juste pas mal, sans plus. Pendant que Gordon découvre la corruption, la violence et la criminalité dans Gotham, il suit pour commencer son partenaire Bullock qui lui sait comment fonctionne la ville : tu restes en vie aujourd’hui ou tu meurs demain. Pendant que les personnages de l’univers de Gotham ont tous un vague rôle à jouer, Bruno Heller a créé un ou deux nouveaux personnages : Fish Mooney (Jada Pinkett Smith), Barbara Kean (Erin Richards), le capitaine Sarah Essen (Zabryna Guevara), Richard Sionis (Todd Stashwick) – le père de Roman Sionis (alias Black Mask), Gerald Crane (Julian Sands) – le père de Jonathan Crane (alias Scarecrow)… Que des acteurs secondaires qui aurait pu être un plus poussé. Sauf bien sûre l’actrice qui joue Fish Mooney, qui apparait à plusieurs reprises dans la série, et qu’on a un peu marre.

En plus de ces acteurs principaux et secondaires, Bruno Heller introduit aussi d’autre personnage qui ont une certaine valeur comme : le Dr. Leslie Thompkins (Morena Baccarin), Lucius Fox (Chris Chalk) ou Alfred Pennyworth (Sean Pertwee).

En ce qui concerne les futurs ennemis et gangsters de la ville de Gotham, la première saison passe encore il n’y a pas à déblatérer, sauf éventuellement : Jerome Valeska (Cameron Monaghan). STOP : WTF ! C’est ce gamin rouquin qui est destiné à devenir le Joker ! C’est une honte ! En ce qui me concerne ça été le plus dure à digérer. Je suis désolé mais en tant que fan de Joker celui-là est le pire après Jared Leto.

Quand tu te dis : « Bruno Heller n’a pas intérêt à introduire les pires ennemis du Chevalier Noir dans les saisons qui vont suivre »… Eh bien c’est raté, car à partir de la saison 2 on est en plein dedans, ce qui fait que la série part en catastrophe :

  • Saison 1 : raisonnable dans la limite du possible
  • Saison 2 : carnage et destruction de l’univers Batman
  • Saison 3 : la chute incontrôlable de l’univers Batman
  • Saison 4 : no comment

Séparés la saison 2 en deux parties, la mauvaise blague de la série : Le relèvement des vilains et La guerre des vilains. Lorsque tu regardes la saison 2, tu ne peux pas t’empêcher de critiquer négativement la série. Et c’est pareil pour la saison 3.

Avec l’apparition de l’Ordre de Saint-Dumas, de la Cour des Hiboux et de la Ligue des Assassins nous ne sommes plus dans le genre de série policière mais bien science-fiction, super-héros. C’est clair que cette série ne mérite pas un grand succès et ne vaut rien par rapport à la série animé de 1992 ou celle de 2004. Même si Bruno Heller a été capable de produire la série, je regrette sincèrement qu’il n’est pas cherché à en dire plus sur la ville de Gotham. Créer un James Gordon rebelle et agressif dans une ville corrompue, je m’attendais à mieux.

Conclusion, une série qui s’enfonce au fur à mesure qu’elle continue… Des personnages de l’univers Batman dont on se passerait bien, des futurs ennemis au placard et un Chevalier Noir dès plus décevant. On ne connait pas plus le parcours de Bruce dans sa jeunesse et de ce qu’il a fait depuis le soir du meurtre jusqu’à cette fameuse nuit où il a endossé le costume de la chauve-souris (environ 20 années supprimées). Selon moi, cette série est mauvaise sur tous les angles.

En 20 ans perdus à Gotham Alfred... combien restent-ils d'acteurs biens?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 298 fois
Aucun vote pour le moment

BatDark a ajouté cette série à 1 liste Gotham

Autres actions de BatDark Gotham