👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Après avoir sur plusieurs longs métrages traité le thème médical dans toutes ses largeurs, l'ex médecin généraliste Thomas Lilti enfonce le clou (ou la seringue) avec la série Hippocrate qui suit les péripéties d'un service de médecine interne d'un hôpital public.

Après les succès consécutifs des premiers pas d'un jeune interne en médecine (Hippocrate,le film), celle de la vie d'un médecin de campagne (Médecin de Campagne) et enfin dernièrement la difficile première année de médecine (Première Année) il était presque trop logique et attendu de retrouver Lilti occuper toujours le même terrain, en pensant forcément qu'il finisse par se répéter.

Cependant, Hippocrate se trouve être une réussite totale. Chaque épisode est d'une intensité remarquable, occupé par des personnages qui ont ainsi le temps d'être creusés et peaufinés, en plus d'être tous merveilleusement interprétés (mention spéciale à Karim Leklou) permettant au passage un regard très actuel sur la situation des hôpitaux français.

La simplicité et l'honnêteté de l'entreprise sont ainsi à saluer, épousant un naturalisme sans fioritures (chaque ajout musical se trouvant être toujours absurde tant il coupe net avec les bruits de machine et l'ambiance de l’hôpital), n'hésitant pas à se frotter au plus près des blessures, illustré par un vocabulaire pas toujours simple à comprendre, le tout s'avérant toujours passionnant. En creusant l'humain et ses plaies, l’hôpital s'avère être l'univers idéal pour tous ces enjeux et la meilleure manière de regarder l'âme humaine dans toute sa richesse et sa complexité.

Au cœur de l'instant, de la violence et de la responsabilité complexe qu'endossent ces blouses blanches, il n'est ainsi pas étonnant de voir la série se voir renouvelée d'une saison tant le matériau semble riche et l'équipe investie. On tient peut-être là notre Urgences à nous. Mais une urgence de l'instant, avant tout.

Objectif : Krnet - @quentinkantain sur Instagram

QuentinBombarde
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste Les meilleures séries françaises

il y a 3 ans

20 j'aime

Hippocrate
Kolibribus
8
Hippocrate

C'est pour qui la ponction d'ascite?

Depuis quelques années, la France prend enfin au sérieux le format série. Et canal + en premier lieu avec leurs créations originales qui s'exportent bien à l'étranger comme Le bureau des légendes ou...

Lire la critique

il y a 3 ans

11 j'aime

Hippocrate
JanosValuska
8
Hippocrate

Les quatre cavaliers de la quarantaine.

Saison 1. Parmi les trois films réalisés par Thomas Lilti à ce jour, Hippocrate est de loin son meilleur, à mon sens. A l’époque, je me souviens avoir pensé qu’il aurait fallu étirer ce récit,...

Lire la critique

il y a 3 ans

7 j'aime

Hippocrate
the_stone
8
Hippocrate

L’hôpital public vu par le prisme des internes (critique actualisée /saison 2)

Hippocrate est une série particulièrement réaliste sur le milieu hospitalier, au même titre qu’Engrenages avec la Police Judiciaire. Et Thomas LILTI – coscénariste et réalisateur des 8 épisodes – a...

Lire la critique

il y a 2 ans

5 j'aime

Jusqu'à l'aube
QuentinBombarde
3

Jusqu'à la loose

Jusqu'à l'aube aurait pu être un concept plutôt sympathique. Des épisodes de 20 minutes dans lesquels un trio d'humoristes est lâché une nuit jusqu'aux premières lueurs du jour dans un lieu soi...

Lire la critique

il y a 2 ans

25 j'aime

3

Hippocrate
QuentinBombarde
7
Hippocrate

Urgence de l'instant

Après avoir sur plusieurs longs métrages traité le thème médical dans toutes ses largeurs, l'ex médecin généraliste Thomas Lilti enfonce le clou (ou la seringue) avec la série Hippocrate qui suit...

Lire la critique

il y a 3 ans

20 j'aime

La Grande Classe
QuentinBombarde
4

La Glande Crasse

Si les têtes du Studio Bagel ont réussi à envahir tous les formats, du petit au grand écran, (et dernièrement au cinéma avec Le Manoir et ses 200 000 entrées) avec toujours plus au moins de succès,...

Lire la critique

il y a 2 ans

17 j'aime