Avis sur

I May Destroy You par flowrak

Avatar flowrak
Critique publiée par le

Annoncé comme la nouvelle série teen "consciente" et féministe, I May Destroy You a eu des retours plutôt intéressants. Dans le Londres populaire et divers, la jeune demoiselle, personnage principale, subit un viol qui va changer presque toute sa vie. De la méfiance face aux mecs, il y en a à chaque épisode. Parfois léger, parfois sérieux et désespérant, c'est finalement à partir du 4ème épisode que la série monte en puissance. Parfois, c'est très non-chalent parfois trop suffisant, ce qui ne permet pas pour le moment d'apprécier pleinement cette histoire féminine et complexe. J'ai par contre bien apprécié les références à la culture urbaine à travers la B.O par exemple. Pour finir sur des épisodes, dont le souvenir de son viol est partiellement évoquée jusqu'aux épisodes 11 et 12. Un final qui véritablement puissant - à multiples scénarios et aux effets particulièrement forts - notamment car on va

connaître le violeur de Arabella

Réalisatrice et actrice principal Michaela Coel que les anglais connaissent bien (dans un microcosme cinématographique) est éblouissante dans son rôle de jeune femme mal dans sa peau après ce terrible événement et qui ressort de multiples problématiques des femmes noires en Occident (du racisme des femmes, de la violence envers elles, de la vie familiale etc...)
Ce n'est pas forcément une série pour tout le monde, mais elle nous met clairement dedans même si le démarrage était pas forcément évident;

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 918 fois
3 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de flowrak I May Destroy You