Aziz, l'amour, et les maux de la télévision

Avis sur Master of None

Avatar mirlitons
Critique publiée par le

Si vous ne connaissez pas Aziz Ansari, vous ne savez pas ce que vous ratez. Certes, on le reconnait pour son rôle de Tom Haverford dans la superbe Parks and Recreation, mais il fait bien plus que ça. Il a écrit un livre ! Modern Romance, ça vous dit quelque chose, non ? C'est sur l'évolution sociale des relations amoureuses, en gros. Et il fait la voix de Squint dans les films l'Age de glace ! A part ça... Bon oké, à part les petits rôles, je n'ai pas vu Ansari dans quoi que soit d'autre mais je prends sur moi et je ne suis pas un modèle parce que le jeune homme brille dans ce qu'il fait. Quelques interview sur internet et j'étais charmée : ce gars, il en a dans la tête et il n'est pas prêt de s'arrêter après la fin de Parks and Rec. Il n'a peut-être pas la popularité de Chris Pratt mais Ansari a plein d'histoires à raconter, et Master of None est son médium.

Pff, c'était laborieux. Reprenons.

Je vous parle du livre parce que, comme la série, il se concentre sur l'amour au 21ème siècle, en contrastant les différences culturelles et l'évolution sociale. Pour l'écrire, Ansari a rencontré des personnes agées, a voyagé dans plusieurs pays, a consulté les recoins d"internet et quelques scientifiques et s'est inspiré de sa propre expérience en tant que jeune homme célibataire. Modern Romance est intéressant et distrayant sans être révolutionnaire. Mais c'est surtout les prémisses de la série.

Master of None se concentre sur la vie amoureuse d'un comédien qui a presque tout d'Ansari, même les parents. Ceux qui ont lu le bouquin reconnaîtrons certains passages ; ceux qui ne l'ont pas lu ne pourront qu'être satisfait de la volonté d'Ansari d'ancrer sa fiction dans la réalité. Le livre était la chrysalide. La série est le papillon. Le matériel recueilli par son travail de terrain est repensé et retravaillé pour peindre un portrait réjouissant mais réaliste des relations amoureuses.

Si ce n'est certainement pas bête, Master of None reste drôle, même lorsqu'elle est dure. C'est une comédie et oui, parfois c'est un peu triste, mais le ton s'équilibre à point, L'humour est par moment cabotin, par moment grinçant, et je ne vous garanti pas des éclats de rire constants - j'ai personnellement eu du mal à accrocher aux premiers épisodes - mais le tout reste charmant, notamment grâce au casting soigné. Embrassant la "multiculturalité", Ansari prouve que la discrimination institutionnalisée des chaînes gagne à être brisée et qu'arrêter de prendre les spectateurs pour des cons n'est pas forcément un risque, et même bien souvent payant.

Master of None, c'est brillant. Ansari, c'est le futur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 226 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de mirlitons Master of None