Sortie trop tôt

Avis sur Profit

Avatar Luzal
Critique publiée par le

Profit raconte, à la première personne, la vie d'un élément perturbateur (et perturbé) dans la machinerie bien huilée d'une gigantesque multinationale. Ce narrateur, divinement incarné par un Adrian Pasdar effrayant, sert le spectateur de ses commentaires en voix-off tout le long de chaque épisode. C'est un odieux manipulateur, calculateur, sans le moindre scrupule et aux motivations bien étranges.

Cette narration constante donne au spectateur l'impression de prendre part à ses terribles manigances, d'être de son "coté", son complice en quelque sorte. Au fil des épisodes, Profit nous entraine dans une escalade de "méchanceté" à l'état pur.

Les séries d'aujourd'hui aiment nous servir un personnage principal aux fins contestables, comme The Shield par exemple. Profit est sorti en 1995 et le public n'était pas conditionné pour un tel choc. Rejetée en bloc par le public américain, la série ne dure que 8 épisodes, mais chacun est un chef-d'œuvre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 271 fois
2 apprécient

Autres actions de Luzal Profit