Soubresauts en mairie

Avis sur Show Me a Hero

Avatar Kubritch
Critique publiée par le

Un jeune conseiller propulsé au rang de maire.
Un projet de construction de logements sociaux qui provoque le grief des foules.
Une justice intraitable, qui place la ville devant ses obligations, quitte à lui imposer des astreintes colossales.
Nous sommes appelés à suivre l’ascension d’un homme plein de convictions, puis sa lente déchéance, contenue en germes dans un plan de logement et une mixité sociale dont personne ne veut. Le nouveau maire, le plus jeune des Etats-Unis, se heurte au « bon sens populaire », celui qui se mesure à sa peur et son rejet de l’autre, surtout s’il est racialement ou socialement différent. En coulisses se trament tous les petits jeux politiques habituels : promesses en l’air d’un conseiller populiste aspirant à la mairie, campagne très polarisée, soutiens variables. Les médias scrutent, veillent, rapportent les faits. Les idéologies émergent, s’affrontent ou se tassent pour des raisons électorales.
Et à côté de ça se développent des sous-intrigues sociales, entre drogues, prison et pauvreté, quand la détresse se met à poindre et que les horizons se contractent.
Entre joutes verbales, phases de tension et moments plus contemplatifs, la série reste haletante et juste de bout en bout, solidement accrochée à son personnage central, dont le portrait a le mérite d’être d’une profondeur peu commune.
Pour le reste, c’est toute la politique municipale qui se trouve condensée en quelques épisodes souvent brillants, prenant le pouls de plusieurs mandats avec un art de la concision admirable.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 214 fois
4 apprécient

Autres actions de Kubritch Show Me a Hero