Where the mormons rise (1-19)

Avis sur South Park

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

"South Park" est une série mythique créée par deux clowns géniaux! Plus besoin de présenter la série ni ses créateurs.

================

Saisons 1 et 2 : Ces deux saisons sont à part du reste : chaque épisode est une critique nette de la société suivant un certain schéma. C'est très drôle et unique!

===========

Saison 3 :
Pour la troisième saison, les créateurs se rendent compte qu'ils vont tourner en rond s'ils continuent sur cette lancée. Ils se cherchent donc une nouvelle façon de raconter. Les premiers récits sont un peu insignifiants et pales mais dès la moitié de la saison ça y est, ils ont trouvé leur rythme et dès lors on assiste à une montée en puissance du délire complet. TOUT peut arriver, un peu comme dans les deux dernières saisons de Seinfeld.

==============

Saison 4 :
La quatrième saison continue sur la lancée: les auteurs sont franchement à l'aise et on n'en démord pas!

==================

Saison 5 :
La 5ème saison est inégale. Elle comporte quelques excellents épisodes ("Scott Tenerman must die", "Cripple figh"t, "The entity", "Here comes the neighboorhood", "Kenny dies", ...) mais quelques autres également qui ne comportent pas un sujet très recherché ni des blagues réussies. En fait, il semblerait que les meilleurs épisodes ne soient pas forcément ceux qui mettent en scène des événements fantastiques, mais plutôt ceux où les personnage vont vraiment très loin dans leurs actes sans que cela leur crée de problèmes (comme Cartman qui arrive à tuer les parents de Scott sans pour autant se faire arrêter par la police) : c'est dans cette absurdité là que les auteurs déploient au mieux leurs arguments. Donc un très bon début et une excellente fin, juste un milieu un peu mou.

================

Saison 6 :
Pour la sixième saison, les créateurs ont concocté 17 épisodes! C'est un peu long. j'ai remarqué que South Park était nettement plus efficace lorsqu'il y a moins d'épisodes. Comme pour la saison précédente, les épisodes du milieu sont plus faibles, surtout quand les auteurs privilégient le délire fantastique au délire surréaliste. Malgré une saison globalement un peu plus faible il reste d'énormes fous rire tel que l'épisode 1, l'épisode 3, l'épisode 5, l'épisode 7 , ...

================

Saison 7 :
Il est également intéressant de remarquer l'évolution des effets spéciaux et du graphisme. De plus en plus de plans en perspective sont inclus, avec parfois des pano verticaux. Le dernier épisode (pour noël) est bourré d'effets spéciaux. Il y a également un épisode (Free Hat) qui fait référence à ces nouvelles techniques. J'ai d'ailleurs appris, grâce à cet épisode ci, que Spielberg avait supprimé les mitraillettes dans sa remasterisation de E.T. et les avait remplacées par... des talkies walkies! Waw quoi!

Quand on regarde en arrière, on remarque que South Park a bien évolué depuis le premier dessin animé délivré en 1997. On aura pu remarquer au fil des épisodes des petites avancées techniques; pour la septième saison, l'évolution est plus marquante, laissant toujours plus de place aux explosions, aux flammes, aux perspectives, à des mouvements caméra, plus de détails, plus de traits.

Question scenarii, seuls les trois derniers épisodes m'ont paru assez fade et finalement peu drôle, sans doute trop premier degré dans leur critique. L'épisode sur les Mormons est également peu South-Parkien dans le sens où les auteurs comptent plus sur les aberrations de la religion critiquée pour faire rire (à l'instar d'un Crumb quand il illustre la genèse). A part ça, les 11 autres épisodes sont simplement hilarants; les auteurs démontrent une fois de plus que c'est lorsqu'ils restent simples et absurdes qu'ils sont les plus drôles; ainsi, peu de fantastique sera introduit au delà du premier épisode (sorte de remake de l'épisode pilote). On pourra également remarquer l'influence grandissante des "Simpson" dans le traitement de l'humour et des histoires, sans jamais perdre, toutefois, le doigté des créateurs de South Park.

===============

Saison 8 :
La 8ème saison m'a beaucoup fait rire, encore une fois! Mais dans l'ensemble je dirai que la saison 8 est inférieure à la précédente. Les premiers épisodes sont drôles mais on a connu mieux. Il y a aussi peu d'épisodes, finalement, où les personnages principaux sont réunis révélant ainsi un manque d'idée. D'ailleurs cet épisode sur le journalisme, aussi comique soit-il, n'a pas grand chose à voir avec la série et semble confirmer cette hypothèse de la page blanche (c'est d'ailleurs ce dont traite l'épisode).

Les auteurs se défendent de leur manque d'inspiration par le fait qu'ils ont, cette année là, réalisé Team America, et qu'ils n'avaient donc plus beaucoup d'idées pour South Park. L'on peut donc se sentir soulagé par le fait qu'ils se rendent compte quand ils foirent.

=================

Saison 9 :
Pour la 9ème saison, les auteurs reviennent en forme. Les épisodes sont globalement très drôles à une ou deux exceptions près (les 2ème et 14ème épisodes m'ont moins fait rire). Ça part un peu dans tous les sens. Encore une fois l'absurde est géré de main de maître, les gags pertinents et à visée politique. Mais les messages ne viennent pas nuire au ton décomplexé de ces auteurs qui ont su rester de grands enfants. Moi, South Park, j'en redemande tous les jours.

=====================

Saison 10 :
Avec une progression en dents de scie, la 10ème saison est un peu plus faible que la précédente. On dirait que les auteurs étaient à court d'idées cette année là. Il y a de bons gags, et il y a toujours moyen de sourire lors des épisodes, mais globalement, c'est moins fun que les saisons précédentes. Il y a pourtant quelques excellents épisodes, je pense par exemple au dernier ou encore à celui consacré à WOW.

===============

Saison 11 :
Les 4 premiers épisodes de la 11ème saison ne sont franchement pas terrible; j'ai peu ri. En fait les histoires étaient soit trop bizarres soit trop 'premier degré' et les gags y sont peu nombreux, peu drôles. Aussi l'impression que les auteurs tournent en rond et tombent à court d'idées. Heureusement le reste sera de mieux en mieux. Les auteurs font preuve d'intelligence et de subtilité pour traiter de divers sujets. Les gags sont plus recherchés tout en conservant ce grain de folie propre aux auteurs.

Il est tout de même regrettable que depuis la résurrection de Kenny, il ne serve plus à rien dans le show. Autant les saisons précédentes comprenaient un épisode le mettant en valeur autant cette fois, il fait juste partie du décor (même Tolken ou Clyde ont plus d'importance que lui). A vrai dire il aurait mieux valu garder Butters comme 4ème personnage officiel. Ceci dit, ça renforce le côté gag-esque du fait qu'ils voulaient tant récupérer Kenny et maintenant qu'ils l'ont il passe à la trappe.

================

Saison 12 :
Pour cette douzième saison, les auteurs ne m'ont pas paru inspirés. Les épisodes comportent peu de gags vraiment efficaces, on est plus dans des histoires dont la structure prédomine sur le délire. En plus les gags sont moins creusés que par le passé, ce qui laisse un goût de trop peu en bouche. L'on pourra noter aussi que l'absurdité est moins maîtrisée ici, comme si les auteurs suivaient une recette à la lettre, sans plus essayer de comprendre pourquoi ni comment?

Visuellement, Matt et Trey continuent de moderniser leur cartoon ; on est loin de l'épuration des premiers épisodes, mais les auteurs en tirent brillamment parti et conservent une certaine part de "cheapness".

=================

Saison 13 :
Cette treizième saison m'a beaucoup fait rire. Cela faisait longtemps qu'un épisode de South Park ne m'avait plus autant touché! Les épisodes sont très simples, concentrés sur un ou deux personnages de la série, pour une meilleure cohérence de groupe (par ce procédé on ne regrette plus l'absence de Kenny vu que l'importance des autres personnages a diminué).

Pas seulement l'humour, les musiques qui ont fait la réputation des deux auteurs sont également de meilleure qualité. J'ai beaucoup ri à ce sujet dans les épisodes 5 et 11.

Enfin les effets spéciaux et la mise en scène plus globalement est meilleure, laissant toujours plus de place à de nouvelles perspectives et autres effets. Le plus amusant c'est de revoir un épisode de la première saison pour vraiment s'apercevoir de l'évolution de la série ; cela se ressent moins quand on se contente de regarder les épisodes l'un après l'autre.

=============

Saison 14 :
Cette 14ème saison est plus que réussie. Les gags sont poussés très loin et font mouche régulièrement. Il n'y a que l'épisode sur Servietski qui m'a un peu ennuyé à cause du concept télé réalité. Visuellement, les auteurs laissent toujours plus de place à de l'animation 3D, le tout restant toujours très cheap. Petite nouveauté, du dessin 'comic books' qui fonctionne assez bien. Bref, j'ai bien ri!

Petit bonus pour cette 14ème saison : http://www.youtube.com/watch?v=xXHUdvvHTkw

===============

Saison 15 :
Je suis assez étonné. Cette 15ème saison s'avère bonne. Je craignais une baisse de régime puisque les auteurs étaient occupés à mener à terme leur projet pour Broadway. Et bien non, le duo d'auteurs continue de déborder d'idées. Ce qu'on peut constater depuis quelques saisons, c'est leur nouvelle façon de fonctionner : chaque épisode met en vedette un personnage de la série différent. Cette méthode permet de faire respirer et de donner un ton différent à chacun. Ainsi les auteurs peuvent rythmer leur saison plus intelligemment et le spectateur a moins l'impression de revoir toujours la même chose.

=====================

Saison 16

J'ai mis du temps à la terminer. Non pas que c'était mauvais, juste que j'ai de plus en plus de mal à regarder une série. Sinon il y a quelques fous rires dans cette saison, d'autres épisodes un peu plus faibles mais bons, et enfin un épisode vraiment raté, j'ai oublié le nom, celui avec des acteurs pour interpréter nos 4 larrons. La mise en scène est sympa, moins affublées d'effets spéciaux contrairement aux précédentes saisons (si j'en crois mes textes).

====================

saison 17 :

Très chouette saison. Je regrette que le triple épisode soit consacré à de l'héroïque fantaisie mais l'on y trouve qqs bons gags et le troisième épisode est vraiment très bon. Globalement, c'est une bonne saison, avec pas mal de bonnes idées, parfois mal combinée, c'est vrai, mais assez bien exploitées de manière générale. La mise en scène fonctionne toujours bien, les auteurs se font plaisir avec le triple épisode puisqu'il leur permet de changer un peu le look et la grammaire, un rafraîchissement plus que bienvenu après 17 saisons !

=======================

saison 18 :

J'aime toujours mais cette saison est assez faible, il faut bien le dire. L'on trouve plusieurs bonnes idées au fil des épisodes mais elles ne sont pas toujours bien exploitées ou alors on trouve aussi de très bonnes idées comme, par exemple, quand on voit Cartman critiquer les personnages dans l'épisode, le côté méta est assez lassant. Plusieurs intrigues sont un peu bâclées, comme le double épisode ou encore l'épisode bizarre (mais tout de même drôle) sur les réalités virtuelles/alternatives (que les auteurs ne comprennent pas eux-mêmes de leur propre aveu). La nouveauté, c'est que trey et matt ont décidé de créer chaque nouvel épisode en rappelant un épisode précédent de la saison, ce qui a donné ainsi une intrigue plus générale sur "Lorde". Fausse bonne idée à nouveau car ça coince un peu les auteurs, les intrigues ne décollent jamais, même s'il y a des idées très bonnes dans tout ça.

=======================

Saison 19 :

Saison construite sur la continuité, avec de très bonnes idées et des thèmes forts, mais aussi une conclusion pas toujours convaincante ; ceci étant dit le discours est intéressant, comme quoi SouthPark n'est pas juste un dessin animé vulgaire. Les auteurs exploitent plutôt bien les personnages secondaires, peut-être un peu trop souvent les mêmes. Les épisodes se regardent assez bien pris un par un. La mise en scène passe bien : il est loin le temps des collages, même si le style reste proche de la méthode employée initialement ; le graphisme reste cohérent. Les morceaux et les voix sont toujours excellents.
Bref, une énième bonne saison.

=======================

Graphiquement, Trey et Matt rajoutent toujours plus de 3D cheap, ça fonctionne assez bien. Ce poulet géant à la fin du dernier épisode, par exemple est assez marrant. De même que les effets spéciaux de l'épisode sur Thanksgiving sont drôles tellement c'est moche.

Bref, une saison qui fait mouche!

============================

Addendum :
Alors la bonne nouvelle pour les fans de trey et matt, c'est qu'en ce moment ils cartonnent... à BROADWAY! en fait ils bossent depuis sur une histoire de mormons depuis presque aussi longtemps que South Park... et après 10 ans de gestation, ils sortent une pièce musicale. qui est un véritable succès. au point que les critiques affirment qu'il s'agit de la pièce de broadway la plus mieux depuis... 20 ans!!!! les premiers surpris sont els créateurs bien sûr, qui pensaient que ça dureraient quelques semaines et puis basta aux oubliettes... et NON! c'est prolongé jusqu'en mars 2012 (pour l'instant) et du coup ils prévoient d'adapter leur pièce en film (du coup on postpose all american et giant monster). On avait déjà pu voir Orgazmo qui à la base devait être musical, mais les producteurs ont préféré que ça ne le soit pas... dommage... ou tant mieux puisque peut être que 'the book of mormons' n'aurait pas un tel succès autrement! Bref longue vie à Trey Parker et Matt Stone, des génies souvent incompris, peut être parce qu'eux même ne se prennent pas au sérieux!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 859 fois
9 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Fatpooper South Park