The Boys Série (2019)

Avis sur The Boys

Avatar Marc Swindler
Critique publiée par le

J'avais entendu parlé de cette série à travers les investissements effectués par Amazon dans le domaine du divertissement. J'avais vu un trailer, qui concernait essentiellement le premier épisode. C'est tout. Malgré ça cette série m'avait tout de même tapé dans l’œil.
Je ne suis pas un grand fan de séries, j'ai aimé les 3 premières saisons de Game of Thrones, puis j'ai lâché. J'ai aimé la première saison de Westworld, mais j'ai décroché à la seconde. Les séries que m'ont marqué ? Breaking bad, The Shield, Oz et les premières saisons des séries évoquées plus haut.
Alors vous allez probablement me demandé pourquoi, je parle de moi ? Pour mieux vous parler de The Boys tout simplement.
Car j'ai lancé le premier épisode sentant le côté trash et volontairement irrévérencieux à la manière d'un Nip/Tuck par exemple. Sexe et violence à outrance, le genre de scènes qui vous mettent mal à l'aise lorsque vous la regardez en compagnie de quelqu'un.
Cependant, ce fût tout le contraire, depuis quelque temps je suis fermé à la violence exacerbée. Mais "The Boys" à l'intelligence de la mettre au profit de l'histoire, créer un choc chez le spectateur, celui que pourrait ressentir le personnage.

Je pense à la violence de l'impact entre A-Train et Robin durant le premier épisode. Comme Hughie, nous sommes interloqué.

J'ai aimé la façon dont nous sommes initiés au périple de Hughie, car nous commençons avec lui et découvrons tout un panel de personnages charismatiques. Je veux dire, je crois que peu de séries peuvent se vanter d'avoir des personnages aussi intéressant. Même celui qui ne l'est pas, l'est volontairement, car cela fait partie de son personnage et sa position au sain de la hiérarchie. Je pense à L'homme poisson, qui lui aussi voit sa boucle débuter et se fermer. Les scénaristes ont fait l'effort de lui accorder un arc, qui fini avec des doigts dans des branchies. J'en profite pour rebondir sur ce personnage, car il permet aussi de mettre en avant des sujets de société, auxquels nous avons eu nous même eu droit depuis le début de l'année. C'est à dire la condition de la femme. Car j'ai trouvé cette série terriblement féministe, avec des combats menés par des femmes, contre les abus des hommes. Je salue le traitement, qui a été effectué sur ces sujets, car ils sont bien loin des discours moralisateurs, que nous aurions pu avoir.
Si cette série fonctionne aussi bien, c'est parce que le rythme y est très bien maitrisé, je n'ai trouvé aucun épisode "long" malgré un format assez long par épisode. On ne peut que saluer Amazon de proposer de tels formats, qui permettent à l'histoire et aux personnages de se développer.
En ce qui concerne les personnages, je respecte la performance de Antony Starr, que j'avais connu par "Banshee" (que j'ai regardé durant 3/4 épisodes). Le personnage est terriblement bien écrit et joué, dans son rôle de Superman propre sur lui, à la fois image et produits marketing de la société Vought. Car ce qui est intéressant et qui donne le sel de la série selon moi. C'est aussi l'envers du décors de la société Vought, dans laquelle on nous "explique" les techniques marketing, de communication, etc... Il y a vraiment un côté très corporate. Qui est très bien mis en avant et que nous découvrons en même temps que les "Boys". Le personnage de Butcher est lui aussi très intéressant, malgré qu'il prenne de la consistance en fin de saison. J'ai beaucoup aimé l'accent utilisé par Karl Urban et sa façon de s'exprimer, ce doit être le personnage le plus drôle de la série.
L'actrice pour jouer le rôle de Annie a été bien choisie, car son côté "choupette" et fragile, permettent de mettre en avant le fait qu'elle est aussi une des Sept, il a été intéressant de jouer sur cette ambivalence. Parmi les personnages les plus clichés, on trouve "le français", qui est aussi l'un des meilleurs personnages de la série. Je parle de "clichés" car les scénaristes ont joué sur le "romantisme" propres aux français, qui permet de faire évoluer l'histoire. Attention, je parle de "romantisme", mais nous sommes dans "The Boys", il s'agit d'affection et de relation entre les personnages, qui fait avancer l'histoire.
Je trouve dommage que le personnage de Maeve (Wonder Woman) n'ait pas été plus suffisamment exploitée, car elle est plutôt effacée tout au long de la saison. Le choix d'Amazon a été pertinent, lorsqu'il a s'agit de commander une série, car nous avons droit au Marvel Universe. Qui nous sort des films tous les mois, avec des costumes différents, mais toujours avec la même histoire (façon de parler).

On peut voir "The Boys" comme une réécriture des personnages de Superman, Aquaman, Wonder Woman, Flash, etc... à la sauce trash, mais je pense que seul des supports tel que Netflix ou Amazon peuvent proposer ce genre de produit. Car c'est diffuseurs ne passent pas à la tv, donc ne sont pas soumis aux tranches horaires comme peuvent l'être les émissions françaises. PEGI 18 enverrait tout droit la série en seconde partie de soirée, ce qui veut dire mois d'audimat, donc moins de revenus.
Pour la parenthèse, le dernier film de superhéros à m'avoir autant fait vibrer, que la série "The Boys" fut "Logan" et les "Deadpool". D'ailleurs en ce qui concerne le traitement de l'image et de la photographie, je l'ai trouvé assez proche de "Logan". Ce qui selon moi s'est fait de mieux dans le genre avec Man Of Steel et The Dark Knight. L'image peut paraitre sombre à certains moments, mais là encore, ça correspond à l'univers un peu poisseux, qui se dégage de la série, sa sert à l'univers, donc je valide.

Alors "The Boys" est une super série de superhéros (je précise, que je n'ai pas vu les dérivés Marvel sur Netflix), j'ai adoré. Mais est ce que c'est une bonne série ? Je n'en sais rien. La première saison est réussie, il ne reste plus qu'à savoir si les prochaines seront aussi réussies. Afin que l'on puisse se faire une idée dans 5/6 ans quand nous découvrirons la fin de "The Boys".

Ps : si vous êtes un fan inconditionnel du comics, le traitement devrait peut-être vous décevoir, car les scénaristes ont décider de faire une adaptation libre de l’œuvre. Personnellement, je n'ai pas lu les comics et ne savait pas que c'était une adaptation, donc je ne pourrais pas donner d'avis en ce sens.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 534 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Marc Swindler The Boys