Mort à crédit

1936

2.5K

3.3K

294

8.2

Livre de Louis-Ferdinand Céline · 1936 (France)

Genre : Roman

Groupe :

Mort à crédit
Toutes les informations

Le roman raconte l’enfance de Ferdinand, fils de petits commerçants à Paris. Il se rappelle ses jeunes années dans un milieu petit bourgeois.

-Valmont-

-Valmont-

A 107 ans Lucette vient de rejoindre Louis-Ferdinand.

il y a 3 ans

13 j'aime

1

Alexis_Bourdesien

Cet incipit \O/

il y a 4 ans

6 j'aime

1

Jazzy_Cro_Magnon

https://www.youtube.com/watch?v=ruXIbX4XWn4 Le départ pour l'Angleterre lu par l'immense Arletty

il y a 2 ans

3 j'aime

Samu-L
8
Samu-L

Critique positive la plus appréciée

La beauté cachée du laid se voit sans délai

Première page... Un choc... Je continue... ça pue le talent... La connerie parfois un peu aussi... Tu es brillant Ferdinand, et dans le même temps, aussi chiant qu'un jour de pluie à Knokke le zout...

Lire la critique

il y a 9 ans

Pierre_Marot
5
Pierre Marot

Critique négative la plus appréciée

Bordel, Ferdinand, tu vas le finir ce livre, oui ?

Bordel que c'est long. Probablement pas plus que le Voyage au bout de la nuit, mais va comprendre, ici, c'est long et chiant. Surtout chiant, en fait. Comme dans son premier roman, Céline met en...

Lire la critique

il y a 6 ans

-IgoR-
9
-IgoR-

Concerto pour détraqués

Alors que le silence se fait sur le monde et sur la vie de l’homme, il n’est que temps d’un regard en arrière. Une lointaine projection aux origines du drame, quand tout allait – déjà – si mal. Et de...

Lire la critique

il y a 7 ans

-Valmont-
9
-Valmont-

Se prémunir contre l’enfer des rageux

Le médecin nous place d’emblée dans son univers horizontal, pandémoniaque, au seuil d’un dixième cercle dantesque, à moins que ce ne soit aux portes des Limbes. Jeunesse : dans une cage à lapin à...

Lire la critique

il y a 4 ans

Black_Key
8
Black_Key

Passage forcé

Le Passage, on y revient toujours. On a beau le haïr, le vomir, être répugné par ses pavés couverts de merde et d'ordures, on est condamnés à y traîner ses pompes usées sous prétexte que c'est là...

Lire la critique

il y a 6 ans

Chaiev
7
Chaiev

Tu m'as donné ta boue, et j'en ai fait de l'or

Allez, le gros morceau : essayer d'expliquer vaguement pourquoi on peut en toute objectivité trouver un livre bien, mais ne pas l'aimer pour autant. Ou l'inverse. Quand Celine balance au monde...

Lire la critique

il y a 11 ans