Kattobingu da !

Avis sur Yu-Gi-Oh! Zexal

Avatar Majespectrum
Critique publiée par le

J'ai visionné tous les épisodes en VOSTFR. "Kattobingu da" est le cri de guerre de Yuma, le personnage principal. Littéralement, ça veut dire "Je décolle". En version française, c'est devenu "Je ressens les flux".

Yu-Gi-Oh! Zexal est le 4ème arc de l'animé Yu-Gi-Oh!. Ce n'est pas ma première critique écrite sur l'animé. Je vous invite à lire celles de GX (2ème arc, mais très brève), 5D's (3ème arc), Arc-V (5ème arc) et VRAINS (6ème arc).

L'histoire aborde la vie de Yuma Tsukumo, un collégien dont les parents ont disparu lors d'une expédition. Yuma chérit une relique en or qu'il porte autour du cou. Cette relique possède néanmoins un pouvoir particulier. Elle renferme un esprit appelé Astral. Astral ne se souvient de rien et affirme que les cartes Numbers détiendraient des fragments de sa mémoire.
Piètre duelliste, Yuma réussit néanmoins à enchaîner les victoires avec l'aide d'Astral, qui connaît beaucoup les duels.

Une critique est difficile à écrire étant donné que le risque de divulgâcher l'intrigue est plutôt élevé.

Le casting est intéressant par morceaux, mais il est beaucoup trop surchargé ; surtout lors de la saison 1. Si je devais faire un organigramme détaillé de ça, vous verrez tout de suite qu'il est complexe. Dans la saison 1, nous aurons 4 groupes dont les projets diffèrent.

Pour ce qui est des duels, ils font la promotion de l'invocation Xyz. Elle consiste à superposer 2 ou plusieurs monstres de même niveau pour en invoquer un autre. Ce monstre Xyz dispose d'effets qui s'utilisent en envoyant au cimetière un des monstres utilisés avant. Tous les Numbers sont des monstres Xyz, et ils ont la particularité (uniquement dans l'animé, pas dans le jeu de cartes) d'être protégés de la destruction face à des non-Numbers. Yuma recevra à l'arrivée d'Astral le Numbers 39 pour commencer la chasse aux Numbers.

Je craignais de ne voir que des monstres Xyz car ils sont l'élément central de l'intrigue, et j'ai eu raison. Il n'y a eu qu'une seule Fusion et zéro Synchro sur tout l'animé !

La saison 2 repart un peu sur de nouvelles bases. Des infiltrés se font passer pour des élèves du collège dans lequel étudie Yuma. Encore une fois, ils convoitent les Numbers ! Ces infiltrés envoûtent des personnes qui affrontent Yuma ou son entourage en duel. Le début de saison est décevant parce qu'il est très répétitif ! L'infiltré envoûte quelqu'un, cette personne défie Yuma ou quelqu'un d'autre, l'adversaire invoque un monstre Xyz qu'il fera évoluer grâce à une carte magique remise au préalable par l'infiltré. Le "héros" triomphe et rompt l'envoûtement. La personne ne se souvient de rien.
La suite sauve la mise parce que l'antagoniste est terrifiant dans ses mimiques et ses commentaires vexants !

La saison 2 est aussi celle des retours et des pertes. Mais j'en resterai là parce que ça serait un spoil phénoménal. Le duel final de la série est intense parce qu'il y a un conflit d'intéret entre Yuma et son adversaire dont je m'abstiendrai de donner le nom.

La saison 1 vaut un 6. Yuma fait souvent le pitre et donne à sourire. Cette insouciance est compensée par des enjeux sérieux. Certes, ça n'était pas déplaisant ; mais les épisodes sont trop focalisés sur Yuma.
La saison 2 vaut un 7. Même si le début était un peu lassant, on rentre dans un contexte sérieux et mature avec des enjeux nettement plus importants. Un nouveau groupe de personnages fera son apparition et donnera du fil à retordre aux protagonistes.
J'arrondirai au point supérieur ma note finale donc ça sera un 7.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 531 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Majespectrum Yu-Gi-Oh! Zexal