👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Magnifique, touchant, larmoyant et réaliste sont souvent des mots utilisés pour décrire le désormais classique Clannad. Attirée par sa renommée internationale, je débute, sans trop d'attentes toutefois.

Clannad nous plonge dans le quotidien d'Okazaki Tomoya, un lycéen considéré par tous comme un bon à rien. Il va un jour faire la rencontre de Furukawa Nagisa, une gentille fille qui souhaite refonder le club de théâtre...

Moi qui, généralement, aime tout particulièrement le genre tranche de vie, je suis servie! Au fur et à mesure que Tomoya fait la connaissance des lycéennes qui l'entourent, on apprend à connaître ces jeunes filles, qui bien souvent n'ont pas une vie facile. Chacune renferme des faiblesses, des secrets, des blessures. Si je ne fus pas immédiatement convaincue, trouvant l'histoire de Fuuko un tantinet trop longue, je suis bien vite prise au piège face aux émotions qui assaillent le spectateur (vous l'aurez saisi, moi compris). Lorsqu'il se dévoile, chaque personnage devient par la même occasion terriblement attachant. Parfois poétique, réaliste, heureuse ou tragique, l'atmosphère liée à l'héroïne de l'arc fait toujours mouche et séduit.

Clannad est bien connu pour le flot d'émotions qu'il déclenche chez le spectateur et c'est sans surprises que je n'ai pas dérogé à la règle. Que ce soit avec le passé des personnages ou bien même avec leur situation actuelle, je me suis constamment sentie concernée par le vécu de ces lycéens et bien souvent, je n'ai pu retenir une petite larme. On joue avec les émotions du spectateur pour un rendu souvent très beau, un brin mélancolique. L'histoire de Kotomi par exemple, titille et finit par vraiment toucher, étant plutôt belle. Je pense que si vous cherchez un anime plus doux et poétique, Clannad est tout indiqué!

Alors oui, Clannad en a fait pleurer plus d'un, mais oublier son humour serait une erreur. Personnellement, j'ai aussi beaucoup ri durant mon visionnage, notamment et surtout avec les personnages masculins, Tomoya et Sunohara et aussi avec Fuuko et Kotomi qui par leur originalité apportaient souvent quelque chose d'assez amusant. L'idiotie de Sunohara frôle en tout cas le génie tant j'ai ri et permet de détendre l'atmosphère qui n'est pas toujours aussi légère. En tout cas, cet humour parfois un peu absurde, mais jamais lourd, m'a bien souvent rappelé le génialissime Angel Beats! qui finalement n'est pas si différent.

Accompagné à cela, nous avons une large palette de personnages, qui vont tous se faire terriblement attachants. Okazaki Tomoya est un héros que j'aurais vraiment très vite apprécié. Il sait se faire aussi amusant que sérieux et touchant. De plus, il va tenir son petit harem sans devenir un agaçant pervers et là, je dis juste "Chapeau Kyoto Animation!". Le duo qu'il formait avec Nagisa était aussi mignon que cette dernière elle même et permettait d'ajouter un peu de douceur. J'ai beaucoup aimé la façon dont ils étaient un soutien important l'un pour l'autre. J'ajoute que les deux parents Furukawa étaient deux personnages très très appréciables. Véritables soutiens à tout épreuve pour Nagisa, ils incarnaient sans conteste des parents idéaux, en contraste avec le propre père de Tomoya, victime de la boisson. Les autres camarades de classes sont également toutes attachantes, mais mes préférences vont à Kotomi, dont l'histoire est touchante, Tomoyo et Kyou, dont l'amour à sens unique pour Tomoya faisait mal au cœur. Quant à Sunohara, difficile de ne pas aimer cet idiot plein de charme !

Visuellement, je trouve que l'anime fait un peu vieillot mais cela ne manque pas totalement de charme non plus. J'ajoute qu'en dépit de tout, il y a un réel travail donné sur les yeux des personnages, les couleurs et les ombres, qui donnait vraiment un joli résultat. Je ne suis pas fan des yeux qui font plus de la moitié du visage, mais finalement, ce n'était pas si dérangeant que ça.

Les musiques de l'anime, bien que souvent discrètes, sont plutôt jolies et collent bien avec l'aspect dramatique de l'histoire. Par contre, l'opening et l'ending sont assez marquants, en particulier ce dernier, qui est aussi doux et adorable que Nagisa.

Je comprends désormais pourquoi Clannad est considéré comme un chef-d'oeuvre. Alliant douceur, poésie, émotions et humour, c'est un anime touchant et très plaisant à regarder qui vaut surtout pour ses personnages extrêmement attachants.
Manga_Suki
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 8 ans

8 j'aime

1 commentaire

Clannad
Faustt
6
Clannad

Critique de Clannad par Faustt

Clannad est un mystère. C'est la représentation de tout ce que je déteste dans l'animation japonaise et pourtant j'ai vu l'intégralité de cette série sans problème. On a en effet tout les éléments...

Lire la critique

il y a 11 ans

19 j'aime

1

Clannad
Sanfiel
5
Clannad

Pétard mouillé (critique avec spoils)

Clannad... Ce n'est pas un animé que je n'oublierais de sitôt... Mais essentiellement pas pour les raisons que j'aurais espéré. J'avais pu lire que cet animé puisait sa force dans sa seconde partie...

Lire la critique

il y a 6 ans

10 j'aime

Clannad
Manga_Suki
8
Clannad

Critique de Clannad par Manga_Suki

Magnifique, touchant, larmoyant et réaliste sont souvent des mots utilisés pour décrire le désormais classique Clannad. Attirée par sa renommée internationale, je débute, sans trop d'attentes...

Lire la critique

il y a 8 ans

8 j'aime

1

It's Okay, That's Love
Manga_Suki
10

Critique de la meilleure surprise de 2014

Bon, autant vous prévenir tout de suite, cette critique va être longue, très longue. Parce que It's Okay, That's Love, c'est mon dernier gros, que dis-je, immense coup de cœur du moment. Diffusé...

Lire la critique

il y a 7 ans

15 j'aime

Kiss Him, Not Me
Manga_Suki
3

Sois belle ou disparais de ma vue ?

Déposez votre cerveau à l'entrée, je commence par le pitch d'une série qui aurait pu, ma foi, ne pas être si mal : Kae Serinuma est une jeune lycéenne, fujoshi de son état (en gros, les homosexuels...

Lire la critique

il y a 5 ans

14 j'aime

1

Tokyo Ghoul
Manga_Suki
5
Tokyo Ghoul

Entre bonnes idées et vomissements...

Autant dire tout de suite les choses qui fâchent : la "goule mania" qui touche la sphère otaku depuis l'année dernière ne m'aura pas convaincue, pas avec cette adaptation du manga de Sui Ishida en...

Lire la critique

il y a 7 ans

11 j'aime

1