L'organisation anglicane Hellsing affronte les responsables du pullulement des vampires artificiels au Royaume-Uni : les nazis du Millenium, bien décidés à faire régner le chaos. Le Vatican a bien entendu son mot à dire dans cette affaire et prépare une nouvelle croisade ...
L'atout majeur de Hellsing dans cet affrontement titanesque c'est Alucard, un vampire invincible aux pouvoirs inimaginables et aux origines tristement célèbres...

Des héros (ou plutôt anti-héros, à un stade extrême) forts en gueule et qui en imposent, des combats exagérément grandiloquents et quasi-apocalyptiques sur la fin, fulgurants et très chargés en explosions, des massacres mêlant gros calibres, membres qui volent partout et fontaines d'hémoglobine à haute pression, le christianisme et le mythe des vampires (de Vlad III "Tepes" à Bram Stoker) totalement passés à la moulinette de la japanime (c'est bien plus cool comme ça après tout), des fanatiques cinglés et armés jusqu'aux dents de tous les côtés avec des bishônen à leur tête, du fanservice (aah Victoria Seras!), les sempiternels nazis qui n'en finissent pas de ressusciter pour semer la destruction et un torrent de zombies ... On a même droit à quelques moments d'humour improbable voire surréaliste dans un style graphique beaucoup plus désopilant (Victoria qui dirige un cortège de retraités pour éviter un duel entre Alucard et Anderson et sauver un musée de la destruction, ou les esprits des flingues (?!) qui se mettent à interpeller leur propriétaire par exemple).

Le titre de la (très bonne) chanson d'ouverture de la première série c'était "Logos Naki World", monde sans rationalité, ça veut tout dire.

Pour faire simple, c'est LA série animée enfin digne du manga de Kohta Hirano, avec des graphismes d'une qualité infiniment supérieure à ceux de la série du studio Gonzo de 2001, ainsi qu'une histoire on ne peut plus fidèle au manga (mais là c'est parfaitement normal, vu qu'elle a eu le triple bénéfice de l'histoire plus avancée dans sa publication, de gros moyens et d'une durée de production bien plus longue, toujours en cours depuis 2006), elle est également plus sanglante et horrifique (les vampires et goules tombaient simplement en cendres au lieu de saigner dans la Gonzo) et, c'est notable aussi, bien moins politiquement correcte (Hirano est dessinateur de hentai à la base). La musique n'est pas en reste : plus guère d'acid jazz ou de soft-rock japonais mais une bande-son qui épouse bien la fulgurance des moments d'action, des accents classiques (magistral orchestre symphonique de Varsovie) et même quelques extraits d'opéras, de requiems et autres. Les oreilles seront servies.

La figure centrale, Alucard -devinez l'anagramme-, apparaît enfin sous son vrai jour, celui d'un enfant à la vie brisée devenu un souverain assoiffé de sang (un indice, il aime empaler), une abomination quasi-invulnérable domptée par la famille Hellsing et vouant son existence à la défendre, méprisant et sadique avec les ennemis qu'il juge inférieurs et profondément respectueux de ceux qui peuvent lui tenir tête, en plus d'être une figure héroïque ultra-charismatique et totalement hors du commun, constamment à la recherche de celui qui sera capable de le vaincre. Et Jōji Nakata est un dieu vivant du doublage.

Âmes sensibles s'abstenir, ce n'est rien de moins qu'un superbe opéra / ballet sanglant et infernal, et un peu comique aussi. Un pur délice dantesque.
Hellsing Ultimate
Jackal
9

Checkmate

L'organisation anglicane Hellsing affronte les responsables du pullulement des vampires artificiels au Royaume-Uni : les nazis du Millenium, bien décidés à faire régner le chaos. Le Vatican a bien...

Lire la critique

il y a 10 ans

28 j'aime

9

Hellsing Ultimate
No-Life-Queen
10

The Bird of Hermes is my name. Eating my wings to make me tame...

J'adore cet anime. Vu mon pseudo, il est relativement évident de dire que je l'adore. Je m'y suis intéressée un peu par hasard, dans mes jeunes années de lycée (oui, j'ai encore que 23 ans, mais je...

Lire la critique

il y a 5 ans

20 j'aime

11

Hellsing Ultimate
Sendarin
9

Du sang, du sang, du sang et un peu de larmes.

Début classique, en tout point identique à la première mouture de 2001. Seulement le début. Assez vite, on entend parler d'un groupuscule qui se nomme le Millénium, d'histoires de vampires...

Lire la critique

il y a 12 ans

14 j'aime

4

Retour vers le futur
Jackal
9

Mister Zemeckis, bring me a dream

1985. Marty McFly a 17 ans, et vit dans une famille de losers. George, son père, est une larve malmenée par Biff Tannen, son patron (et ancien emmerdeur/bourreau en chef au lycée). Lorraine, sa mère,...

Lire la critique

il y a 11 ans

128 j'aime

5

Skyfall
Jackal
8
Skyfall

-Everybody needs a hobby. -So what's yours? -Resurrection.

James Bond, qu'on croyait mort suite à une bavure, doit affronter Raoul Silva, un ancien agent psychotique du MI6 qui a juré de se venger d'une trahison de M en lançant des attaques informatiques de...

Lire la critique

il y a 10 ans

125 j'aime

21

There Will Be Blood
Jackal
9

Ça va saigner

Début du XXème siècle au Etats-Unis. Daniel Plainview ne poursuit qu'un seul et unique objectif dans sa vie : s'enrichir en trouvant et exploitant du pétrole. Tous les moyens sont bons pour lui, y...

Lire la critique

il y a 11 ans

101 j'aime

7