👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Pour l'instant j'ai vu les trois épisodes réglementaires pour se faire une idée sur une série. Ca commence comme un peu toutes les productions actuelles de séries / films à savoir une surexposition des minorités, des sexualités marginales, du féminisme à outrance, des transgenres le tout à la sauce moralisatrice démocrate... Une recette que j'ai de plus en plus de mal à supporter les derniers temps tant elle est partout, rien que dans mes critiques de la dernière année : Collateral, Minority Report, Atomic Blonde, Spiderman Homecoming, Wonder Woman, Quantico... à tel point que certains qui me liraient pourraient croire que ça tourne à l'obsession de ma part. Faudra d'ailleurs que j'écrive une critique de "Black Panther" tant c'est l'incarnation de "l'enfer est pavé de bonnes intentions".

Mais ici, c'est fait par le gars qui a écrit "American Beauty" et réalisé "Six Feet Under". Et ça change tout, en fait il utilise la métaphore d'une famille Benetton venant des pays que l'Amérique a bousillé (Vietnam, Libéria, Colombie) pour représenter l'Amérique post Obama et ses traumatismes profonds. En apparence tout va bien et est mieux qu'avant, mais sous le vernis c'est la chute continue, profondément dysfonctionnel, c'est très critique et cynique. Les situations sont exagérées à un point que les thèses politiquement correct ne sont plus crédibles et que le spectateur pro démocrate doit se rendre compte que ça a merdé fondamentalement quelque part en cours de route, que le but atteint n'était pas la destination cherchée ou revendiquée, et que finalement la victoire d'un gars comme Trump n'a rien d'un hasard, c'est la conséquence de leur action. Entre l'actrice de 27ans aguicheuse et droguée qui se fait baiser avec une tête de cheval dont la sœur piège ensuite le gars originaire de l'Amérique profonde pro Trump pour qu'il avoue l'avoir violée parce qu'elle est mineure, le musulman transgenre friqué qui se maquille et porte le hijab, la business women noire avec sa perruque pour passer pour une blanche dont la vie maquillée se révèle à l'occasion d'un passage au poste de police, l'imam roux d'origine française... Tout ça est trop gros pour qu'on n'y voit pas une allégorie. D'ailleurs à plusieurs moment le pot au rose est carrément éventé, quand les enfants parlent de la volonté de leur mère de passer pour progressiste en adoptant autant et aussi loin, quand la sœur épouse un républicain, mais un qui l'était avant Trump, ou ces deux scènes terribles au lycée où le minorités font de la ségrégation en refusant l'accès (un incident similaire eut lieu dans les universités californiennes il y a une poignée d'années) et où les blancs doivent capituler à leur demande d'un traitement égalitaire et équitable lors d'un débat sous supervision du corps enseignant.

Je trouve ça intéressant que de plus en plus d'œuvres dénoncent violemment le politiquement correct, comme "Sicario", "Gone Girl", "The Orville"... Mais bien sûr à chaque fois c'est caché au premier regard sinon ça ne passerait pas la censure et surtout les critiques acerbes des médias spécialisés qui risqueraient de prôner le boycott.

wasabi
8
Écrit par

il y a 4 ans

9 j'aime

3 commentaires

Here and Now
wasabi
8
Here and Now

Nouvel American Beauty

Pour l'instant j'ai vu les trois épisodes réglementaires pour se faire une idée sur une série. Ca commence comme un peu toutes les productions actuelles de séries / films à savoir une surexposition...

Lire la critique

il y a 4 ans

9 j'aime

3

Here and Now
SimmonsMZC
9
Here and Now

Un bijou de justesse

Je ne m'échine que rarement à rédiger. Du moins une critique sachant qu'elle sera peu lue. Mais je constate avec déception que cette série n'est pas gratifié des notes qu'elle mérite. Sa justesse -...

Lire la critique

il y a 4 ans

5 j'aime

Here and Now
salta
6
Here and Now

Géniale et ratée

Une caméra qui aime d'amour ses acteurs qui le lui rendent bien. Une critique aussi hilarante que crispante des problèmes de riches, des crises existentielles, du sens de la vie, de la réussite, de...

Lire la critique

il y a 4 ans

2 j'aime

3

Collateral
wasabi
6
Collateral

condensé de politiquement correct

Une histoire classique d'enquête policière faite en 4 jours suite à un meurtre où on multiplie les pistes et où les personnages s'entrecroisent un peu à l'image du film "collision". C'est bien cadré,...

Lire la critique

il y a 4 ans

15 j'aime

15

Aniara : L'Odyssée stellaire
wasabi
6

Une histoire au service de la propagande

Les images sont jolies, c'est joué correctement, ça se laisse regarder. Mais il y a un gros problème, ce n'est pas une histoire de SF qui permet de faire un parallèle avec des problèmes actuels,...

Lire la critique

il y a 3 ans

12 j'aime

63

Marvel's Cloak & Dagger
wasabi
4

Obama le superhéros

Bon deux épisodes de disponibles que j'ai regardés, pas sûr que je tienne le troisième réglementaire pour me faire un avis. Ça dégouline de politiquement correct ce qui fait que c'est complètement...

Lire la critique

il y a 4 ans

12 j'aime

11