👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Critique après vision du premier épisode (donc susceptible d'évoluer).

In the flesh est encore une série britannique très prometteuse. Le sujet est intéressant même s'il hérisse le poil de nombreux amateurs de zombis (moi comprise) mais on comprend bien vite qu'en réalité les zombis ne sont qu'un prétexte pour parler de sujets bien plus classiques.

Côté acteurs : pour l'instant rien d'exceptionnel, pas de réel fausse note, rien de gênant mais rien qui ne sort du lot non plus mise à part peut être la soeur dont je trouve certaines réactions peu cohérentes. Elle passe un peu trop vite du coq à l'âne pour moi.

Côté scénario : ma foi les bases sont bonnes, on ne se contente pas de parler des zombis qui s'humanisent non, on présente les différents protagonistes à savoir les anti réinsertion des zombis, les contre, le mouvement de libération des zombis, le point de vue de la famille qui récupère son fils zombi celui de ceux qui ont eu des proches tués par des zombis etc... En bref même si c'est très classique et attendu sur ce genre de pitch, c'est en revanche très bien amené. Les bases sont posées, on comprend tout de suite, c'est bon on peu avancer. En revanche premier point noir, quelques ficelles sont un peu trop évidentes (exemple ce qui est annoncé à la fin de l'épisode, on le voit venir gros comme une maison). Reste à voir la fréquence de ce type de ficelles et leurs épaisseurs dans le temps.

Musique : Je ne peux pas dire qu'elle m'ait particulièrement marquée, ni gênée remarque. Au fond elle sert bien son propos sans prendre plus de place que nécessaire

Visuellement : C'est bien fait, il n'y a rien à dire, j'apprécie ce goût du réalisme contemporain dans les séries britanniques

Réalisation : Comme souvent, c'est le gros plus dans les séries anglaises. Ici on appréciera tout particulièrement le sens du détail.

Pour résumer : un premier épisode qui est plutôt une réussite et qui est surtout annonciateur de qualité. On ne s'ennuie pas, mis à part peut être un ou deux passages gnangnan mais qui savent rester raisonnable, et surtout on a envie d'en savoir plus sur ce "monde" et on suit avec intérêt l'intrigue.
IrinaSchwab
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Sélection de séries post-apocalyptic et Les meilleures séries de 2013

il y a 9 ans

10 j'aime

2 commentaires

In the Flesh
Kalimera
7
In the Flesh

Shakespeare, Hamlet, acte V, scène 1, extrait.

Hélas ! pauvre Yorick !… Je l’ai connu, Horatio ! C’était un garçon d’une verve infinie, d’une fantaisie exquise ; il m’a porté sur son dos mille fois. Et maintenant quelle horreur il cause à mon...

Lire la critique

il y a 8 ans

16 j'aime

4

In the Flesh
IrinaSchwab
7
In the Flesh

Critique de In the Flesh par Irina Schwab

Critique après vision du premier épisode (donc susceptible d'évoluer). In the flesh est encore une série britannique très prometteuse. Le sujet est intéressant même s'il hérisse le poil de nombreux...

Lire la critique

il y a 9 ans

10 j'aime

2

In the Flesh
SweetBerry
10
In the Flesh

Critique de In the Flesh par SweetBerry

Bon dieu ! Les zombies gentils arrivent ! Entre Warm bodies et In the flesh, la série ouf de la BBC, on est servi. Dans un monde où les morts se lèvent et attaquent les vivants, le gouvernement a...

Lire la critique

il y a 9 ans

8 j'aime

12

Orphan Black
IrinaSchwab
8
Orphan Black

Critique de Orphan Black par Irina Schwab

Critique après premier épisode donc susceptible d'évoluer. Après visionnage donc cette série promet d'être l'une des meilleures nouvelles séries 2013 avec son scénario qui sort un peu de la routine...

Lire la critique

il y a 9 ans

17 j'aime

Muriel
IrinaSchwab
9
Muriel

Un film aux accents Shakespeariens

Au premier regard, Muriel s'apparente à une gentille petite comédie un peu kitch avec ses personnages haut en couleur sur un ton revanchard. Mais quand on regarde d'un peu plus près, on se rend...

Lire la critique

il y a 9 ans

17 j'aime

2

Quatre garçons pleins d'avenir
IrinaSchwab
9

Le film d'une génération

Quatre garçons pleins d'avenir, ou un comédie française comme on aimerait en voir plus souvent. Oui, c'est pas du grand art et pourtant, ce film je l'aime. Peut être car il me rappelle de bons...

Lire la critique

il y a 9 ans

15 j'aime

1