👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Sur une échelle de 7 à 8, à 7 j'avais envie de rire et à 8, j'en pleure de joie...

Hier soir, j'avais envie de rire. Après avoir passé mon weekend cloîtré comme un moine, évitant les fenêtres comme ce bon catholique fuirait un défilé de la gaypride, après une journée à la fac à tergiverser avec mes camarades de nos craintes, de nos ressentis, de nos pertes, de notre morosité, après avoir remis le couvert ce matin au Centre thérapeutique, oui, j'ai bien envie de rire un bon gros coup. J'ai envie de m’esclaffer, d'envoyer tout foutre en l'air et d'emmerder ceux qui ne pourrait pas comprendre.

Et hier soir, alors que je savourais un fast-food fort bien mérité, voilà que Kaamelott, saint Graal de l'humour, est venu à moi. Très honnêtement cela faisait énormément de bien de continuer à se marrer. Le quartier aux alentours du bataclan, j'y ai pas mal bourlingué et surtout dans les bars, levant des white russian aussi vite que le Dude dans son plus beau peignoir. C'était mon QG en quelques sortes, le triangle des Bermudes où tous pouvait disparaître (surtout dans les water), où tous pouvait se passer. Cela ne changera pas même s'il faut en crever.


Nous allons tous mourir ! Bohort


Certes cher ami, nous verrons bien, la vie est ainsi faite. Y'a des jours où on se réveille et d'autres pas, c'est comme ça. L'important c'est de pouvoir se dire qu'entre les deux faut savamment s'occuper et rire, ouais le rire reste l'un des plus grands mystères de ce monde alors profitons de ne pas le comprendre pour pouvoir l'exploiter. Les gars de Kaamelott l'ont parfaitement intégré et s'enchaînent quolibets sur quolibets, sur fond de quête se voulant de prime abord épique. Les chevaliers c'est épique, le Graal c'est classe. Maintenant servez-nous la plus belle bande de pignoufs qu'incarnent brillamment Astier et Cie, pour allier les deux et ça détonne du tonnerre. Kaamelott c'est des personnages mythique, Merlin restant mon grand préféré. Sa nullité et son effort pour rater tout ce qu'il entreprend me touche en grand sensible que je suis. Kaamelott c'est tout ça et je pourrai en parler pendant des heures au risque de m'y perdre, aussi je préfère avant de me retirer vous citer un dialogue qui restera à jamais l'un des plus gros fous rire de ma vie :


Merlin : Mais il faut improviser des blagues, au rassemblement du corbeau. On a fait l'essai la dernière fois, vous l'avez bien vu comme moi : je suis une BILLE en blagues !
Elias : Vous êtes une bille en tout.
Arthur : Bon, vous pouvez pas vous faire une potion... je sais pas, quelque chose...
Merlin : Une potion pour improviser des blagues... en tout cas, j'ai pas la formule.
Arthur à Elias : Bon bah et vous, là. Puisque vous avez du temps libre. Vous avez pas quelque chose en stock pour aider ?
Elias : Croyez bien que si j'avais, je le dirais pas. Parce que voir celui-là passer pour le conneau devant tout les druides de la région... j'aime autant vous dire que je risque pas de louper ça ! J'vais même amener des copains !
Merlin : Ah, mais vous pouvez amener qui vous voulez ! Moi, j'y vais pas.


...


Merlin : Et sans s'en rendre compte, il marche sur le pied du dragon. Et le dragon il fait "Dis-donc... Tu manques pas de toupet !"
Arthur & Elias : ...
Merlin : Bon, bah vous pourriez faire un effort, aussi... Vous êtes vraiment pas bon public, hein !
Arthur : Nan, c'est... c'est pas que c'est "pas drôle". Mais c'est que c'est pas une blague.
Elias : Alors que... si le dragon marche sur le pied du gars, c'est le gars qui fait "Vous manquez pas de souffle !"
Arthur : Voilà ! Et si ! Nan, mais y a pas de quoi se mettre des claques sur les jambes, je suis d'accord... enfin, quand même ! Y a un début de quelque chose... y a un sens... y a un truc, euh... si ! Le...
Arthur & Elias : Souffle du dragon !
Merlin : Vous trouvez ça marrant, vous ?
Arthur : Marrant... Ça peut faire sourire, c'est déjà ça.
Elias : Non, mais jamais ça vaut pas le coup du dragon qui dit "Tu manques pas de toupet !"


...


Merlin : Donc, c'est un Calédonien qui rencontre un chef Saxon sur un sentier.
Elias : Aaah, mais j'la connais... C'est pas celle-là où le Saxon il dit "Dis-donc, tu manques pas de toupet !" ?


Merci Kaamelott !

Fosca
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 6 ans

63 j'aime

2 commentaires

Kaamelott
kamacess
9
Kaamelott

Critique de Kaamelott par kamacess

Kaamelott a le mérite de fédérer les clans bretons, les amateurs de jeux de mots laids, un esprit très Monthy Python Flying Circus, les inconditionnels de l'humour potache et ceux qui cherchent...

Lire la critique

il y a 12 ans

119 j'aime

6

Kaamelott
owimboweh
10
Kaamelott

Vivement les films !

Kaamelott est pour moi LA série française mythique. Pour ceux qui débarquent, Kaamelott raconte l'histoire du roi Arthur et de sa cour, composée en grande partie d'une belle bande de glandeurs tous...

Lire la critique

il y a 12 ans

70 j'aime

7

Kaamelott
Fosca
8
Kaamelott

Sur une échelle de 7 à 8, à 7 j'avais envie de rire et à 8, j'en pleure de joie...

Hier soir, j'avais envie de rire. Après avoir passé mon weekend cloîtré comme un moine, évitant les fenêtres comme ce bon catholique fuirait un défilé de la gaypride, après une journée à la fac à...

Lire la critique

il y a 6 ans

63 j'aime

2

Juste la fin du monde
Fosca
8

Natural Blues

Bien malin celui qui parvient à noter sereinement ce film. Personnellement il ne m'est guère aisé de le glisser au sein d'une échelle de valeur. Dans tous les cas, une note ne pourra s'avérer...

Lire la critique

il y a 6 ans

176 j'aime

13

Grave
Fosca
8
Grave

Deux sœurs pour un doigt

Bien que préparé à recevoir ma dose de barbaque dans le gosier sans passer par la case déglutition, je ne peux qu'être dans un tel état de dégoût et d'excitation à la fin de ce film qu'il me sera...

Lire la critique

il y a 5 ans

134 j'aime

23

Mother!
Fosca
8
Mother!

L'Antre de la Folie

Au commencement... Comment commencer à parler de ce film sans en révéler toute l'essence ? C'est bel et bien impossible. Le nouveau venu de chez Aronofsky n'est pas une œuvre dont nous pouvons...

Lire la critique

il y a 5 ans

83 j'aime

18