👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Aujourd'hui je me suis laissé tenter par le Diable...

Il me faut bien l'avouer, l'adaptation de Daredevil nous proposant Ben Affleck dans le rôle du Démon Gardien, m'avait laissé un goût plutôt amer...Aujourd'hui, je me suis installé devant mon écran, prêt à tout, mais pas à ça...

J'ai souvent été déçu par certaines adaptations de nos héros DC/Marvel. Smallville, Hulk (avec Eric Bana), Batman & Robin, Thor, Arrow, Agent of Shield et j'en passe...Ces fois là, la ─ mauvaise ─ surprise était au rendez-vous et ce premier épisode du Daredevil proposé par Netflix n'a pas dérogé à la règle...

En effet, quelle fut ma surprise qu'il me soit présentée une vision aussi...juste, de ce personnage que j'affectionne tant. Sombre, violent, à l'image du protagoniste meurtri, téméraire mais pas invincible, ce premier épisode nous offre une entrée en matière qui ne laisse présager que du bon.

La scène d'ouverture a su me provoquer des frissons tant elle est allée trouver en moi cette facette de ma personnalité qui se reconnait en Matt Murdoch, une facette que j'avais retrouvé pour la dernière fois chez Dexter.
Cette scène témoigne d'un personnage qui a soif de justice, de vengeance, une vengeance vis-à-vis de lui-même, montrant son ascendance sur son handicap, en ne prenant pas de gants ─ bien qu'il lui soit nécessaire d'en porter ─ ne tombant pas dans l'archétype du personnage qui se sent obligé d'offrir une bonne parole à l'opprimé qu'il vient de défendre.
Ici, la mise en place des éléments, des évènements, est habile et nous fait même oublier que l'on aurait aimé que l'homme sans peur revête sa panoplie rouge plutôt que ce costume noir. Mais ici, le costume noir lui sied à merveille, parce que Charlie Cox incarne Daredevil dans ce qu'il est profondément, sans qu'il soit nécessaire de le faire correspondre à ce que l'on voudrait qu'il paraisse. Bien évidemment, j'ai tout de même hâte de le voir endosser sa tenue rouge, mais, ce ne sera que la cerise sur le gâteau, un gâteau qui me laisse, avec cette première bouchée, une sensation très agréable.

Aujourd'hui je me suis laissé tenter par le Diable et...j'ai aimé !

À noter également que le générique est plutôt très beau, accompagné d'une mélodie très intéressante et touchante !

LudoDRodriguez
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Top 10 Séries

il y a 7 ans

50 j'aime

8 commentaires

Marvel's Daredevil
Gothic
7

Ma c-6-t va crack-er

Marvel's Daredevil est un show qui veut s'imposer dès son générique, paré d'un design classieux et musique idoine. Une grande maîtrise dans l'écriture, un soin énorme sur la mise en images. Et des...

Lire la critique

il y a 6 ans

52 j'aime

15

Marvel's Daredevil
LudoDRodriguez
8

Aujourd'hui je me suis laissé tenter par le Diable...

Il me faut bien l'avouer, l'adaptation de Daredevil nous proposant Ben Affleck dans le rôle du Démon Gardien, m'avait laissé un goût plutôt amer...Aujourd'hui, je me suis installé devant mon écran,...

Lire la critique

il y a 7 ans

50 j'aime

8

Marvel's Daredevil
Marvellous
10

Le Diable vous cuisine

Ce n'est pas tous les jours qu'un produit télévisuel estampillé Marvel connait un succès colossal. Et cela trois fois de suites. La saison 1 de Daredevil a enchanté la plupart des gens, réconciliant...

Lire la critique

il y a 6 ans

38 j'aime

14

Interstellar
LudoDRodriguez
8
Interstellar

"Interstellar n'est pas un documentaire scientifique. C'est une fiction scientifiquement documentée"

Étonnamment, le film ne commet pas beaucoup d'erreurs scientifiques et cela réside dans le fait que la limite entre science et fiction est toujours palpable, comme si le scénario nous prévenait de...

Lire la critique

il y a 7 ans

4 j'aime

12

Iron Man 3
LudoDRodriguez
5
Iron Man 3

It's a Shane...

La bande annonce était épique, prometteuse, pleine de bonnes intentions et laissait présager le meilleur volet de la trilogie Iron Man. 'Première', assurait que le film ne pouvait pas faire pire que...

Lire la critique

il y a 9 ans

4 j'aime

Stranger Things
LudoDRodriguez
7

Stranger Things : Originalité Classique

Nous voilà face à une série dont le postulat de départ revêt une certaine fraicheur, paradoxalement au fait que, le sujet en lui-même ne fasse pas forcément preuve d’une originalité exemplaire. Ici,...

Lire la critique

il y a 6 ans

3 j'aime