En tant que fan absolue de la version UK, je me devais de visionner cette saison... qui m'a assez déçue. Il y a ici l'énorme impression d'un gâchis, on ressent bien le puritanisme américain qui juge d'un œil sévère les travers de tous les personnages. Ce qui était un bijou dramatique d'adolescents à Bristol perd ici toute sa dimension grave pour devenir un véritable plaidoyer anti tout. Ici, le gay assumé qu'était Maxxie est devenue Téa, une lesbienne revendiquée qui éprouve des sentiments incontrôlables pour... Tony. WTF? Ce même Tony dont la chute était absolument époustouflante version UK, n'est qu'un poisson pané, sans charisme.Condamnés, Tina et Chris qui ont fait l'affront de coucher ensemble alors que bon c'est immoral quand même prof-élève... Même la sulfureuse Effy devient une pauvre hère aphone et insignifiante. A vouloir mettre une caution morale dans la série la plus libre de la décennie, les Etats Unis ont gâché ce qui aurait pu être une jolie adaptation attachante. Ils ont bâclé la psychologie et la tendresse qu'ont les personnages UK pour en faire une série express à l'épilogue absolument scandaleux. Dommage, car il y avait malgré tout un réservoir de talents dans la joyeux bande américaine. Preuve s'il n'en fait, qu'il existe encore un fossé avec la mentalité outre-Atlantique passéiste.
Walqui
6
Écrit par

Le 2 avril 2012

5 j'aime

Skins (US)
Walter
2
Skins (US)

You fail. Hard.

On prend une recette (ctrl+c, ctrl+v, me voilà) qui a bien marché à ses débuts, on place le tout dans le pays de l'extravagance et on obtient une caricature bien grosse et bien sale, du genre qui...

il y a 11 ans

7 j'aime

Skins (US)
Walqui
6
Skins (US)

Critique de Skins (US) par Walqui

En tant que fan absolue de la version UK, je me devais de visionner cette saison... qui m'a assez déçue. Il y a ici l'énorme impression d'un gâchis, on ressent bien le puritanisme américain qui juge...

il y a 10 ans

5 j'aime

Skins (US)
Cretine
2
Skins (US)

Critique de Skins (US) par Cretine

Les acteurs sont tellement mauvais, sans charisme, toussa. La saison UK est bien meilleure, mais ça fallait s'en douter. (Sérieusement, on peut me dire l'intérêt de se remake ? Je serais d'accord si...

il y a 11 ans

3 j'aime

1

Philadelphia
Walqui
8
Philadelphia

Critique de Philadelphia par Walqui

Certes, les ficelles du mélo sont facilement décelables, mais quand même... On est complètement envoûtés par le déroulement du procès, l'opposition farouche des 2 camps qui s'affrontent par le biais...

il y a 10 ans

3 j'aime

1

Adolphe
Walqui
10
Adolphe

Critique de Adolphe par Walqui

Exceptionnelle analyse des sentiments humains... Adolphe est l'une de ces œuvres bouleversantes qui marque l'adolescence. Adolphe initie au monde, à l'amour et ses ambigüités, son hypocrisie.. A...

il y a 10 ans

2 j'aime

1

Pretty Little Liars
Walqui
7

Critique de Pretty Little Liars par Walqui

Pretty Little Liars, c'est un peu Desperate Housewaves version Lycéenne dans une Highschool en rase campagne. Un meurtre qui relie des ex-amies entre elles, des secrets, des règlements de compte, des...

il y a 10 ans

1 j'aime

1