Une pépite loufoque ... qui révèle son véritable potentiel au fil de la saison 1 !

Je dois avouer que The Good Place m'a d'abord plutôt laissée perplexe : je m'attendais à une petite comédie fun, à l'esprit feel good; je me suis retrouvée à regarder des épisodes avec des décors kitsch, aux couleurs pop factices, fleurant bon les studios ultra colorés de LA. A voir évoluer des personnages, à la vie (éternelle) irréprochable, parfaite, sans aspérités et tout en perfection. Seule Eleanor Shellstrop semble ne pas appartenir à ce monde pavé de bonnes intentions.


"The Good Place" est LA récompense offerte à quelques personnes d'exception, en réponse à leur vie si parfaite et pleine de valeurs sur Terre... Bref, la perspective joyeuse d'un ennui (à mourir!) : plein de morale, d'éthique, de manichéisme et de bons sentiments. Bienvenue au Paradis, où tout est si lisse et finalement bien ennuyeux ! Autant vous dire qu'au bout de 3-4 épisodes, je comptais arrêter de regarder cette supercherie, se faisant passer pour une comédie.


Et puis, je me suis quand même décidée à regarder les autres épisodes, convaincue que NBC n'avait quand même pas pu pondre un navet aussi affligeant, surtout avec la diffusion actuelle de la saison 2 sur Netflix. Et j'ai bien fait de persévérer!


La série se révèle être au fil des épisodes une petite pépite loufoque qui nous emmène vers des chemins inattendus et suscite peu à peu une curiosité grandissante, avec des situations aussi improbables que drôles ... Jusqu'au twist final de la première saison, qui est selon moi le vrai point de démarrage du gros délire et qui donne un tout autre sens de fait à cette saison 1. C'est là que je me suis mise à me marrer franchement, et j'attends avec impatience les prochains épisodes !


Si vous avez donc la patience de laisser s'installer cette histoire - de prime abord calibrée et sans aspérités - je vous souhaite d'être peu à peu emporté.e.s par cette histoire loufoque, dont l'écriture gagne clairement en qualité. Le début de la saison 2 est vraiment prometteur et les scénaristes sont clairement en train de développer une storyline qui va nous réserver de bonnes surprises !


Enjoy !

Glaminette
6
Écrit par

Le 3 octobre 2017

32 j'aime

8 commentaires

The Good Place
Glaminette
6

Une pépite loufoque ... qui révèle son véritable potentiel au fil de la saison 1 !

Je dois avouer que The Good Place m'a d'abord plutôt laissée perplexe : je m'attendais à une petite comédie fun, à l'esprit feel good; je me suis retrouvée à regarder des épisodes avec des décors...

Lire la critique

il y a 5 ans

32 j'aime

8

The Good Place
Moizi
3

Je ris (de toi)

J'ai regardé ça par pur sadisme (et par masochisme également). Certaines personnes (que je ne citerai pas ici) prétendaient faire leur éducation philosophique avec cette série. Rien que l'idée que...

Lire la critique

il y a 2 ans

26 j'aime

14

The Good Place
George_Boole
9

Très efficace

On va pas se le cacher, une série avec Kristen Bell, de toutes façons, j'allais regarder. Mais ici en plus le postulat de base me semblait vraiment intéressant. Ya bien que NBC pour tenter des trucs...

Lire la critique

il y a 5 ans

24 j'aime

1

Friends : Les Retrouvailles
Glaminette
5

Une bien juteuse opération marketing

Ah mon Dieu mais quelle déception ! Tout ce battage médiatique, cette attente ... pour ça ! J'ai trouvé ce documentaire sage et bien trop lisse, voire parfois clairement ennuyeux. Je me suis...

Lire la critique

il y a 1 an

39 j'aime

22

The Good Place
Glaminette
6

Une pépite loufoque ... qui révèle son véritable potentiel au fil de la saison 1 !

Je dois avouer que The Good Place m'a d'abord plutôt laissée perplexe : je m'attendais à une petite comédie fun, à l'esprit feel good; je me suis retrouvée à regarder des épisodes avec des décors...

Lire la critique

il y a 5 ans

32 j'aime

8

Moi, Tonya
Glaminette
8
Moi, Tonya

Triple Axel et Mandales dans la Gueule

"Moi, Tonya" est pour moi un film coup de poing : au sens propre, comme au figuré. Brut dans sa réalisation : avec des acteurs qui s'adressent directement à la caméra , et donc à toi, spectateur...

Lire la critique

il y a 4 ans

22 j'aime

15