👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

C’est vrai, ces Vikings ont des coupes de hispters. Heureusement, pas tous. Et puis au fond, même avec sa coupe bizarre, Ragnar Lothbrok, il est trop cool.

Bon enfin, plus sérieusement, cette plongée dans le monde des Vikings a été une excellente surprise. La série m’intéressait pour le sujet, mais j’avais un peu peur que ça parte dans des clichés de Vikings comme envahisseurs païens sans lois et choses de ce genre. La série, à travers l’histoire de Ragnar, premier hipster aventurier de l’histoire de l’humanité (promis, c’était la dernière fois que je disais ça) nous raconte avant tout les coutumes vikings, les traditions, les structures sociales et leur religion. Globalement, c'est plus ou moins exact historiquement, mais je vais pas trop chipoter de ce côté, faut bien finir par admettre qu'on pourra sûrement jamais faire de série historiquement parfaite...

J’ai particulièrement aimé les parties où la mythologie nordique est racontée, parce que c’est bien fait, l'ambiance est parfaite, c’en est même captivant. Ces récits mettent d’ailleurs en avant la confrontation entre la culture nordique et celle des Anglais, principalement grâce à l’opposition entre ce jeune moine saxon arraché à son pays, seul lien entre les Vikings et l’Angleterre dont ils convoitent les richesses. L’intérêt que lui porte Ragnar étonne au début, mais est finalement en parfaite adéquation avec le personnage qu’il incarne, un mélange d’aventurier insoumis, guerrier et pilleur sanguinaire et joliment pragmatique.

La série se veut descriptive de tout ce qui fait cette société viking, l’allégeance au Comte, l’initiation pour les jeunes, la tradition des oracles et des sacrifices, le rôle des femmes. Même si les libertés prises par les scénaristes à ces différents niveaux sont assez grandes, tout participe au dépaysement. C’est un autre monde, enclavé dans des paysages magnifiques, loin des traditions européennes (la notion d’Europe étant anachronique, je désigne par-là les pays saxons et de tradition latine de l’époque).

Mention spéciale au générique que je trouve particulièrement réussi à la fois visuellement et musicalement ! Bref, en conclusion, encore une série dont j’attends la suite.
Vikings
ManouNyu
8
Vikings

Les hipsters à l’ancienne

C’est vrai, ces Vikings ont des coupes de hispters. Heureusement, pas tous. Et puis au fond, même avec sa coupe bizarre, Ragnar Lothbrok, il est trop cool. Bon enfin, plus sérieusement, cette...

Lire la critique

il y a 9 ans

135 j'aime

26

Vikings
SombreRascasse
3
Vikings

L'Histoire sans l'aimer

La suspension de l'incrédulité est impossible avec cette saga "historique", ou alors c'est qu'on a très envie d'y croire. Si on aime vraiment bien les Vikings (encore plus si on accroche à la...

Lire la critique

il y a 4 ans

68 j'aime

8

Vikings
flok
5
Vikings

Oh please ! god ! HELP THEM !

Bon, j'ai pu visionner cette série apres avoir lu un paquet de critiques, positives et négatives, et j'en ressort finalement mitigé. En fait, la série a certaines forces, et d'autres gros...

Lire la critique

il y a 9 ans

62 j'aime

7

L'Écume des jours
ManouNyu
10

Un Vian à lire sur un nénuphar

On m’avait dit, Boris Vian, c’est un type merveilleux qui écrit des bouquins merveilleux. Vraiment, fais pas ta sceptique sans cœur face à l'enthousiasme de tes semblables, lis avant de juger, allez,...

Lire la critique

il y a 9 ans

124 j'aime

17

Broadchurch
ManouNyu
9
Broadchurch

Dans cette série, il y a Rusard sans son chat.

David Tennant. L’argument est là. Tout beau, tout propre (l’argument, hein). On m’a répété depuis je ne sais combien de temps qu’il fallait que je regarde Doctor Who, juste pour David Tennant, soit...

Lire la critique

il y a 9 ans

101 j'aime

24

Rome
ManouNyu
9
Rome

Mon prof de latin m'a spoilée

César, Pompée, Caton, Cicéron. Ils sont pas beaux, ils sont en toge, ils sont romains. Rome, c’est leur histoire, les complots, les jeux de pouvoir, les manipulations politiques. Les petits...

Lire la critique

il y a 9 ans

95 j'aime

18