Avatar Adelme

Critiques de Adelme

Versus
  Suivre
Bande-annonce
5.2

Halloween dies

HK est à H40 ce que Halloween II était à l’original, mais en moins bien alors qu’Halloween II n’était pas un chef-d’œuvre car plus rien n’avance. Le propos sur le mal est répétitif et incohérent à la fois, pour ne pas dire encombrant, alors que Laurie est accessoirisée et que le fan service est encombrant lui aussi, qui plus est en associant comme il le fait les... Lire la critique de Halloween Kills

Avatar Adelme
3
Adelme ·
-

La chose en dessous

Entre navets et salsifis, parce que je n’ai pas encore trouvé de légume plus fadasse pour désigner les films complètement inutiles, tout le monde sait qu’il y a tout plein de trucs, chez les studios petits et grands comme chez les pseudo-éditeurs, qui feraient pâlir d’envie les viticulteurs adeptes du mouillage et autres sucrages. Il y a par exemple le recyclage de séquences coûteuses pour le... Lire la critique de Sea Ghost

Avatar Adelme
1
Adelme ·
Bande-annonce
-

Shadowcinema

On peut voir la chose de deux manières, à défaut de chercher à la regarder : comme la collision cinématographique de Die hard avec Terminator, ou comme une tentative de faire un film d’androïdes sans androïde. Arguments pour la première hypothèse : le héros malgré lui est alcoolique mais crédible physiquement quand tout se déroule au moment de Noël, le méchant... Lire l'avis à propos de Shadowchaser II

Avatar Adelme
2
Adelme ·
2.8

Armageddon de banlieue

Et si on disait qu’un astéroïde allait tuer la Terre et qu’on allait tout faire pour l’éviter comme dans Armageddon, ou qu’un faux prophète avait convaincu ses ouailles de s’enfermer dans l’attente de l’Apocalypse comme dans Ambush in Waco, ou qu’une petite frappe jouerait les indics intéressés auprès d’un représentant de la loi comme dans 48 hrs. ? Bon d’accord, ça... Lire la critique de Judgment Day

Avatar Adelme
2
Adelme ·
2.5

Scary mummy

Un tournage en quatre jours avec des acteurs quasi-amateurs et une seule location, ça part déjà mal, et comme le but est de faire un slasher avec une momie jouée par un ventripotent encombré de papier toilette jusque dans l’entrejambe, ça s’annonce très compliqué. Malgré les efforts du réalisateur qui n’arrête pas de faire tanguer la caméra, et du directeur de la... Lire la critique de La légende de la momie 2

Avatar Adelme
1
Adelme ·
Bande-annonce
5.7

Le long voyage

La SF à la française est un genre en soi ou presque, car au pays où l’on manque de pétrole mais pas d’idées, on a tendance à compenser le déficit en effets spéciaux par une posture auteurisante. Moins étriqué que Dans la brume et pourtant moins efficace qu’Arès, Le dernier voyage illustre assez bien le problème, cherchant son but ou laissant des pistes ouvertes,... Lire la critique de Le Dernier Voyage

3
Avatar Adelme
5
Adelme ·
Bande-annonce
6.6

Lupin saumuré

Ce Lupin III dit « le premier » n’est rien moins qu’un mensonge : le premier à porter son vrai nom hors du Japon et surtout en France, en effet, mais surtout le premier à devoir plus à Indiana Jones qu’à Maurice Leblanc. Des nazis dans le camp des méchants, un artefact ancien comme enjeu et trois épreuves dans un temple antique pour l’atteindre, cela fait beaucoup mais pas assez pour... Lire l'avis à propos de Lupin III : The First

Avatar Adelme
5
Adelme ·
Bande-annonce
6.3

La machine à gâcher le temps

Petite idée pour grand film ou inversement, là est toute l’ambiguïté du high concept à la Christopher Nolan, qui n’est toujours pas capable de faire la distinction entre compliqué et complexe, et qui s’en prend aux voyages temporels après avoir fait du mal aux rêves et aux dimensions. Le salut est donc dans la fuite sémantique, ce qui explique qu’il soit question d’« inversion »,... Lire la critique de Tenet

2 1
Avatar Adelme
3
Adelme ·
2.8

Vous reprendrez bien un peu de nanar ?

Le déconfinement des cinémas étant surtout la foire aux reprises et aux déprogrammations, il est encore temps de se pencher sur le monde d’avant le retour de Burger King, je veux dire celui du McSalad Shaker dont le principe était d’agiter dans un gobelet en plastique de la salade et quelques ingrédients calibrés. Car ce principe est aussi celui de D-War, qui prend ce qu’il peut à... Lire l'avis à propos de D-War - La Guerre des dragons

1
Avatar Adelme
2
Adelme ·
Bande-annonce
5.9

La banlieue, c’est morose

Entre un Invisible man qu’on n’attendait plus et un Quiet place part II qu’on n’attendait pas, ce Vivarium arrive comme une œuvre d’art et essai repositionnée, et se rangeant plutôt entre Blue velvet et The Truman show, dans ce genre transversal que le Guardian qualifie de « burbstruck ». Car il s’agit d’un mille-feuille de... Lire la critique de Vivarium

5 1
Avatar Adelme
5
Adelme ·