Avatar Gizmo

Critiques de Gizmo

Versus
  Suivre
-

Good loose

(Bon, j'avais Good bouse comme titre mais c'était trop méchant). Tout a été dit : Peter Lawford, c'est non, non et non. Sans doute que son thème astral contrarié y est pour beaucoup : il s'est cru vierge (Son jour : le mercredi, sa couleur : le gris, son point faible : les intestins, son talent : la danse, le charme), mais que nenni, il n'était que lion (Son jour : le dimanche, sa couleur : le... Lire l'avis à propos de Good News

6 57
Avatar Gizmo
6
Gizmo ·
7.0

adhérez au Modem !

Un sujet passionnant, un pan d'histoire incroyable, qui fait vraiment remettre en perspective toute l'histoire contemporaine et l'engagement politique. Donc pour ça, ça vaut la peine, mais j'ai été déçue par une mise en scène plate et moins créative qu'on aurait pu l'attendre de Wakamatsu. Sans doute trop proche de son sujet - il dit avoir voulu rétablir "la vérité" - et mal à l'aise à la fois... Lire l'avis à propos de United Red Army

4 13
Avatar Gizmo
5
Gizmo ·
-

Le goût de la patate douce

C'est sûrement un beau roman, mais pas un très bon film. 3h, c'est beaucoup, et pleines à ras bord de dialogues, ça compte double ! Tous les personnages expliquent et surexpliquent sans cesse leurs rapports tordus (un secret familial de polichinelle). Une mise en scène assez plate, un chanteur de jazz abominable... mais comme j'ai mis 6, Sens Critique dit que j'ai aimé, alors je vais faire une... Lire la critique de Une ruelle sous le soleil

4 9
Avatar Gizmo
6
Gizmo ·
Bande-annonce
6.7

L'enlèvement des Sabines

Ca commence un peu mollement, Howard Keel a le sex appeal d'un tronc d'arbre, les chansons sont bof, et puis tout d'un coup, le film prend toute la mesure de sa loufoquerie. Sept frères roux mal dégrossis aux prénoms alphabétiques vivent dans une ferme isolée dans les montagnes enneigées. L'aîné (Adam) ramène un jour de la ville une femme, Milly. Le ver est dans le fruit : comme d'autres... Lire la critique de Les Sept Femmes de Barberousse

12 4
Avatar Gizmo
7
Gizmo ·
7.2

Touchez pas aux Fabergé !

Film impossible à noter évidemment, et en plus j'ai beaucoup dormi. La faute à la cinémathèque qui le passe sans musique ? peut-être. A l'absence de nains dansant le fox-trot ? probablement. Et à l'hiver qui me fait hiberner, certainement. Restent des images fortes : le massacre à l'ombrelle, l'ouverture des ponts, les manteaux du gouvernement provisoire, et l'invasion du Palais d'hiver. Mais... Lire la critique de Octobre

9 6
Avatar Gizmo
6
Gizmo ·
Bande-annonce
6.3

Anti nacho man

Il y a deux choses qui rendent ce film sympathique : sa quête (éliminer d'affreux red-necks qui dezinguent les Mexicains à la frontière pour protéger un trafic de drogue) et ses personnages féminins. Dans un univers a priori vraiment macho, ces dames ont de l'esprit (appliqué à un téléphone portable, un oeuf au plat ou un escarpin à talon aiguille), une plastique et... des couilles ! Sinon,... Lire la critique de Machete

13
Avatar Gizmo
5
Gizmo ·
6.1

Cherchez la femme

Ca commence par un long travelling arrière dans Times Square la nuit avec des cartons découpés en guise de générique, on se lèche les babines. Ca continue comme un documentaire sur l'ONU avec une voix-off sortie de nulle part et qui ne reviendra jamais. Et puis le film commence : Moreau, un journaliste de l'AFP (Melville himself) est chargé d'enquêter sur l'absence du délégué français au vote... Lire la critique de Deux hommes dans Manhattan

12 2
Avatar Gizmo
6
Gizmo ·
7.5

Chut !

Il y a certes une certaine tension psychologique, mais aucun suspens, puisqu'il n'y a aucune enquête, juste une révélation du coupable qui est le seul possible de toutes façons. Ce n'est pas bien écrit, et la description en long en large et en travers de petites filles coupées en morceaux, on commence à l'avoir beaucoup vu et à chaque fois ça frôle la complaisance. Vraiment pas d'accord avec... Lire la critique de Seul le silence

11 11
Avatar Gizmo
4
Gizmo ·
6.2

Bleu Klein

Un beau Paris vide et mélancolique, des reflets, des immeubles sous la pluie, des années 70 pas toc, où les téléphones de voiture avaient de la gueule; c'est sans doute le personnage le plus intéressant de ce film. Sinon, psychologie zéro, acteurs à côté de la plaque, rythme très lent, maquillage très spécial, et effets spéciaux très kitsch, à la moitié du film, ça part en quenouille. En plus... Lire l'avis à propos de Un flic

6
Avatar Gizmo
5
Gizmo ·
Bande-annonce
5.3

Quand y a pas de gaine, y a pas de plaisir

Le film qu'on avait rêvé : "On n'est pas loin du plus beau couple de cinéma de tous les temps; Loren/Sellers font des étincelles à chaque plan, dégageant une alchimie rare. L'intrigue est menée tambour battant par un Asquith en pleine forme (je mets tous ses films tout en haut de ma liste à voir d'urgence). Décors coruscants, costumes chatoyants (de Balmain), dialogues rebondissants,... Lire l'avis à propos de Les Dessous de la millionnaire

6 7
Avatar Gizmo
3
Gizmo ·