Avatar Gizmo

Critiques de Gizmo

Versus
  Suivre
Bande-annonce
6.2

Une femme qui crie

Techniquement irréprochable, belle image en cinémascope, mixage subtil, le film se démarque de la production africaine en général et c'est sans doute pour cette raison qu'il a été primé à Cannes. Mais il est tellement préoccupé par ça qu'il en oublie le spectateur et le laisse au bord de la route. Tout est froid et sans émotion, et ça dure beaucoup trop longtemps. On se désintéresse vite de ce... Lire la critique de Un homme qui crie

8 5
Avatar Gizmo
4
Gizmo ·
7.6

Critique de Les Falsificateurs par Gizmo

Tout a fait d'accord avec la critique positive, mais, et c'est un gros mais : c'est affreusement mal écrit. Et ça casse tout. Lire l'avis à propos de Les Falsificateurs

5 2
Avatar Gizmo
5
Gizmo ·
7.9

dur dur d'être un homme

Une apologie de la self-justice, sur fond machiste où les femmes sont juste bonnes à se faire assassiner et les enfants à se faire violer. A force, ça devient complaisant. J'aimais bien Lehane avant, mais je n'en lirai plus. Lire la critique de Mystic River

5 7
Avatar Gizmo
2
Gizmo ·
Bande-annonce
6.9

Critique de Les Tudors par Gizmo

Nous on a "les Rois maudits" par Josée Dayan, alors oui, ça manque de réalisme, et le niveau baisse un peu au fur et à mesure des saisons, mais difficile de faire la fine bouche devant une série qui rend l'histoire politique aussi palpitante ! Lire l'avis à propos de Les Tudors

7 2
Avatar Gizmo
8
Gizmo ·
7.0

Critique de Le Juif errant par Gizmo

Le chef d'oeuvre du roi du feuilleton : de l'amour, du drame, du suspense, des complots, des nuits sans sommeil. Au début on se dit que c'est un peu kitsch et avant de s'en rendre compte on est pris au premier degré et on ne peut plus le lâcher. Rien que d'en parler, ça me donne envie de le relire. Lire l'avis à propos de Le Juif errant

5
Avatar Gizmo
9
Gizmo ·
7.2

Critique de Daniel Deronda par Gizmo

Ca commence comme du Jane Austen, mais le roman nous amène dans des endroits qu'on n'attendait pas. Malgré des longueurs, la construction est originale : le personnage principal apparaît furtivement pour ne revenir que beaucoup plus tard, et le personnage féminin s'avère peut-être le plus viril malgré les apparences. Certaines scènes font penser à du Fassbinder (si, si) Lire l'avis à propos de Daniel Deronda

1 4
Avatar Gizmo
7
Gizmo ·