Avatar JuYawn

Critiques de JuYawn

Versus
  Suivre
Bande-annonce
6.5

L'homme est déjà tout trouvé

Certains personnages, s’ils sont assez captivants, peuvent éclipser les autres protagonistes et même l’histoire. Cela peut être une bonne chose pour apprécier une œuvre si l’histoire est simple, car on y trouve alors quelque chose qui porte le récit sur lequel l’on peut s’appuyer. Pour cela, il ne suffit pas de faire allumer une cigarette à ce personnage en prenant un air désabusé. Il faut... Lire la critique de Un homme très recherché

Avatar JuYawn
6
JuYawn ·
Bande-annonce
8.0

La guimauve, ça a du bon.

Je ne saurais expliquer pourquoi les films remplis de bons sentiment m’indiffèrent, et pas celui-ci. Peut-être que Capra est bien le seul qui puisse imager la nature humaine aussi parfaitement, mais toujours dans ses extrêmes. On a d’un côté un jeune sénateur naïf, nourri à l’histoire américaine, féru de justice, mais qui ne vit pas dans la réalité présente, de l’autre, un riche homme d’affaires... Lire la critique de Mr. Smith au Sénat

6
Avatar JuYawn
9
JuYawn ·
Bande-annonce
7.8

Des nouilles et des cigarettes.

Ca faisait longtemps que je voulais voir ce film. Je ne connaissais pas l’histoire et n’avait encore vu aucun Wong Kar Wai mais il faut bien commencer quelque part. Déjà familier de Tony Leung pour l’avoir vu dans Internal Affairs, le voir ici dans une interprétation encore plus intimiste était très appréciable, surtout lorsqu’on voit avec quelle classe et quelle efficacité il remplit le rôle.... Lire l'avis à propos de In the Mood for Love

2
Avatar JuYawn
10
JuYawn ·
Bande-annonce
7.2

J'aime la vie, j'aime les fleurs, j'aime les confettis et les pompons.

Sur PlayStation 3 : Y'a du sable et des rochers partout autour de moi. J'suis seul. Je sais que partout où j'irai, y'aura soit une satanée bestiole qui me foncera dessus, ou des bandits délurés qui tireront à vue. Sauf que dans mon petit carnet, j'ai les noms de tous ces gens qui me demandent de faire des trucs. Un peu en vrac les noms, alors j'les aide un par un sans vraiment chercher à comprendre pourquoi ou dans... Lire le test Borderlands sur PlayStation 3

1
Avatar JuYawn
7
JuYawn ·
6.3

Cheesecake at Miller's.

Sorti en 42, soit au tournant de la guerre, le film atteint son but : Offrir un récit qui sert la propagande pro-alliés. Il se veut direct dans le propos, affichant la confrontation entre un groupe nazi infiltré sur le territoire américain et une bande de parieurs de Broadway composée en grande partie de petites frappes. Si le tableau n'est pas reluisant, quelques touches d'éclat parsèment... Lire l'avis à propos de Échec à la Gestapo

3
Avatar JuYawn
5
JuYawn ·
Bande-annonce
7.7

Je joue au clavier et j'ai unlock le Kid, bitch.

Sur PC : Voilà, après 50h passés sur le jeu, je peux dire que j'adore ce jeu. C'est le prototype du jeu développé à deux dans un garage, un peu old-school, low budget, problèmes avec le XBLA, promos de dingue sur Steam. Il y en a des dizaines comme ça. Sauf que celui-là, c'est le meilleur. Car Super Meat Boy, c'est à la fois un réel plaisir masochiste à jouer, mais surtout un plaisir progressif. On... Lire le test Super Meat Boy sur PC

3
Avatar JuYawn
9
JuYawn ·
Bande-annonce
7.9

C'est malin je sifflote le thème tout le temps maintenant.

Ça faisait un moment que ce film me faisait de l'oeil, en plus avec ma grand-mère qui voue un culte inavoué aux beaux yeux de Peter et qui donc m'a déjà pas mal parlé du film, il fallait bien que je me fasse les 3h30. Je dis "fasse" et non pas "farcisse" puisque ça passe très bien si tant est qu'on aime voir des paysages désertiques et rocailleux ou de longs plans vers l'horizon, frontière du... Lire la critique de Lawrence d'Arabie

3
Avatar JuYawn
9
JuYawn ·
Bande-annonce
8.0

Comme une grande montagne.

Kagemusha, c'était bien le Kurosawa que j'avais le plus envie de voir. Alors quand ma bien-aimée m'en a fait cadeau après être revenue de Paris, je ne pouvais que sauter de joie et enfourner la galette. Déjà familier de l'époque Sengoku qui a vu de nombreux clans naître et périr au nom de l'unification du Japon, j'ai pu pleinement apprécier les rapports et caractères des différents chefs de clan... Lire la critique de Kagemusha, l'ombre du guerrier

16
Avatar JuYawn
9
JuYawn ·
8.1

D'un pouvoir attractif dingue.

Dragon Ball, c'est quand même quelque chose. Ca fait écho au jeune garçon que nous étions et que nous gardons encore un peu au fond de nous. Cette capacité qu'ont les protagonistes pour toujours aller plus haut, plus fort dans l'adversité. Qui n'a pas dans son adolescence rêvé d'en être ? Ouais c'est ça, ceux qui lèvent la main sont de mauvaise foi. Je veux pas faire mon vieux con mais Dragon... Lire la critique de Dragon Ball

12 3
Avatar JuYawn
7
JuYawn ·
7.5

Skronyonyo de merde, c'était si bon que ça ?

Dans ma relecture de la série d'Hergé, je crois m'être pris une grosse claque en lisant cet album. Comment avais-je pu ne pas l'aimer quand je l'avais lu dans ma jeunesse ? Comment avais-je pu garder un souvenir aussi mitigé et lui mettre une note aussi basse ? Sûrement que la densité de l'histoire m'avait rebuté, et peut-être le caractère multi-ethnique trop prononcé pour me faire apprécier... Lire la critique de Le Lotus bleu - Les Aventures de Tintin, tome 5

32 12
Avatar JuYawn
9
JuYawn ·