Arly Arly

Homme, 22 ans, France
de vos éclaireurs le suit :
Versus
  Suivre
Jeune homme curieux cherche film avec ou sans prise de tête. Je mange des courts-métrages entre midi et deux, et je dîne volontiers de plus ou moins grands classiques. Par ailleurs, j'aime traîner dans les flaques de la musique expérimentale, et mouiller mes chaussures dans les prises de risques.

Je déteste la moraline et la facilité, je prends un plaisir vicié à sanctionner les productions minables mais n'hésite certainement pas à couronner les perles et vénérer les classiques.

Répartition des notes

  1. 46
  2. 49
  3. 53
  4. 93
  5. 161
  6. 327
  7. 644
  8. 610
  9. 190
  10. 85

Comparez votre collection avec Arly Arly

Comparez vos goûts et collections

Avec le Versus vous découvrez vos notes identiques (Accords parfaits), vos notes les plus éloignées (Désaccords), les oeuvres que vous êtes les seuls à connaître (Seuls au monde), les oeuvres qu'il recommande et que vous ne connaissez pas, et plus encore.

S'inscrire avec Facebook Vous préférez l'inscription classique ?
Listes de Arly Arly
Sondages de Arly Arly
Critiques de Arly Arly

Dernières critiques

Écouter
6.9
Réécoutez-le.

Sorti le 25 Mai 2018, le troisième album d’A$AP Rocky n’a – pour la moindre des choses – pas trouvé son public mais m’a bien trouvé, moi. J’y vois le travail le plus ambitieux, protéiforme, expérimental de l’artiste et je l’ai trouvé excellent : voilà pourquoi. L’effet Yeezus Quand Kanye West sort en 2013 son... Lire l'avis à propos de TESTING

Avatar Arly Arly
9
Arly Arly ·
6.4
Le jugement implique aussi la (con)damnation du juge.

Merci Louis Scrutenaire pour ce titre efficace, prodrome tonitruant de ma critique : Capitaine X va rendre son jugement. Ce court-métrage, le septième (déjà) de notre irrévérencieux, le caustique, le tapageur Jan Kounen annonce – comme le faisaient... Lire l'avis à propos de Capitaine X

2 3
Avatar Arly Arly
8
Arly Arly ·
Mentions J'aime de Arly Arly

Activité récente

Statuts d'humeurs

La nuit ne dure pas (2011) "Certains disent qu'on boit pour oublier. C'est des conneries tout ça. On boit pour se souvenir de tout ce qu'on a perdu... On boit surtout pour prendre conscience de tout ce qu'on va perdre."
La Divine (1934) Mes amis "senseurs", voici un bon moyen d'accéder à cette pépite shangaïenne : https://youtu.be/NRIZG2dduyc
Copy Shop (2001) Après l'avoir filmé en 35mm puis monté, Virgil Widrich a photocopié les 18 000 frames du rendu final. Il les a ensuite filmées à leur tour, en traitant le papier comme une bande magnétique.