Avatar Arly Arly

Critiques de Arly Arly

Versus
  Suivre
Écouter
6.9

Réécoutez-le.

Sorti le 25 Mai 2018, le troisième album d’A$AP Rocky n’a – pour la moindre des choses – pas trouvé son public mais m’a bien trouvé, moi. J’y vois le travail le plus ambitieux, protéiforme, expérimental de l’artiste et je l’ai trouvé excellent : voilà pourquoi. L’effet Yeezus Quand Kanye West sort en 2013 son... Lire la critique de TESTING

Avatar Arly Arly
9
Arly Arly ·
6.4

Le jugement implique aussi la (con)damnation du juge.

Merci Louis Scrutenaire pour ce titre efficace, prodrome tonitruant de ma critique : Capitaine X va rendre son jugement. Ce court-métrage, le septième (déjà) de notre irrévérencieux, le caustique, le tapageur Jan Kounen annonce – comme le faisaient... Lire l'avis à propos de Capitaine X

2 3
Avatar Arly Arly
8
Arly Arly ·
Bande-annonce
7.0

Les enfants ne sont pas des éponges.

Ce court-métrage est difficile, glaçant et terrible et peut déranger beaucoup de spectateurs mais il porte en germe toute la sève, tout ce qui fait le grincement lynchien, infusé a posteriori dans chacun de ses longs-métrages à venir. The Grandmother (1970) - après Lire l'avis à propos de The Grandmother

1
Avatar Arly Arly
9
Arly Arly ·
Bande-annonce
7.4

Sciamma, peintre en sentiment.

Avant de commencer cette critique enthousiaste, je tenais à préciser que j'avais (absolument) rejeté La Naissance des Pieuvres, et avais d'ailleurs profité d'une critique élogieuse de Finale de Para One, un morceau majestueux de la bande... Lire l'avis à propos de Portrait de la jeune fille en feu

9 13
Avatar Arly Arly
10
Arly Arly ·
Bande-annonce
7.1

Seul(s) en piste.

Ce court-métrage surprend d'abord par sa beauté visuelle. On joue ici des matières (laine, sable, peinture, grelots...), puis des formes, des mouvements qui, infusés dans l'eau prennent toute leur grâce. Globalement, le spectateur non éclairé est d'abord saisi par cet esthétisme avant de saisir qu'il n'a rien saisi du tout à ce qu'il venait de voir. Cependant, ce court-métrage est... Lire la critique de Solipsist

Avatar Arly Arly
7
Arly Arly ·
Écouter
9.2

Finale, ou les dernières heures du soir.

Je dois remercier la source – aujourd’hui oubliée, mais certainement féminine – qui m’ayant ouvert à Scratch Massive, a permis que j’échoue une nuit, plus tard, porté par la barque numérique de l’algorithme des suggestions musicales, sur Finale de Para One.J’ai soit dit en passant, regardé la Naissance des Pieuvres d’où a été tirée cette BO : un film... Lire l'avis à propos de Finale

2
Avatar Arly Arly
10
Arly Arly ·
Bande-annonce
6.4

Tempo qui tue.

Pour parvenir à brocher un clou d’un coup, d’une frappe, dans une belle planche il faut serrer le poing, lever haut, frapper juste, et fort, et fort. Deux coups c’est toujours mieux : on n'est jamais trop sûr. Ça, c’est John Wick. La précision, l’impact, le contre-impact. Une, deux, trois et trois deux fois. Du rythme messieurs, du rythme ! Je pensais que... Lire l'avis à propos de John Wick

3
Avatar Arly Arly
8
Arly Arly ·
6.6

Retour d'acide sur les sentiers de la gloire.

Tout le monde l'aura plus ou moins compris à sa sortie, XEU (prononcez XEU mais entendez DIEU, le X étant le chiffre romain de 10, soit Di(x)-EU) est un album nouveau, un album particulier dans la discographie de Vald. Particulier et intéressant, sûrement beaucoup plus abouti qu'Agartha. L'unité est née du chaos Déjà, 17 titres donnent... Lire l'avis à propos de XEU

1 1
Avatar Arly Arly
9
Arly Arly ·
Bande-annonce
7.7

Vous ne regardez pas ce que l'on vous montre...

David Lynch ne vous prend jamais par surprise, jamais. En vérité c'est vous, le spectateur qui subissez votre habitude à voir. Je m'explique. Vous marchez dans Mulholland Drive après votre accident de voiture, situation sombre et sordide. Choqués de cet événement qui vous percute de plein fouet, vous entrez en stase contemplative - ou vais-je ? C'est... Lire la critique de Mulholland Drive

7 9
Avatar Arly Arly
10
Arly Arly ·
Bande-annonce
6.9

Lissage parodique ou lissage insipide ?

Je ne pourrai dire si cette construction 'standard' du cadre, de la scénographie voire des lumières à laquelle nous ont habitué -pour le pire- les canons commerciaux du genre, a consciencieusement été appliquée à ce film, dans un but parodique, cinique,un brin moqueur des productions sus-nommées qui mêlent par l'usage braquage et voitures. C'est là mon problème avec... Lire la critique de Baby Driver

Avatar Arly Arly
5
Arly Arly ·