Avatar Nhoj

Critiques de Nhoj

Versus
  Suivre
Bande-annonce
4.7

A clover movie.

Comme j'ai une vie incroyable j'ai décidé l'année dernière de voir tous les épisodes de la saga Leprechaun à la suite, histoire de me définir en tant que personne, faire parti de cette caste qui domine la société dans l'ombre avec raffinement et finesse... Pas le temps d'aligner les sept que j'apprends dans la semaine qu'un huitième est prévu pour les mois à venir! Laissez-moi vivre... Lire l'avis à propos de Leprechaun Returns

Avatar Nhoj
5
Nhoj ·
7.3

Simplicité fonctionnelle, ou la subtilité du bazooka.

Un divertissement appréciable sans non plus être transcendant, contrairement à ce que pourrait laisser entendre son succès public. Le roman est un recueil de cinq épisodes assez inégaux, la nouvelle d'ouverture étant sans doute la plus forte, créant des attentes auxquelles le reste peinera à répondre. Beaucoup de bonnes idées dans la forme avec un manque d'originalité trop flagrant dans le... Lire la critique de Silo

Avatar Nhoj
7
Nhoj ·
Bande-annonce
4.6

La tour sombre se projetta à travers les écrans et les lecteurs suivirent (ou pas).

Ce film bénéficie d'une spécificité intéressante qui lui est offerte par la saga littéraire d'origine : en plus d'être une adaptation, grâce à une conclusion atypique des romans il est aussi et surtout une suite à la quête de Roland Deschain. Que penser? Certains crient au scandale en étant consumés par la frustration de ne pas voir sur grand écran une... Lire la critique de La Tour sombre

10 3
Avatar Nhoj
7
Nhoj ·
8.6

Dans mon fouilli d'anecdotes se cache une critique succinte.

Mes attentes étaient élevées vis-à-vis de cette œuvre, pour des raisons personnelles que je prends la peine de retranscrire ici aux dépends de toute concision. “To say more is to say less.” ― Harlan Ellison J'élucubrerai quand même, pour ancrer concrètement l'origine de mes expectations et démontrer à quoi mon expérience de lecture se mesurait (toutes ces... Lire la critique de Hitler peignait des roses

2
Avatar Nhoj
8
Nhoj ·
Bande-annonce
7.2

La forme contendante.

Comment raconter une histoire de fantôme? Dans le fond, depuis la nuit des temps chacune de celles-ci renvoie dans les grandes lignes aux mêmes thèmes bien connus (notamment les regrets, voire les traumas qui imprègnent et souillent le quotidien de sujets et teintent leur perception du monde, les en marginalisant). Qu'en est-il alors du fond de Hausu? Il est fidèle à ce concept,... Lire l'avis à propos de House

2
Avatar Nhoj
8
Nhoj ·
Bande-annonce
6.7

La forme de l'intangible.

Difficile d'imaginer - à un niveau strictement individuel - plus épouvantable qu'un cauchemar, tant par sa structure anarchique que par son imagerie sordide qui taquinent sournoisement notre esprit intime dans ce moment de vulnérabilité et de réclusion qu'est le sommeil. Il semble donc normal que bon nombre de films d'horreur cherchent à mimer sur un écran concret ces émanations "... Lire l'avis à propos de La Sentinelle des maudits

Avatar Nhoj
6
Nhoj ·
7.1

Quand Ceux des profondeurs font des bulles.

Adapter l’œuvre de Lovecraft sur tout autre medium ne peut se faire sans une ingéniosité remarquable (tant ses histoires forcent l'esprit à façonner l'inimaginable). Beaucoup se sont cassé les dents en transposant les récits ou même la vie de l'auteur sur un support visuel, tels que le cinéma ou la bande-dessinée. Quelquefois on assiste à des téléfilms peu inspirés avec des CGI fauchés... Lire la critique de L'Invisible et autres contes fantastiques

1
Avatar Nhoj
6
Nhoj ·
Écouter
6.5

Bonbon acide sulfurique.

Après deux années de taquineries sporadiques, Dodge and Burn est enfin lâché dans la nature. La moitié de l'album ayant été dévoilé entre 2013 et 2015, cette technique promotionnelle laissait supposer l'attente d'un créneau convenant à chacun des membres pour une tournée mondiale, mais ce n'est pas le cas vu que cette dernière n'aura jamais lieu. Du coup l'adepte lambda de la clique... Lire la critique de Dodge and Burn

6
Avatar Nhoj
8
Nhoj ·
6.4

Entre le cinéma d'horreur classique et le blockbuster d'action 80's. Mixture (d)étonnante.

Sur NES : J'ai eu vent de Simon's Quest pour la première fois il y a neuf ans - vers 2006 - alors que je commençais tout juste à suivre un certain James Rolfe et son personnage du Angry Video Game Nerd. L'AVGN (pour les intimes) s'enflammait en descendant le jeu en flèche dans une review à caractère comique qui laissait tout de même entrevoir les qualités du jeu - jeu qui parait-il reste bien... Lire le test Castlevania II : Simon's Quest sur NES

3
Avatar Nhoj
8
Nhoj ·
Bande-annonce
6.1

Le coup du soufflé.

J'ai choisi de voir Oculus parce qu'en tant qu'amateur d'épouvante, quand un petit film commence à faire parler de lui avec cette ampleur, on a envie de se laisser aller à espérer. D'une part parce que ce genre de bouche-à-oreille nait dans les festivals spécialisés et donc se propage en premier lieu par les spectateurs avertis et passionnés, mais également parce qu'on peut présumer qu'un tel... Lire la critique de The Mirror

13 1
Avatar Nhoj
3
Nhoj ·