Avatar NiERONiMO

Critiques de NiERONiMO

Versus
  Suivre
Bande-annonce
8.6

Miséricorde, misère dans les cordes

Si Barberousse n’est finalement que mon second Kurosawa, le bougre était déjà prolifique en 1965 avec une bonne vingtaine de réalisations à son actif. Des décennies d’activité au cours desquelles la légende japonaise perfectionna son art et ses talents de touche à tout passionné, et il me tarde d’en découvrir plus précisément les ficelles en remontant le fil de son... Lire l'avis à propos de Barberousse

1
Avatar NiERONiMO
9
NiERONiMO ·
7.3

D'une tombe à l'autre

Qu’est ce que le western, au juste ? Sous couvert d’une conquête de l’Ouest non sans remous, celui-ci tient pour sûr du creuset de thématiques foisonnantes : exploration et expansionnisme enfiévrés, âpres conflits et massacres des amérindiens, loi balbutiante et hors-la-loi de tout poil, grands espaces et progrès technique galopant... sans oublier ses fameux cow-boys, eux qui ne cristallisent... Lire la critique de Jusqu'au dernier

3
Avatar NiERONiMO
9
NiERONiMO ·
Bande-annonce
8.1

Irlande et ire des lords

S’inscrivant dans cette caste de cinéastes confinant à l’intouchable, le consensus tangible entourant Stanley Kubrick n’a finalement d’égal que la verve de ses détracteurs, eux qui lui reprochent entre autres choses son formalisme froid et ses personnages désincarnés. 2001, l’Odyssée de... Lire la critique de Barry Lyndon

Avatar NiERONiMO
6
NiERONiMO ·
Bande-annonce
5.5

Histoire d'enfiler des perles

Dimanche 7 juin 1941 : Pearl Harbor. Si le conflit monumental que fut la Seconde Guerre mondiale arbore nombre de dates clés, nul doute que celle affiliée à l’île d’Oahu est aussi fondamentale que symbolique. D’abord parce que cette attaque surprise déboucha sur l’entrée dans le conflit des États-Unis d’Amérique, eux qui privilégiaient jusqu’alors à un « simple » rôle de soutien logistique... Lire l'avis à propos de Pearl Harbor

2
Avatar NiERONiMO
4
NiERONiMO ·
Bande-annonce
8.3

Une famille en plomb

Comptant parmi les fers de lance du cinéma sud-coréen, Bong Joon-ho en est certainement le meilleur promoteur actuel : encensé par la critique avec Memories of Murder, revisitant avec brio le film de monstre (The Host), s’ouvrant à l’international sans se départager de sa signature... Lire l'avis à propos de Parasite

2
Avatar NiERONiMO
8
NiERONiMO ·
Bande-annonce
7.7

Odyssée, ô disette

Le paradoxe de l’œuf ou la poule est old school, convenons-en, et voici justement que Sam Mendes nous enjoint à une question neuve : à l’origine, y avait-il le récit de guerre ou bien... le plan-séquence ? Cette opposition se pose au sortir d’un 1917 qui, non content de nous en mettre plein les mirettes, interroge quant à son processus de création : car en dotant son... Lire la critique de 1917

4
Avatar NiERONiMO
9
NiERONiMO ·
Bande-annonce
7.4

Plaies et plumes sur planches

Je me suis longtemps demandé comment Birdman avait pu subtiliser la statuette de l’Oscar du Meilleur film à Whiplash : tel le mythe de la pie avide d’items chatoyant, ou l’opportunisme du vautour charognard ? Mais aussi sûrement qu’Alejandro González Iñárritu est un oiseau des plus... Lire l'avis à propos de Birdman

4
Avatar NiERONiMO
8
NiERONiMO ·
Bande-annonce
6.8

Le fiable de Tanzanie

Régnant du haut de son siècle d’existence sur l’imagerie de l’enfant-sauvage, bien plus encore que son homologue Mowgli, Tarzan se réincarna une myriade de fois sur grand écran. Plus rares en comparaison des live-action, ceux animés ne sont pas pour autant à négliger de par le rayonnement sans pareil des studios Disney, son 37e Classique d’animation valant son pesant de... Lire l'avis à propos de Tarzan

2
Avatar NiERONiMO
7
NiERONiMO ·
Bande-annonce
6.2

Le gendre aux deux visages

Si le sous-genre du film de gangsters s’auréole d’une richesse considérable, celui-ci tendrait-il à s’essouffler ? Sans céder aux sirènes de l’hypothèse hasardeuse, disons en tout cas que l’iconique schéma du « Rise & Fall » continue de se décliner à l’envie, avec ici une seconde adaptation des pérégrinations criminelles de la fratrie Kray. Mais dans l’ombre de bien des ténors du récit... Lire la critique de Legend

Avatar NiERONiMO
7
NiERONiMO ·
Bande-annonce
6.9

Two Kings against the Devil

Tenacious D est de ces coups de foudre à nul autre pareil : navigant sur le tumultueux fleuve du rock (et autres registres affiliés) tout en le chamboulant, le tandem formé par Jack Black et Kyle Glass confine au jubilatoire. Néanmoins sa verve parodique, au point que l’étiquette « mock rock » lui soit affublée, est à la fois source de son unicité et réductrice... Lire l'avis à propos de Tenacious D in The Pick of Destiny

1
Avatar NiERONiMO
7
NiERONiMO ·