Avatar Ponchiot

Critiques de Ponchiot

Versus
  Suivre
7.4

Portrait du XXème Siècle

La BD Orwell se positionne d'emblée comme une biographie de l'ensemble de la vie d'Orwell, réduisant donc les archiconnus 1984 et ferme des animaux à une portion congrue de l'Histoire puisque parus tardivement à la fin de la vie de l'écrivain. Journaliste engagé, social mais rapidement non socialiste, Orwell (Eric Blair de son petit nom) s'est inséré, comme Kerouac, Hemingway ou... Lire la critique de Orwell

2
Avatar Ponchiot
7
Ponchiot ·
6.6

Harcèlement en Empire du Milieu

Avec Poisons, Golo Zhao effectue quelque chose d’un peu moderne dans un paysage de la BD Chinoise encore très ancrée dans les traditions, et totalement éclipsé par les voisins Japonais et Coréens, en adaptant un fait divers, survenu dans la Chine rurale. Une jeune élève de primaire, dont les Parents sont absents (sujet de fond de l’œuvre en pratique) est élevée par ses grands-parents.... Lire la critique de Poisons

1
Avatar Ponchiot
6
Ponchiot ·
6.9

Du bitume et des champs

Ce premier Roman est plutôt étonnant, mais dans le bon sens du terme. Dans le 77, entre un bitume encore lointain mais avec sa dangerosité en toile de fond, la campagne de la banlieue lointaine. Et des jeunes plutôt désœuvrés essaient de survivre dans un univers qui oscille entre ma jeunesse Normande et la violence d’un Eddy Bellegueule. On suit la journée de Mignonne, le narrateur,... Lire l'avis à propos de 77

Avatar Ponchiot
6
Ponchiot ·
7.0

Une rencontre étonnante.

Avec Est-Ouest, on a la rencontre étonnante entre l’Histoire de la BD (l’auteur est le scénariste de Valérian, proche de Goscinny), l’Histoire tout court (on est dans un photojournalisme à la Kerouac, visite de l’Ouest Américain des années 60, du crépuscule de la IVème République au tournant de 1968 jusqu’à la visite, au creux des années 70. Mais c’est aussi l’ancien monde de la BD... Lire l'avis à propos de Est-Ouest

Avatar Ponchiot
6
Ponchiot ·
-

Un talent gâché ou un talent gâté ?

Lorsque je suis tombé sur le dernier Guillon, j’ai tendu le bras à la bibliothèque. Déjà, avant même la première ligne, je me suis dit « Enfin ». Là, on ne fait plus semblant avec des recueils de chroniques, non. Désormais on fait bien plus honnête, en assumant qu’on va parler de soi. Ça ne change pas grand-chose à ses chroniques, mais c’est plus assumé. Le fond alors ? Eh... Lire l'avis à propos de Journal d'un infréquentable

Avatar Ponchiot
4
Ponchiot ·
8.3

Des indes et des Fourbes.

Il y a des souris, il y a des hommes. Ici, on découvre plusieurs Indes, qui sont plutôt Incas qu’Indiennes, et des fourbes, beaucoup. Plus qu’une BD (très) joliment réalisée, même si les va-et-vient perpétuels sur l’échelle du temps sont perturbants de prime abord (n’est pas Nolan qui veux), c’est surtout une grande fresque qui s’offre ici à nous. Une histoire riche et à... Lire la critique de Les Indes fourbes

1
Avatar Ponchiot
7
Ponchiot ·
6.0

Timeline alternative mais pas déplaisante.

Déjà un 22ème tome pour les Bidochon, ce couple un peu odieux et excessif dans lequel on se retrouve tous un peu, bien que tout soit terriblement exacerbé. 22 tomes dont certains en roue libre, tant le propos est parfois un peu trop dilué. Après la construction de la maison, la rencontre, les beaux-parents, le voyage organisé ou non, qui nous rappelle les plus belles pages de l’idiot... Lire l'avis à propos de Les Bidochon relancent leur couple - Les Bidochon, tome 22

Avatar Ponchiot
5
Ponchiot ·
5.9

Petit millésime pour grande soif

Tel le beaujolais qui pointe son nez en Novembre en nous amenant les jours les plus courts, la tournée annuelle des plateaux TV et de tout ce qui peut compter d'interviewers par la dame au chapeau marque la fin des beaux jours et le début de la frénésie de la rentrée littéraire. Chaque année, à la même date, Nothomb nous amène donc son petit bouquin de 150-200 pages, parfois sympa,... Lire l'avis à propos de Soif

3
Avatar Ponchiot
4
Ponchiot ·
7.3

Dettes et déchéance

Mazuka, un géant timide, craintif et au corps massif à contracté des dettes de jeux. Ne pouvant rembourser son usurier, il se retrouve embauché par un boss qui lui promets un nouveau travail. On découvre rapidement qu'il s'agit d'une entrée dans le monde, si ce n'est celui des Yakuza, a minima de la pègre tokyoïte. Au cours des trois tomes, on voit progressivement l'impact de cette... Lire la critique de Anguilles démoniaques, tome 1

Avatar Ponchiot
7
Ponchiot ·
5.8

Un Spaghetti chez Astérix

Le Signor Spaghetti fait partie des trésor, pas forcément cachés, mais plutôt oubliés de la BD Franco-belge des origines. En effet, avant Astérix et tous les autres, avant Pilote, il y avait Spaghetti, un personnage lorgnant vers l'auto-biographie pour Goscinny. C'est tout simplement l'histoire d'un courageux petit immigré Italien (Spaghetti), à l'accent très marqué, flanqué d'un... Lire la critique de Spaghetti à Paris

1
Avatar Ponchiot
6
Ponchiot ·