Avatar Rick Jacquet

Critiques de Rick Jacquet

Versus
  Suivre
3.7

Delta Force 2, c’est comme le premier, en moins bon, et en ouvertement bien plus nanar

Pour aller fouiner dans la fin du catalogue de la Cannon, c’est que mine de rien je devais être sacrément en manque de Chuck Norris. Car Delta Force 2 date de 1990, soit les toutes dernières années de la Cannon, qui a essuyée échec sur échec depuis 1985. Les budgets montent, mais les recettes diminuent. Du coup, la Cannon décide de donner des suites à certains de leurs succès, ou à des... Lire la critique de Delta Force 2 : Colombian Connection

Avatar Rick Jacquet
4
Rick Jacquet ·
Bande-annonce
4.1

Black Water Abyss est une déception

Pour les amateurs du genre du survival animalier, ceux faits avec sérieux, le nom de Andrew Traucki n’est pas inconnu, puisqu’on lui devait en 2007 le premier Black Water, que j’avais apprécié bien qu’en n’ayant absolument aucun souvenir du dit métrage vu à l’époque, et de l’excellent The Reef en 2010, film de requin tout en subtilité et jouant plus sur l’attente et l’ambiance que sur la... Lire l'avis à propos de Black Water: Abyss

Avatar Rick Jacquet
4
Rick Jacquet ·
Bande-annonce
3.4

Bugs de collisions, de sons, gameplay imprécis, retards d’affichage et j’en passe

Sur PlayStation 4 : Parfois, certains jeux bénéficient d’une attente particulière de la part des joueurs. Parce que le studio est réputé, ou car il s’agît d’une suite d’un jeu aimé. Et c’est souvent là que la déception pointe le bout de son nez. Rappelez-vous Mars 2020 et la sortie de Resident Evil 3. Pas un mauvais jeu en soit, mais un jeu qui en a hypé plus d’un, moi y compris, suite au remake de Resident Evil... Lire le test Remothered : Broken Porcelain sur PlayStation 4

3
Avatar Rick Jacquet
3
Rick Jacquet ·
Bande-annonce
7.1

Bring me Home est un drame poignant, contemplatif, qui bénéficie du retour de Lee Young-Ae, excellen

Si l’on connaît surtout la Corée du Sud pour deux genres en particulier, à savoir le polar souvent violent et esthétisant et la comédie romantique, fort heureusement, quelques films parviennent à sortir du lot. Intéressons nous aujourd’hui à Bring me Home, drame lorgnant parfois il est vrai vers le thriller, mais dont les inspirations pourraient plus facilement être trouvées dans le cinéma de... Lire la critique de Bring Me Home

Avatar Rick Jacquet
8
Rick Jacquet ·
5.9

Avoir des acteurs et de l’argent ne suffit pas à faire un bon film

Il devrait y avoir des limites à ce qu’il est possible d’adapter en images réelles. Rappelez-vous Dragon Ball Evolution. Rappelez-vous Super Mario Bros. Le film du jour ? Diner. Un film adaptant un roman, ou bien un manga, on s’en fou un peu en fait non ? Le principe est simple. Une fille tête à claque qui aime bien utiliser la voix off pour placer les situations n’a qu’un rêve. Aller au... Lire la critique de Diner

Avatar Rick Jacquet
3
Rick Jacquet ·
Bande-annonce
-

Une sympathique série B

À la fin des années 80, un mini sous genre du cinéma de genre explose. Oui, après avoir terrorisé le public avec la crainte de l’inconnu au fin fond de l’espace, les films terrorisent le public avec la crainte de l’inconnu dans les fonds marins. Il y avait eu Abyss de James Cameron, Leviathan de George P. Cosmatos, MAL de Sean S. Cunningham. La folie est lancée, et pas mal de petites... Lire l'avis à propos de L'Abîme

1
Avatar Rick Jacquet
6
Rick Jacquet ·
Bande-annonce
-

Huis Clos dans une cave, plus ennuyeux qu'autre chose

Les films d’horreur en huis clos à base de tortures psychologiques et physiques, on peut dire que c’est une mode qui ne veut pas mourir, et qui ne mourir sans doute jamais, ayant prouvé en 2003 avec Saw qu’il était possible de se faire un max d’argent avec une mise de départ ridicule. Dernier venu du genre passé totalement inaperçu, The Basement, sur un tueur en série qui kidnappe apparemment... Lire l'avis à propos de The Basement

Avatar Rick Jacquet
3
Rick Jacquet ·
Bande-annonce
4.3

Une solide série B qui a bénéficié d’un grand soin dans son visuel

Sorti en France chez Wild Side sous le nom Mermaid, Le Lac des âmes Perdues, il est assez rare de voir des films Russes débarquer chez nous pour passer à côté. Il faut dire que comme partout, il y a à boire et à manger en Russie. De l’actionner bourrin pas terrible (22 Minutes), de la copie US (Guardians), des métrages ambitieux visant l’internationnal (Nightwatch, Nightwatchmen), mais... Lire la critique de Mermaid : Le lac des âmes perdues

3
Avatar Rick Jacquet
6
Rick Jacquet ·
-

Un regard intéressant sur ses personnages à une époque importante

Coproduction Franco Canadienne, Falling Angels est un film qui date, et que j’avais découvert il y a des années de ça grâce à la sortie d’un DVD sur ce bon vieux sol Canadien, le film étant resté finalement inédit en France. Avec un budget d’un peu plus de 4 millions, le film a la tâche d’adapter le roman de Barbara Gowdy, et de nous faire partager le quotidien plus que chaotique d’une... Lire la critique de Falling Angels

Avatar Rick Jacquet
7
Rick Jacquet ·
Bande-annonce
4.6

Une suite sympathique bien qu’au ton plus comique

En 1996, Brian Yuzna avait réalisé Le Dentiste pour le producteur Pierre David. Avec un budget ultra réduit (suivant les sources, entre 700 000 dollars et 2,5 millions, mais vu l’action réduite à quasi deux lieux, à savoir un cabinet de dentiste et une maison, j’opterais plus pour l’option 1), Yuzna avait livré un métrage maladroit mais efficace. Et le succès fut au rendez-vous, évidemment,... Lire la critique de Le Dentiste 2

Avatar Rick Jacquet
5
Rick Jacquet ·