👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Critiques de Squallzell

Le Jeu de la dame
Squallzell
9

Un phénomène cette série !

Cette série m'a coupé le souffle ! Moi qui ait toujours voulu apprendre à jouer aux échecs, elle m'a laissé un doux goût à la fin. L'actrice principale est bluffante, les seconds rôles sont adéquats...

Lire la critique

il y a plus d’un an

Z Nation
Squallzell
7

Z Nation ou comment savoir si cette série Z est à prendre au sérieux ou au second degré

Cette série me laisse carrément perplexe. Je ne sais pas si elle se prend au sérieux ou si elle sait qu'elle fait une mauvaise parodie de The Walking Dead. Par ailleurs, c'est la seule fois que je...

Lire la critique

il y a 7 ans

Gone Girl
Squallzell
8

Gone Girl ou David Finch, cet artiste

Que dire sur ce film? Mais surtout, par où commencer? Pour faire bref sur les acteurs, ils sont tous très bon. Finch a su faire ressortir et tirer parti de ce que l'on reproche le plus souvent à Ben...

Lire la critique

il y a 7 ans

L'Écume des jours
Squallzell
5

Critique de L'Écume des jours par Squallzell

J'ai mis 5/10 car je ne l'ai pas terminé, je ne peux donc pas vraiment parler de l'histoire. Je l'ai commencé parce que ma mère voulait que je le lise. Et puis, je me suis dit de le lire avant de...

Lire la critique

il y a 8 ans

Mass Effect
Squallzell
9

Mass Effect ou comment recommencer plusieurs fois une partie sans jamais avoir le même scénario?

Évaluation PEGI : 18 ans et plus ( due à des scènes violentes et la possibilité de s'accoupler avec un membre de son équipage) Ce jeu fait partie de la trilogie Mass Effect Durant toutes la durée du...

Lire la critique

il y a 8 ans

Left 4 Dead
Squallzell
9

Left 4 Dead ou comment filmer un film de zombies?

Évaluation PEGI : 18 ans et plus ( due à des scènes violentes) Et oui, il fallait bien que j'en parle à un moment, donc ça sera maintenant. Que dire sur ce jeu qui a obtenu dès sa sortie un score...

Lire la critique

il y a 8 ans