Avatar Szalinowski

Critiques de Szalinowski

Versus
  Suivre
8.3

Corto l'Africain

Ça ne rate jamais : il suffit que j'ouvre à la première page de Corto Maltese : Les Éthiopiques pour que le thème musical composé par Maurice Jarre pour Lawrence d'Arabie vienne résonner à mes oreilles, sensuel et enchanteur. Et voilà que comme pour mieux m'excuser, il suffit de moins d'une demi-douzaine de cases à Hugo Pratt pour citer mot-pour-mot le chef d'œuvre de David Lean : "J'aime... Lire la critique de Les Éthiopiques - Corto Maltese, tome 5

1
Avatar Szalinowski
9
Szalinowski ·
8.3

Un Rêveur en ses Contrées

I – Le Corto ultime ? S’il est un album d’Hugo Pratt capable de rivaliser à mes yeux avec La Ballade de la Mer Salée, c’est bien Les Celtiques. En fait, permettez-moi de préciser d’emblée ma pensée : si La Ballade est mon album de Pratt préféré, et l’une de mes BD préférées de manière générale, Les Celtiques est probablement le meilleur... Lire la critique de Les Celtiques - Corto Maltese, tome 6

2 2
Avatar Szalinowski
10
Szalinowski ·
8.0

Capricorne 2.0

De tous les albums de Corto Maltese, ce tome 3, Toujours un peu plus loin, est d'ordinaire celui auquel je songe le moins - et à ce titre, celui que j'ai probablement le moins lu ; à moins que ce ne soit Mû. Mais là où mon désintérêt de ce dernier est dû au peu d'estime que je lui porte, je n'ai jamais eu la moindre hostilité envers Toujours un peu plus loin.... Lire l'avis à propos de Corto toujours un peu plus loin - Corto Maltese, tome 3

1
Avatar Szalinowski
8
Szalinowski ·
8.1

Tonnerre sous les Tropiques

"Corto Maltese se reposait paresseusement sur l'unique véranda de la pension Java à Panamaribo (Guyane hollandaise). On voyait tout de suite que c'était un homme du destin. Il alluma un de ces minces cigares que l'on fume uniquement au Brésil ou à la Nouvelle-Orléans, d'un geste mesuré. Il était en train de jouer pour un public invisible." Bon, promis, je ne vais pas... Lire la critique de Sous le signe du Capricorne - Corto Maltese, tome 2

1
Avatar Szalinowski
8
Szalinowski ·
8.3

Sur un Nuage de Mer

I - Tempête dans un verre d'encre "Je suis l'Océan Pacifique et je suis le plus grand." Une phrase d'ouverture qui, pour moi, est à la BD dans son ensemble ce qu'"Aujourd'hui, maman est morte" est au roman français, le réveil de Gregor Samsa à son homologue germanophone ou la remarque de Tolstoï sur la différence entre familles heureuses et malheureuses à la... Lire la critique de La Ballade de la mer salée - Corto Maltese, tome 1

4
Avatar Szalinowski
10
Szalinowski ·
Bande-annonce
7.0

Breaking God

Dieu m'est témoin : j'y croyais, pourtant. Après trois saison de The Killing et les 9 premiers épisodes d'Au Nom du Père, je croyais fermement que oui, le Danemark était bien la Terre Promise des séries télévisées. Le final de la saison 1 m'a fait douter, et après un début prometteur, la saison 2 m'a bel et bien détourné de ma foi. Bon, certes, pour le bien de cette analogie... Lire l'avis à propos de Au nom du père

5
Avatar Szalinowski
6
Szalinowski ·
7.1

Sous les Murs de Moscou

Jeune auteur belge néerlandophone, Simon Spruyt s'était fait remarqué il y a quelques années à l'occasion de la parution de son Junker : blues de Prusse, portrait au vitriol et éminemment original de la caste des élèves-officiers allemands, dont la morgue et l'élitisme nimbé de mythologisme pan-germanique furent en grande partie responsable de deux guerres mondiales. Passé un détour... Lire l'avis à propos de Le tambour de la Moskova

5 4
Avatar Szalinowski
6
Szalinowski ·
Bande-annonce
7.0

La Maison Russie

Tout a été dit sur les prouesses techniques de L'Arche russe, ce fameux plan-séquence de 95 minutes durant lequel Alexandre Sokourov et son caméraman Tilman Büttner traversèrent les salles et couloirs du Musée de l'Ermitage, peuplé pour l'occasion de quelques 1800 figurants en costumes de différentes périodes du règne des Romanov. À lui seul, ce tour de force alliant grandeur et... Lire l'avis à propos de L'Arche russe

5 1
Avatar Szalinowski
8
Szalinowski ·
6.5

Le Baron absent

Adapter Corto Maltese à l'écran ! Une gageure qui aura fait fantasmer plus d'un cinéaste, en dernier lieu desquels Christophe Gans, dont le projet incluant James Thiérrée dans le rôle-titre et Milla Jovovich (!) dans celui de la duchesse Marina est récemment tombé à l'eau, exactement comme le train de l'or russe dans le Lac des Trois Frontières. La seule apparition en film du beau marin... Lire la critique de Corto Maltese : La Cour secrète des arcanes

4
Avatar Szalinowski
6
Szalinowski ·
7.5

Les Égouts de l'histoire

"Étienne, Étienne, Étienne... oh, tiens-le bien". Il m'aura fallu faire la critique de sept albums complets de La Croix de Cazenac avant de craquer et citer Guesch Patti, ce qui me titillait depuis le tout premier tome, mais puisque les auteurs Pierre Boisserie et Éric Stalner n'en ont clairement plus grand-chose à f..., je ne vois pas pourquoi je me retiendrais. Et puis ce... Lire l'avis à propos de La Mort du Tigre - La Croix de Cazenac, tome 8

2 2
Avatar Szalinowski
3
Szalinowski ·