Avatar Torpenn

Critiques de Torpenn

Versus
  Suivre
Bande-annonce
5.7

Voyage avec un Han dans les seventies

On peut assez facilement trouver aux trois séries de films Star Wars des éléments communs, une identité propre. Si la trilogie d’origine pose d’emblée un modèle difficilement atteignable, mélange miraculeusement heureux de BD populaire, de mythes primitifs, et de Kurosawa maintenu en harmonie par une improbable équipe de potes qui se baladent dans le vaisseau le plus classe de la... Lire l'avis à propos de Solo : A Star Wars Story

37 12
Avatar Torpenn
6
Torpenn ·
Bande-annonce
7.1

Les Bienveillantes

Ex libris meis, littéralement : faisant partie de mes livres, c’est ainsi que l’on appelle l’indication, la gravure, le tampon indiquant le nom du propriétaire d’un livre et le plus souvent collé sur le contreplat ou apposé en page de garde, autant dire tout de suite que le titre a tout de la publicité mensongère puisque le livre est le grand absent du récent documentaire de Frederick Wiseman... Lire la critique de Ex Libris - The New York Public Library

27 25
Avatar Torpenn
6
Torpenn ·
Bande-annonce
7.4

Trente ans et des poussières

Comme son illustre prédécesseur, 2049 s’inscrit de plain-pied dans son époque. J’ai pu dire ailleurs comment pour Blade Runner ces marques outrageusement 80s n’avaient miraculeusement pas nui à la crédibilité futuriste de l’œuvre, je ne saurai malheureusement être aussi affirmatif pour celui-ci. Engoncé dans des thématiques et une esthétique froide qui rappellera à chacun Her, Ex... Lire l'avis à propos de Blade Runner 2049

84 25
Avatar Torpenn
5
Torpenn ·
Bande-annonce
7.9

L'off ou l'ampoule

A bien des égards, Blade Runner est une erreur, une malformation, un objet déchu et quelque peu maudit, un miracle diront certains, mais certainement pas un chef d'oeuvre évident, facile, ouvertement génial comme le sont finalement le plus souvent ces merveilles dont le naturel confond parfois encore davantage que les merveilleuses qualités. Et, allez savoir comment, Blade Runner est... Lire la critique de Blade Runner

76 25
Avatar Torpenn
10
Torpenn ·
-

L'enfance de l'art

Il y a un siècle ou presque naissait Bicot, ou plus précisément, Perry Winkle, petit frère de la Winnie Winkle qui donne son nom à la série la plus fameuse de Marin Branner, publiée de 1920 à 1962 dans les grands journaux d'outre-atlantique et traduite dès 1926 dans nos frontières avec un parti pris de recentrage sur le petit garnement, collectionneur de bêtises et de fessées à la manière... Lire l'avis à propos de Bicot fait du sport - Bicot, tome 5

11 20
Avatar Torpenn
8
Torpenn ·
7.8

RIP l'endormi

Cette semaine, Gaston est mort, une fois de plus... M'enfin, ce qui restait de lui est parti, ce 30 avril avec Jidéhem, son beau-père injustement méconnu qui signa pourtant plus de la moitié des gags inénarrables du plus merveilleux personnage de fiction jamais créé. Car en effet, si Franquin fut bien le père du premier héros sans emploi de l'histoire de la bande dessinée, apparu le... Lire l'avis à propos de Gala de gaffes à gogo - Gaston (première série), tome R1

72 11
Avatar Torpenn
10
Torpenn ·
Bande-annonce
7.6

Si Fa Si La Mi Ré

Lorsque l'an dernier commençait à courir la rumeur qu'une comédie musicale avec Ryan Gosling et Emma Stone allait sortir auréolée d'une appréciation des plus flatteuses, mon sang d'amateur forcené de musical hollywoodien ne fit qu'un tour, et comme je suis têtu, je passe au-dessus de la pire campagne promotionnelle de ces dernières années pour ne pas fausser mon plaisir et me plonger... Lire l'avis à propos de La La Land

87 72
Avatar Torpenn
6
Torpenn ·
Bande-annonce
6.8

Un cadavre au désert

Avec la sortie de la première histoire dérivée, il peut-être intéressant de se demander ce qui, pour chacun, représente un film Star Wars... Dans un univers assez complexe où se mêlent les bisbilles politiques interplanétaires et les diverses guildes commerciales plus ou moins licites nous savons retrouver à plus petite échelle, le mono-climat caractéristique, la faune bigarrée,... Lire l'avis à propos de Rogue One : A Star Wars Story

71 9
Avatar Torpenn
5
Torpenn ·
Bande-annonce
6.6

Empennage tendre et tête de bois

Collaboration mineure que celle qui associera pendant quinze ans et pour cinq films l'immense James Stewart et Henry Koster, réalisateur berlinois américanisé par les circonstances et dont les principaux faits d'arme semblent-être d'avoir lancé le cinémascope avec La Tunique et fait jouer un savoureux ange pervers à Cary Grant dans l'inénarrable The Bishop's wife. Harvey, sorti... Lire l'avis à propos de Le Voyage fantastique

16 13
Avatar Torpenn
7
Torpenn ·
7.4

Lucas Art

Ce n'est pas toujours facile de donner envie de découvrir certains films parfaitement ignorés depuis parfois leur naissance sur un site où le comble de la curiosité semble être de se précipiter sur les étals du dernier Astérix ou de rêver avec les autres moutons de voir le huitième tome des aventures de Capt'ain Amerika (celui où il fait un duel de collants moulants avec Ragondinman sur le... Lire la critique de Le désert de la peur

31 17
Avatar Torpenn
8
Torpenn ·