Bleach c'est bien mais...

Avis sur Bleach

Avatar Ecto
Critique publiée par le

... c'est quand même moins bien que ce qui va suivre.

La principale qualité de cette album est selon moi son ambiance hyper underground, qui se ressent tout au long des treize pistes qui composent la galette. L'album donne vraiment l'impression d'avoir été enregistré dans un sous-terrain désaffecté d'Olympia, ou un truc bien crado dans le genre.

Le morceau d'entrée, Blew, donne directement un coup de fouet dans la figure, avec son accordage très grave (en do), et le riff composé des quatre premières notes de la gamme pentatonique blues. La voix éraillée et ténébreuse de Kurt Cobain couplée à ce riff lourdingue donne déjà le ton, et Blew reste pour moi le meilleur morceau de l'album. Les autres pistes à retenir sont About a Girl, petit morceau pop ingénieux à la mélodie inspirée, School, véritable hymne de stade qui démontre tout la puissance du groupe, et également Paper Cuts, une descente aux enfers appuyée par un texte hyper malsain (chansons la plus sous-estimée du groupe).

Je citerais de même Swap Meet, chanson assez drôle et bien composée je trouve. Mr. Moustache continue dans le burlesque avec son riff punk de déterré, puis enfin, mentionnons Sifting et Downer, la première étant une redite de School mais toujours efficace, et Downer est tout simplement génial, avec sa ligne de basse agressive et ses paroles quasi-rapées.

Un album certes moins bon que ses petits frères, mais qui reste un bon disque de punk (ou grunge à vous de voir) à écouter sans modération !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 569 fois
5 apprécient

Ecto a ajouté cet album à 1 liste Bleach

  • Albums
    Pochette Nevermind

    CDThèque

    Pas dans la base de données : un live de Nirvana à Buenos Aires datant de 1992. Acheté à l'été 2015 (approximativement)

Autres actions de Ecto Bleach