Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Considéré à juste titre comme le premier album de rock progressif (même si Fripp récuse le terme) "in the court of the Crimson king" est aussi le meilleur album du genre, celui qui a donné ses lettres de noblesses au rock progressif
Tout d'abord la pochette est sublime, les textes de Sinfield (considéré comme le 5e membre du groupe) poétiques mais là où l'on tombe dans le génie c'est bien sur au plan musical
Encore une fois rappelons que King Crimson a tout simplement créer un genre musical nouveau mixant avec merveille énergie brute ("21 st centry schzoid man"), symphonie "Epitaph" "in the court of the Crimson king" et émotion "I talk to the Wind" et "Moonchild". La musique est sublime, originale, portée par la voix parfaite du bassiste Greg Lake, les atmosphères différentes s'enchainent (ce qui est bien sur propre au rock prog')
Cet album ouvrira la voie bientôt à d'autres classiques signés Genesis, Yes ou Van der Graaf Generator

Créée

le 3 juin 2018

Critique lue 819 fois

20 j'aime

77 commentaires

nico94

Écrit par

Critique lue 819 fois

20
77

D'autres avis sur In the Court of the Crimson King

In the Court of the Crimson King
T_wallace
10

Critique de In the Court of the Crimson King par T_wallace

Lors de mes jeunes années (au moment où mes oreilles commençaient à se sensibiliser à la musique), dans le salon de mes parents, la collection de vinyles trônait entre les VHS et les bandes...

le 18 sept. 2012

59 j'aime

12

In the Court of the Crimson King
Thomas_Dekker
9

Confusion will be my epitaph.

Magnifique. Sans doute le meilleur album de progressif jamais créé (si l'on met Pink Floyd à part bien entendu). L'album est juste une définition de ce qu'est le progressif ; un album concept symbole...

le 4 mai 2012

46 j'aime

9

In the Court of the Crimson King
ErrolGardner
10

Le sacre du roi cramoisi.

En 1969 sortait le disque de rock progressif par excellence, "In the court of Crimson King", bien souvent sobrement intitulé "In the court of". L'époque était à la création du hard-rock bluesy et du...

le 19 févr. 2013

38 j'aime

1

Du même critique

Adieu les cons
nico94
7

Critique de Adieu les cons par nico94

J’avoue que comme pour les films de Kervern/Délépine j’attends toujours les œuvres de Dupontel avec une certaine impatience même si on peut parfois – rarement – avoir de mauvaises surprises (comme...

le 31 oct. 2020

21 j'aime

12

In the Court of the Crimson King
nico94
10

à jamais les premiers

Considéré à juste titre comme le premier album de rock progressif (même si Fripp récuse le terme) "in the court of the Crimson king" est aussi le meilleur album du genre, celui qui a donné ses...

le 3 juin 2018

20 j'aime

77

Une grande fille
nico94
8

Quelle saloperie la guerre !

Léningrad (actuelle Saint Petersbourg), 1945 La guerre est finie depuis quelques mois à peine. Après 900 jours de siège non-stop par la Wehrmacht, des bombardements incessants, des millions de morts...

le 12 août 2019

18 j'aime

48