Superunknown
7.3
Superunknown

Album de Soundgarden (1994)

1994 : trois ans après le très bon « Badmotorfinger » Soundgarden (catalogué grunge mais cette classification est beaucoup trop réductrice car l’influence par exemple de Led Zeppelin est plus qu’évidente) sort son nouvel album et alors que par exemple Alice in Chains avait su élever son niveau entre « Facelift » et « Dirt », Soundgarden lui sans parler de régression ne progresse pas ; et en tout cas il ne prend pas beaucoup de risques avec ce « Superunknown ».
Car on est obligé de faire la comparaison entre les deux albums et force est de constater qu’on ne retrouve ni le son unique de « Bad motorfinger » ni la folie et la furie dévastatrices qui s’en dégageait notamment sur des morceaux tels « Jesus christ poses » ou « Searching with good eye closed ».
Pour résumer d’emblée disons que « Superunknown » est un bon disque mais il reste inférieur à son prédécesseur, l’oeuvre majeure du groupe.
Surtout ce qui déçoit un peu c’est qu’on ne retrouve pas entièrement le son de basse et de guitare de l’album de « Badmotorfinger ».
C’est moins ravageur, moins flamboyant, même si la voix de Cornell fait toujours des étincelles.
Là c’est plus classique, plus commun, plus sage...
Evidemment ça reste un bon album plus que correct et de bonne qualité dans sa globalité, tout est homogène mais toutefois pas de quoi sauter au plafond.
Et surtout ça manque cruellement de titres phares.
Bien sûr il y a quelques bons morceaux « Let me drown », « My wave », « The day I tried to live », « Mailman », « Head down » et « Spoonman ».
Parfois (par exemple sur « Mailman » ) on retrouve même l’ambiance et les sonorités qu’on a aimés en 1991 !
Et puis il y a les trois ballades rock :
« Fell on black days » reste honnête mais ça ne casse pas trois pattes à un canard !
« Head down » est déjà mieux, assez sympathique, assez réussie, avec une atmosphère plus intéressante.
Et bien sûr également le méga tube « Black hole sun », objectivement pas mauvais évidemment mais franchement des ballades rock j’en connais au moins 50 de meilleure qualité, j’ai du mal à comprendre un tel engouement pour ce titre.
Quant aux cinq derniers morceaux sauf « Like suicide » pas mal du tout, ils donnent la désagréable impression d’un remplissage sans être mauvais loin de là mais ils n’apportent rien.
(Ah ces groupes qui depuis l’époque CD préfère mettre 15 voire 20 morceaux sur 1 heure plutôt que de garder les 10 ou 12 meilleurs sur 40 ou 45 minutes, j’ai dû mal à comprendre !!!)
Bon je donne l’impression d’être sévère car on pouvait espérer mieux mais « Superunknown » reste néanmoins un bon album de rock des années 90.
un (petit) 7/10
My Wave:
https://www.youtube.com/watch?v=3UFvacMcPCw
Spoonman
https://www.youtube.com/watch?v=5O14N7PQAsM

nico94
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Se souvenir....du confinement et mes chroniques "musique"

Créée

le 9 mai 2020

Critique lue 211 fois

5 j'aime

1 commentaire

nico94

Écrit par

Critique lue 211 fois

5
1

D'autres avis sur Superunknown

Superunknown
Seijitsu
9

Passer de peu connu à superconnu… sans accroc

Le succès, c’est quelque chose qu’on espère et qu’on redoute pour nos groupes fétiches. On l’espère parce qu’on sait, en notre for intérieur, qu’ils le méritent. On le redoute également car il est...

le 6 mars 2016

11 j'aime

Superunknown
Feedbacker
8

Critique de Superunknown par Feedbacker

J'ai découvert Soundgarden très tardivement - il y a tout juste un an, en fait - alors que ma phase d'intérêt pour le grunge était passée depuis plusieurs années. Superunknown a pourtant su me...

le 19 déc. 2011

10 j'aime

4

Superunknown
ShininBright
9

Le noir en quinze nuances

J'ai envie de rentrer dans le vif du sujet car on est réellement en face d'un des meilleurs albums dits "Grunge". Un exemple typique qui prouve que l'on peut allier accessibilité et savoir-faire. Et...

le 1 mars 2020

7 j'aime

Du même critique

Adieu les cons
nico94
7

Critique de Adieu les cons par nico94

J’avoue que comme pour les films de Kervern/Délépine j’attends toujours les œuvres de Dupontel avec une certaine impatience même si on peut parfois – rarement – avoir de mauvaises surprises (comme...

le 31 oct. 2020

21 j'aime

12

In the Court of the Crimson King
nico94
10

à jamais les premiers

Considéré à juste titre comme le premier album de rock progressif (même si Fripp récuse le terme) "in the court of the Crimson king" est aussi le meilleur album du genre, celui qui a donné ses...

le 3 juin 2018

20 j'aime

77

Une grande fille
nico94
8

Quelle saloperie la guerre !

Léningrad (actuelle Saint Petersbourg), 1945 La guerre est finie depuis quelques mois à peine. Après 900 jours de siège non-stop par la Wehrmacht, des bombardements incessants, des millions de morts...

le 12 août 2019

18 j'aime

48