Couverture GTO

GTO

(1997)

Gurēto Tīchā Onizuka

12345678910
Quand ?
7.8
  1. 18
  2. 21
  3. 30
  4. 52
  5. 155
  6. 422
  7. 1436
  8. 2609
  9. 1811
  10. 1033
  • 7.6K
  • 985
  • 960
  • 115

Cet apprenti professeur, au passé douteux, a une étrange vision de l'enseignement. Il va hériter d'une classe réputée "difficile".

Match des critiques : les meilleurs avis GTO
VS
Critique de GTO par kwyxz

Dans cette suite directe de Shonan Jun'ai Gumi, on retrouvera Eikichi Onizuka qui se découvre une vocation: enseignant. D'abord motivé par l'idée de pouvoir sortir facilement avec des lycéennes, il se retrouve professeur principal d'un collège et nouera de forts liens d'affection avec ses élèves. Mûe par un humour ravageur et d'un parti pris graphique parfois audacieux, GTO est sans contestation la série chef-d'oeuvre de Fujisawa Torû, porteuse d'un message d'espoir mais également d'une...

22
Great Manga ?

J’admets volontiers que j’apprécie le personnage d’Onizuka, mais en dehors de ça, je n’ai pas accroché plus que cela et l’engouement pour ce manga me laisse perplexe. GTO est censé faire rire. Sauf que c’est un humour répétitif, pas toujours du meilleur goût et qui sur la longueur devient finalement plutôt lourd. Si le côté wtf de certaines situations m’a parfois fait sourire, le plus souvent je suis resté de marbre. Je repense par exemple à ce prof qui se cache dans les égouts en-dessous... Lire la critique de GTO

PostsGTO

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur cette BD ?

Critiques : avis d'internautes (69)

GTO
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de GTO par CaliKen

Peu de films, ni de bouquins ne laissent une trace indélébile en moi. Pourtant, il existe un manga qui a fait plus que me marquer. Il m'a montré un certain style de vie, une certaine philosophie même. Pourtant, GTO commence à dater, mais il reste plus que jamais d'actualité... Violences, jeunesse, écoles, conflit de génération... Ca ne vous rappelle rien, nan ? Ce manga raconte l'histoire d'un... Lire la critique de GTO

37 3
Avatar CaliKen
10
CaliKen ·
Great Teacher Onizuka

Imagine un Gerard Klein déguisé en voy... nan en fait oublie Great Teacher Onizuka n'a pas grand chose à voir avec l'instit dont il reprend pourtant le principe de soigner des éleves qui vont pas. Sauf que là c'est toute la classe qui semble avoir un blème et si le rythme du récit fait un peu passage de cas social à la suite comme Dr House enchaîne les cas médicaux, il faut dire que Fujisawa... Lire la critique de GTO

5
Avatar Nemotaku
9
Nemotaku ·
Découverte
GUREETO TICHA ONIZUKAAAAAA

Onizuka est un rebut, un moins que rien, diplômé d'une fac minable, il décide de faire prof après avoir découvert à ses dépends que des profs moches la cinquantaine passée se tapaient des lycéennes, encore bien fraîches. Oui, voilà, c'est le synopsis de ce manga. C'est plutôt particulier, et même si au premier abord c'est un manga avec des aspects délirants (et le fun est maintenue à travers... Lire l'avis à propos de GTO

18
Avatar Khamsou
9
Khamsou ·
Amis du soir, bonsoir !

Dans sa carrière de Mangaka, Fujisawa pourra au moins se targuer d'avoir inventé l'un des personnages les plus marquants du manga dans Shonen jun'ai Gumi plus connu sous le nom de Young GTO en France. Sa suite : GTO, reprend l'un des deux personnages principaux de son aîné pour en faire le protagoniste d'une œuvre phare. Cocktail déjanté mixant humour et sérieux, GTO ( = Great Teacher Onizuka)... Lire l'avis à propos de GTO

7 1
Avatar ClishClash
10
ClishClash ·
Critique de GTO par Kenshin

Onizuka est un jeune homme qui préfère mater les petites culottes des filles plutôt que de chercher un travail, jusqu'au jour où il se fait lâcher par une ado qui lui préfère sont professeur. Une vocation est née, Onizuka sera le plus grand prof du Japon. Petites culottes, humlour pipi caca et scénario rocambolesque, voilà ce qu'on trouve en ouvrant GTO. Même si on prend du plaisir à suivre son... Lire la critique de GTO

11 3
Avatar Kenshin
7
Kenshin ·
Toutes les critiques du manga GTO (69)
Vous pourriez également aimer...