Scientifique, mais pas intéressant

Avis sur Le Bâton de Plutarque - Blake et Mortimer, tome 23

Avatar thetchaff
Critique publiée par le

Après un bien mauvais tome uniquement tourné vers un fan-service complètement exagéré et vide (L'Onde Septimus) et une aventure qui se contentait d'enchaîner platement des péripéties peu folichonnes et des méchants beaucoup moins malins que d'habitude (La malédiction des 30 deniers), il y avait fort à faire avec ce tome-ci. Et ben c'est moins catastrophique, mais c'est pas encore gagné.

Le bâton de Plutarque se déroule juste avant le Secret de l'Espadon, durant la WW II. Il se concentre sur une lutte d'espionnage et de désinformation. Pourquoi pas, l'album a le mérite de contenir de nombreux détails sur les aspects de cette lutte et sur les précautions qui sont nécessaires pour sa réussite. On y apprend des choses, c'est bien. Sauf qu'il ne se passe pas grand chose en fait. Les gens font l'étalage de leur plan, c'est tout. Le reste, c'est du remplissage. Ce que vous voyez sur la couverture de l'album correspond à la scène d'introduction et c'est sa seule vraie scène d'action. Elle n'est pas mal mais arrive un peu trop tôt pour être intense et elle fait finalement un peu hors-sujet tant elle se démarque du reste. On nous ajoute quelques péripéties totalement artificielles qui ne tiennent pas en haleine bien longtemps et surtout, une grande partie sera consacré au lien avec le Secret de l'Espadon.

Est-ce que Le Hobbit vous a agacé à vouloir faire le lien sans raison avec le Seigneur des Anneaux, en interrompant sans arrêt son récit pour nous montrer le complot de Sauron alors que personne ne s'y intéressait ? Ce lien ne servait à rien n'est-ce pas ? Eh ben dans ce Blake et Mortimer c'est pareil. Oui on sait que Basam Damdu prépare un truc, on n'a vraiment pas besoin d'y revenir vu qu'on a déjà lu Le Secret de l'Espadon. Mais ça occupe quand même une bonne part du tome, preuve que les auteurs ne savaient pas trop comment le remplir. Le plan des gentils ne peut évidemment pas se dérouler sans accrocs donc il vont avoir une forme de conflit à traiter, mais c'est peu intéressant. Tout simplement parce que l'histoire en un tome n'a pas le temps de prendre son envol entre les fausses intrigues hors-sujet et les politesses que s'échangent les personnages. En résulte un finale fadasse et très prévisible vu les indices énormes laissés par les auteurs. Ce finale semble n'être là que pour nous parler encore un peu plus de cryptologie. C'est très symptomatique de tout ce tome malheureusement. La matière est là, pas l'histoire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 920 fois
5 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de thetchaff Le Bâton de Plutarque - Blake et Mortimer, tome 23