• SensCritique
  • BD
  • Le Début de la fin - Julius Corentin Acquefacques, tome 4
Couverture Le Début de la fin - Julius Corentin Acquefacques, tome 4

Le Début de la fin - Julius Corentin Acquefacques, tome 4

(1995)
12345678910
Quand ?
7.7
  1. 0
  2. 0
  3. 1
  4. 3
  5. 11
  6. 20
  7. 103
  8. 129
  9. 63
  10. 32
  • 362
  • 18
  • 89
  • 0

Critiques : avis d'internautes (6)

Le Début de la fin - Julius Corentin Acquefacques, tome 4
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
JC Acquefacques retourne sa veste

Vous avez l’ouverture d’esprit ? Tant mieux, parce qu’il en faut pour suivre Marc-Antoine Mathieu dans ses expérimentations surréalistes avec Julius Corentin Acquefacques prisonnier des rêves et en particulier dans ce quatrième épisode, le moins marquant à mon avis, dans cette série hors normes. Le début de la fin pour JC ? A moins que ce soit la fin du...

12
Avatar Electron
7
·
Mûre réflexion

Pour qu’on soit d’accord, j’appellerai l’Épaisseur du miroir l’album dans son ensemble (c’est le titre qui se trouve sur le dos de couverture), « Le Début de la fin » le premier récit (celui qui commence au début, numéroté de la planche 1 à la planche 25) et « La fin du début » le second récit (celui qui commence à la fin, numéroté de la planche –1 à la planche –23). Bon, ça n’est... Lire la critique de Le Début de la fin - Julius Corentin Acquefacques, tome 4

Avatar Alcofribas
8
Alcofribas ·
Critique de Le Début de la fin - Julius Corentin... par Kabuto

JC Acquefacques, rêveur impénitent est confronté cette fois à son reflet. Une drôle de Bd qui se lit dans les deux sens en deux récits opposés et qui joue comme d’habitude avec le non-sens. J’ai moins apprécié cette aventure que les autres épisodes de la série mais l’originalité est toujours présente et c’est un plaisir de retrouver Julius Corentin et ses réveils difficiles. Lire la critique de Le Début de la fin - Julius Corentin Acquefacques, tome 4

Avatar Kabuto
6
Kabuto ·
Miroir et palindrome

Toujours dans la lignée de l’esprit oulipien (ou OuBaPien = Ouvroir de Bande Dessinée Potentielle) qui anime son projet, Mathieu impose à son personnage principal une contrainte narrative supplémentaire : en plus des logiques molles et glissantes, complaisantes aux retournements et métamorphoses, dont Julius Corentin Acquefacques avait fait preuve jusqu’ici, Mathieu construit son album en... Lire l'avis à propos de Le Début de la fin - Julius Corentin Acquefacques, tome 4

4
Avatar khorsabad
8
khorsabad ·
Découverte
Toutes les critiques de la BD Le Début de la fin - Julius Corentin... (6)
Vous pourriez également aimer...