Le ciel a failli lui tomber sur la tête

Avis sur Le Sphinx d'or - Alix, tome 2

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Ha, je suis content. Même si ce tome 2 n'est pas excellent, il est meilleur que le premier et juste pour ça, je me dis que ça vaut le coup de poursuivre (de toutes façons, maintenant que j'ai chopé 29 albums, je vais pas faire ma fine bouche).

Je dirai que le gros problème de cet album, c'est qu'il n'est pas crédible pour un sou. Le personnage d'Alix est une aberration ambulante, un petit blondinet que tout le monde prend en affection je ne sais pour quelle raison et qui gagne la confiance de tous en quelques échanges. Mais bon, c'est un postulat à accepter, je pense, un peu comme le fait que Bugs Bunny parle. N'empêche, que dans "Alix", ce qui dérange, c'est que ça facilite souvent la narration ; si ça ne faisait que provoquer une aventure, ça passerait mieux.

Le récit est toujours très dense, mais un peu moins épars. Bon, il y a quand même beaucoup de conflits et on a quand même du mal à faire le lien entre les 10 premières pages et les 10 dernières. L'intrigue avance parfois un peu facilement, mais elle comporte pas mal d'action et de conflits, ce qui aide à entrer dans le récit. Puis, faire ce voyage en Egypte, c'est quand même formidable. Martin digère les faits historiques de manière efficace, c'est-à-dire sans jamais ennuyer, sans jamais donner l'impression de donner un cours d'histoire (à part une case ou deux où l'on nous délivre quelques définitions).

Côté dessin, il y a du mieux, mais ce n'est pas encore parfait : toujours des soucis de canon ou bien des positions pas très esthétiques ni même réalistes. Certains personnages ont l'air de flotter pluto^t que de reposer sur le sol, aussi. L'action est plutôt bien rendue. Je regrette que Martin ne joue pas un peu plus avec les masses de noir ; sans les couleurs, le récit serait nettement moins agréable à suivre. Les couleurs sont d'ailleurs très plaisantes, le coloriste installe une ambiance générale à chaque page, ce qui est très agréable.

Bref, ce second album manque de simplicité dans sa narration et de précision dans son graphisme, mais reste un bon petit divertissement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 378 fois
6 apprécient

Autres actions de Fatpooper Le Sphinx d'or - Alix, tome 2