Critique Mangas/Comics #26 : City Hunter

Et ba depuis le temps que je voulais vous parler de City Hunter / Nicky Larson ! Je pense qu'il est temps de vous parler du fanatisme , HUM , pardon , du grand intérêt que je porte sur ce fabuleux manga qu'est city hunter ! C'est dessiné et scénarisé par le grand Tsukasa Hojo , pré publié dans le Weekly Shonen Jump de 1986 à 1992 , chez nous c'est sorti dans l'édition j'ai lu en 36 tomes puis repris par l'édition Panini en format perfect en 32 tomes ( c'est cette collection que je possède d’ailleurs ) . Fort de ce succès , ce manga a eu droit à une adaptation en animé de plus d'une centaine d'épisodes connu chez nous en France en tant que Nicky Larson bien sur , et a eu droit également à moulte OAV dont même encore récemment avec Shinjuku private eyes . Mais que vaut ce fameux city hunter ? je vais donc vous le dire .


Je sais pas quoi mettre en titre


Nous sommes dans les années 80 , à Tokyo et plus particulièrement dans le quartier de Shinjuku . Ryo Saeba ( ou plus connu chez nous sous le nom de Nicky Larson ) est un nettoyeur , une sorte de mercenaires qui accepte n'importe quel job ( garde du corps , meurtre , poursuite etc ) et se fait appeler le '' city hunter '' , un titre qu'il as plus ou moins gagné dans le milieu . Il se fait épauler par un ami , un ancien flic du nom de Hideyuki Makimura ( Toni Marconi dans la VF ) . Tout se passe à peu prés bien pour eux jusqu'au jour où Hideyuki se fasse malencontreusement tué . A sa mort , il fais promettre à Ryo de protéger sa sœur Kaori à tout prix , ce qu'il accepte . Cette dernière rejoint alors Ryo dans son boulot de '' city hunter '' et il accepte par la même occasion de ne plus tuer . C'est ainsi que nait un des duos les plus charismatiques du monde des mangas et c'est aussi comme ça que notre histoire commence vraiment .


City Hunter s'est un condensé d'action , de romances , et d'histoires de familles , sous un ton de western urbain avec pas mal d'humours aussi mais sait garder un ton sérieux quand il le veut . Les différents chapitre se définissent comme tel : Ryo et Kaori sont souvent en manque d'argent et par là même occasion une jolie fille leur demande leur service ( généralement de la protéger , de surveiller quelqu'un de suspect , ou de protéger quelqu'un d'autre ) ce que Ryo accepte avec le marteau de Kaori comme épée de Damoclès à chaque fois qu'il tentera de tripoter la fille en question . On y retrouvera généralement un groupe de malfrats qui en as aprés la fille ou son entourage et Ryo et Kaori feront tout pour les empêcher . Vous pourrez croire que ça peut paraitre répétitif , et bien même pas ! Parce que Hojo arrive à écrire des histoires qui sont certes similaires dans le fond mais bien différentes dans la forme . On se retrouvera donc avec des situations plus ou moins variés histoire de diversifier les scènes d'action avec Ryo ou certains lieux de Shinjuku . En parlant de bonne écriture , c'est surtout au niveau de ses personnages que Tsukasa Hojo se démarque !


En vrai je ne sais foutrement pas quoi mettre comme titre !


La principale attrait du manga est son personnage principale , et sans doute mon perso préféré tout manga confondu : Ryo FUKING Saeba ! Et oui , ce bon vieux Nicky Larson ! C'est un modèle en tant qu'homme , un perso bien complet alliant badassitude lors des scènes d'actions et conneries en tout genre quand il s'agit de taquiner les fifilles , et quesque j'adore les persos qui font ça . C'est aussi un personnage rempli de mystère , ainsi , on ne saura que vaguement le passé qui l'entoure , on aura juste des éléments à picorer mais sans plus et je trouve ça bien amené pour un perso de ce style dont on sent qu'il est torturé et qu'il as du vécu pas joyeux mais qui tente malgré tout de vivre avec malgré la dureté de son métier de nettoyeur /garde du corps . Kaori est un excellent side kick pour Ryo , elle se fais toujours basher pour son manque de féminité mais essaye malgré tout de s'améliorer de ce point de vue là , et surtout à paraitre deux fois plus utile pour Ryo en apprenant chaque jour le maniement des armes . leur duo est excellent car on sent vraiment qu'un relation plus qu'amicale se noue entre eux mais qu'aucun des deux ne veux vraiment l'admettre . Meme si on as cette lègere impréssion que le couple pourrait tourner en rond au niveau de leur relation , chacun fais quand meme des efforts pour paraitre ( enfin surtout Kaori) .


On retrouvera également d'autres personnages récurrent comme Saeko ( Hèlene en VF ) qui est une policière femme fatale dont Ryo bave constamment devant elle ( à juste titre :p ) et qui , elle , reve plutôt d’être une femme , disons , plus banal , voulant petit à petit s'extraire de sa condition de femme fatale et ayant un meilleure équilibre dans sa vie ( ce que possède Kaori donc , enfin meme si avec Ryo c'est pas toujours facile :p ) , ce qui forme donc un petit triangle Ryo , Kaori et Saeko des plus travailler ( rajoutons egalement une bonne dose d'humour bienvenue lors des passages où Saeko chauffe volontairement Ryo pour rendre jalouse la pauvre Kaori ! ) . En perso bien charismatique , nous avons surtout Mamouth ! enfin , Falcone ! Jveux dire , Umibozu ! bon ok , le mec grand et chauve avec des lunettes de soleil et un bazooka, là voila vous voyez c'est qui maintenant ! Il s'impose comme un rival de longue date de Ryo et un allié de poids pour certaines missions , et sert également de gros ressorts comiques avec les filles étant donné que c'est un grand timide avec celles çi ! En particulier de Miki qui est la gérante du bar à café Cat's eyes ( déja présent dans le précédent manga éponyme de Hojo ! ) et qui elle aussi offre de bons petits moments dans notre groupe .


Mais quesqu'il ya de plus dans ce manga ?!


City Hunter , en plus de ses personnage , se démarque avant tout par le dessin somptueux de Hojo : tu sens vraiment les émotions des personnages à travers leur faciès , leurs poses , tout leur corps même ! Chaque persos nous est dépeint avec un bon réalisme lors des scènes d'action ou des moments plus calme , et arrive à nous les passer en mode cartoonesque lors des moments comiques . Le manga arrive d'ailleurs à trouver un trés bon équilibre entre humour et sérieux , Hojo sait quand choisir son moment pour rigoler , et quand il faut botter des culs . Les scènes d'action , que ce soit les gunfights ou bien les combats à mains nues sont quand meme bien foutu , bon meme si on est d'accord , surtout pour Ryo , c'est parfois complétement abusé ( ex : Ryo qui démolie toute une armée de malfrats à coup de coude ou de genou , Ryo qui manipule 2 bazookas , Ryo qui dégomme des hélicos d'un tir de magnum etc ) . Mais c'est aussi ce coté décomplexé qui fais le charme du manga , jveux dire , c'est peut etre con dis comme ça , mais Hojo nous rappel aussi à travers son œuvre qu'il ne faut pas non plus lire ça en mode sérieux 1er degré de ouf , que c'est vraiment un manga à lire pour se détendre et profiter du spectacle . Comme dit plus haut , l'ambiance tire vraiment dans le western urbain style l'arme fatale et tire aussi son inspiration de différents films d'actions de son époque ( style l'inspecteur Harry , Commando , Tango et Cash , Double détente etc ); tout ce qui est armes à feu et armes blanches et les différents coins de Shinjuku , surtout le coté ville de nuit ( quartier des plaisirs , repaires de bandits ou de simple appartements ) sont là aussi vraiment bien travailler et s'améliore au fil des tomes pour qu'on croit de plus en plus à ces éléments urbains .


J'aimerai vous parler maintenant d'un point qui peut faire froncer les sourcils de beaucoup de gens , deux mots qui peuvent fâcher mais que je trouve mal interprété selon les œuvres , ces deux mots qui se trouvent etre '' fans service '' . C'est à dire faire plaisir au fan en montrant par exemple deux ou plus de personnages ensemble assez appréciée des fans ou bien , dans notre cas, montrer des personnages dans des situations ou des positions que nous aurons toujours voulu voir : oui je parle des fifilles bien sexy dans des poses et tenues improbables! et bien figurez vous qu'il existe bien , du bon et du mauvais fan service au niveau de comment montrer la gent féminine ici , et je trouve que Hojo le fait trés bien . Ici les femmes ne sont pas montrées comme de vulgaires objets et des pétasses ou des filles de joie vulgaires , non , ici les femmes nous sont réellement montré d'une manière plutôt douce , charmante , élégante et sexy bien comme il faut sans pour autant qu'elles nous soit montrée de manière grossière , et ça que ce soit avec les persos féminins principaux comme secondaires qui sont assez nombreuses bien sur . Donc voila , si un jour vous entendez des féminazis et/ou twitteurs dévirilisés qui vous diront que City Hunter est un manga qui favorise la culture de viol et qu'il rabaisse la Femme ou je ne sais quel autre connerie , vous pouvez être sur qu'il ou elle n'a jamais lu City Hunter ( surtout que Ryo se fais constamment punir par les demoiselles pour son comportement de pervers à tout prix , donc voila :p ) .


Comment évoquer un manga de Tsukasa Hojo sans parler de sa thématique préféré , qui lui tiens le plus à coeur : le thème de la famille ! Cela ne se traduit pas forcément avec Ryo et Kaori ou leur entourage , mais plus avec les personnages secondaires ( et donc les personnes que doivent protéger notre duo) . Comme dit précdemment , les personnes à protéger auront généralement des histoires touchantes et trés personnel melant obligatoirement un de leur parent ( les histoires les plus courantes sont entre une fille et son père ) et on y trouve de tout . Meme si ça peut paraitre répétitif dit comme ça . On sent vraiment que la famille en général est trés importante pour l'auteur et nous livre des histoires de familles boulversantes mais qui arrivent plus ou moins à s'arranger sont pas mal diversifiés pour qu'on ne s'ennuie pas ( un enfant qui veut absolument que ses parents sois fier de lui , un frere ou une soeur qui veut etre reconnu à sa juste valeur , un enfant qui veut se détourner de ses parents pour mieux les protéger , et j'en passe) .


Un ptit mot sur l'animé ?


City Hunter a bien sur connu une adaptation animé d'une centaine d'épisodes retraçant les aventures Ryo et Kaori . J'ai avant tout connu le dessin animé en version française ( sous le nom de Nicky Larson donc ) et fut un de mes premeirs contact si ce n'est le premier contact avec la japanimation et les mangas en général donc forcément ça m'a laissé une grosse empreunte et c'est presque impossible d'etre objectif dessus . Je peux au moins vous dire que le dessin animé a subi pas mal de censure ( coté fan service , violence , injures , montrer des cigarettes de l'alcool , des love hotels tranformés en resto végétariens , le truc habituel quoi ) mais n'en reste pas moins fun à regarder de par son coté décomplxé et fluide . Meme si l'animé est plus tourné humour, il n'en oublie toujours pas son coté sérieux malgré tout et ça c'est cool . L'animation reste encore plutot bonne et sympa à suivre et la bande son est toujours énorme à écouter aujourd'hui ( les openings et les endings surtout ) .


Conclusion : Lisez , regardez ,vivez City Hunter . C'est vraiment un bon manga qui sait allier son humour et son sérieux avec brio , remplit de personnages , de gunfights et une ambiance qui laisse pas indifférent .

JérémyRossier
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Top 10 BD, Collection de mangas, Les BD aux héros les plus charismatiques, Au dela du top 10 ( version mangas ) et Les meilleures BD des années 1980

Le 28 octobre 2020

4 j'aime

6 commentaires

City Hunter
ClishClash
10
City Hunter

Mokkoo.. Mokkooo... Mokkooori !

Ayant connu City Hunter seulement 3 ans auparavant, je n'ai pu me procurer que l'édition de luxe ( cher cher ) mais autant le dire tout de suite : ça en valait bel et bien le coût ! Bourré d'humour...

il y a 11 ans

13 j'aime

2

City Hunter
666Raziel
7
City Hunter

L'avis de 666Raziel sur la série (32 tomes)

Beaucoup de Shonen débutent de la même façon : un héros mystérieux, une femme dans son entourage, une note d'humour et un gros méchant prévu pour rester dans l'ombre le temps que l'histoire se mette...

il y a 8 ans

13 j'aime

City Hunter
JérémyRossier
9
City Hunter

Critique Mangas/Comics #26 : City Hunter

Et ba depuis le temps que je voulais vous parler de City Hunter / Nicky Larson ! Je pense qu'il est temps de vous parler du fanatisme , HUM , pardon , du grand intérêt que je porte sur ce fabuleux...

il y a 2 ans

4 j'aime

6

Fullmetal Alchemist
JérémyRossier
9

Critique Mangas/Comics #7 : Fullmetal Alchemist

Souvent lorsqu'on me demande quel est mon manga préféré , je répond de la façon la plus naturelle du monde : Fullmetal alchemist ! C'est un manga que j'ai découvert grâce à ma sœur pendant des...

il y a 5 ans

13 j'aime

11

Fermez-la
JérémyRossier
1
Fermez-la

Critique Séries/Animés #28 : Fermez la et le cas Micheal J

Critique assez particulière car trés personnel . J'ai besoin de le partager , de le mettre par écrit , de vous délivrer mon ressenti envers le vidéaste Micheal J , ancien vidéaste du collectif (...

il y a 11 mois

12 j'aime

12

God of War
JérémyRossier
9
God of War

Critique Jeux Vidéo #63 : God of War

Cet opus marque un changement radicale dans la série , une coupure net avec les autres mais sans pour autant regner ses origines . Voila comment je décrierai ce dernier god of war . dernier né de...

il y a 3 ans

12 j'aime

4