Avatar denizor

Critiques de denizor

Versus
  Suivre
7.3

Critique de Kornelia par denizor

Un livre sur Kornelia Ender, la grande championne de natation, c'est en soi une bonne idée. Mais avec ce récit qui nous replonge dans la RDA des années 70, de la politique de dopage et de la Stasi, dans la Guerre froide avec la lutte des deux blocs avec au milieu des jeunes filles sacrifiées par le poids de orgueil national et de l'idéologie, cela donne un livre passionnant et même... Lire l'avis à propos de Kornelia

2
Avatar denizor
8
denizor ·
6.4

Critique de La Séparation par denizor

Les ambiances de café et brasserie pourraient évoquer le cinéma de Sautet. Le monde et le couple ont beau s'être modernisés depuis les années 70, les mêmes problèmes demeurent et l'érosion du couple identique. Néanmoins, le film de Christian Vincent se distingue par se resserrement narratif et ne se focalise que sur les deux membres du couple, occultant totalement l'amant de la femme, à... Lire l'avis à propos de La Séparation

4
Avatar denizor
7
denizor ·
Bande-annonce
6.2

Critique de Mon ninja et moi par denizor

Repéré au Festival d’Annecy et primé au festival d’animation de Bucheon (Corée du sud) en 2019, Mon ninja et moi propose une version moins consensuelle et plus politique du film d’animation. Une bonne surprise ! À la base, tout semble normal. Une animation 3D, plus efficace et classique que véritablement esthétique. Un scénario qui met en scène Alex, un... Lire l'avis à propos de Mon ninja et moi

6
Avatar denizor
7
denizor ·
Bande-annonce
6.8

Critique de La Rupture par denizor

Un mari toxicomane, transformé en monstre, jette contre un meuble la tête de son fils de 4 ans. Ce début brutal est à l’image de La Rupture, excessif. Autour d’une histoire divorce avec comme enjeu la garde de l’enfant, c’est bien la lutte des classes qui intéresse Chabrol, opposant une mère (Stéphane Audran), issue d’un milieu modeste et peu éduquée, et sa belle-famille (Michel Bouquet en... Lire l'avis à propos de La Rupture

Avatar denizor
5
denizor ·
Bande-annonce
6.9

Critique de Le Genou de Claire par denizor

Cinquième volet du cycle des Six contes moraux, Le Genou de Claire est une pierre importante dans la carrière d’Éric Rohmer : Prix Louis-Delluc 1970, le film est un plus grand succès populaire que La Collectionneuse et participe à entériner encore un peu plus le style Rohmer dans le cinéma français. On pourra d’ailleurs penser que de nombreux films à venir du cinéaste... Lire la critique de Le Genou de Claire

2
Avatar denizor
6
denizor ·
Bande-annonce
5.9

Critique de La Gifle par denizor

Film générationnel par excellence, La Gifle intègre dans une comédie dramatique populaire quelques problématiques de l'époque : une famille monoparentale avec une mère absente, le fossé et l'incompréhension entre générations (avec un père contraint d'abandonner les postures habituelles de virilité pour se faire entendre), une jeunesse qui hésite entre avec la volonté de poursuivre des études... Lire l'avis à propos de La Gifle

Avatar denizor
5
denizor ·
6.1

Critique de Rien ne va plus par denizor

Pour son 50e film, Claude Chabrol est en roue-libre dans une comédie grinçante sur deux escrocs à la petite semaine. Serrault et Huppert s'en donnent à coeur joie mais le scénario un peu lâche part en partie à-vau-l'au, quand la paire change de braquet (avec une Huppert qui prend l'ascendant sur Serrault) et se retrouve pris dans l'engrenage d'une mafia helvético-antillaise volontairement (?)... Lire la critique de Rien ne va plus

Avatar denizor
4
denizor ·
6.3

Critique de Le Dernier Combat par denizor

Il est intéressant de voir aujourd'hui Le Dernier combat, à l'aune d'une carrière fournie, celle de Luc Besson, et de constater que toutes les qualités (sens de l'image) et tous les défauts du cinéastes (une extrême naïveté, un discours plat et une inconstance certaine) étaient déjà bien là. Le Dernier combat marque d'emblée par son audace formelle - noir et blanc, format... Lire l'avis à propos de Le Dernier Combat

Avatar denizor
4
denizor ·
Bande-annonce
5.9

Critique de Trois Places pour le 26 par denizor

Dernier film de Jacques Demy, Trois Places pour le 26 peut se voir comme une nouvelle déclaration d'amour que le cinéaste fait à la comédie musicale et au cinéma hollywoodien. Le film raconte l'histoire d'un spectacle, des répétition à la première, spectacle qui raconte la vie (un peu romancée tout de même) d'Yves Montand, qui joue ici son propre rôle - donnant plus de force et de... Lire l'avis à propos de Trois Places pour le 26

1
Avatar denizor
5
denizor ·
Bande-annonce
6.0

Critique de Garçon ! par denizor

Garçon ! marque la fin d'une époque pour Claude Sautet : dernier film avec Montand (avec qui il s'est mal entendu sur le tournage), dernière collaboration avec son scénariste depuis Les Choses de la vie, Jean-Loup Dabadie. Dans Garçon !, le café-brasserie, qui était toujours présent dans les films de Sautet (avec cigarettes réglementaires !), devient le lieu principal de... Lire l'avis à propos de Garçon !

3 3
Avatar denizor
5
denizor ·