Avis sur

28 jours plus tard par Aurélien Boucher

Avatar Aurélien Boucher
Critique publiée par le

28 jours plus tard est un excellent film d'épouvante/horreur réalisé par Danny Boyle.
Un commando de la Protection Animale fait irruption dans un laboratoire top secret pour délivrer des dizaines de chimpanzés soumis à de terribles expériences. Mais aussitôt libérés, les primates, contaminés par un mystérieux virus et animés d'une rage incontrôlable, bondissent sur leurs "sauveurs" et les massacrent. 28 jours plus tard, le mal s'est répandu à une vitesse fulgurante à travers le pays, la population a été évacuée en masse et Londres n'est plus qu'une ville fantôme. Les rares rescapés se terrent pour échapper aux "Contaminés" assoiffés de violence. C'est dans ce contexte que Jim, un coursier, sort d'un profond coma...
Déjà, le point le plus marquant du film, c'est tout l'aspect "ville fantôme" qui en ressort. Le film est très réussi visuellement avec la ville de Londres totalement isolé, sans vie avec pratiquement que des décombres dans les rues, ainsi que des contaminés la nuit. C'est très réussi d'autant plus que c'est difficile de faire un tel résultat, surtout quand il faut bloquer toute les rues pendant le tournage. Le reste des lieux est aussi très bien fait à ce sujet, surtout les passages sur les autoroutes. Le tout est aussi renforcé par une esthétisme assez réaliste, voir même documentaire.
Puis le scénario du film est très bon, avec de très bons personnages, notamment le personnage de Jim qui a une évolution au fil du film, celui qui suit un groupe de survivants au début pour être ensuite vers la fin le meneur pour se débarrasser de la menace, au point de mettre de côté son humanité pour un aspect plus sauvage (le climax). L'histoire en soit est aussi très bonne, où on suit durant la première partie du film une famille fondée attachante avec Brendan Gleeson comme figure paternelle, une famille représentant l'espoir. La deuxième partie prend une autre tournure quand les personnages sont accueillis chez les militaires, avec le major Henry West joué par le 9ème docteur a une mentalité nihiliste envers la contamination et dont leur but est de survivre dans leur château et d'asseoir leur contrôle sur les femmes. Et à partir de ce moment là, les contaminés ne sont plus la menace, mais les hommes. Les contaminés sont aussi très menaçant, surtout car il ont la capacité de courir, rendant les scènes beaucoup plus tendues.
La réalisation est très bonne avec une esthétisme assez réaliste, avec en plus une imagerie comme si on était dans un rêve notamment quand Jim sort de son coma. Les scènes de tensions sont très bonnes que ce soit les scènes avec les infectés, l'ambiance sombre des scènes ainsi que la traque finale. Et le film est aussi très sanglant.
Le casting est très bon, la musique aussi, surtout celle de la traque finale.
Un excellent film de zombie qui est devenu culte.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 83 fois
1 apprécie

Aurélien Boucher a ajouté ce film à 8 listes 28 jours plus tard

Autres actions de Aurélien Boucher 28 jours plus tard