Affiche 300 hommes

Critiques de 300 hommes

Documentaire de et (2015)

300 hommes et quelques Frères

Résultat d’un travail de deux hivers passés à l’accueil de nuit Saint Jean de Dieu à Marseille, un centre d’hébergement pour des hommes en situation de détresse, le documentaire d’Emmanuel Gras (remarqué pour Bovines en 2012) et d’Aline Dalbis (Nadia en 2006) s’attache à capter l’ambiance du lieu, les rapports souvent conflictuels qui s’y... Lire la critique de 300 hommes

5
Avatar Patrick Braganti
8
Patrick Braganti ·

Humanité écorchée

Marseille. Hiver. Centre d’accueil de nuit Saint-Jean-de-Dieu, sa file d’attente pour se voir octroyer un lit, ses murs beige-saumon à la peinture écaillée, ses dortoirs véritables puzzles de lits et d’affaires personnelles, ses cages d’escaliers défraîchies éclairées aux néons bruts, ses rangées de chaises de hall de gare fixées au sol, sa cour centrale où tout le monde se... Lire l'avis à propos de 300 hommes

Avatar Clode
7
Clode ·

Écorchés vifs

Des vies brisées, écorchées par la rue, le froid, rongées par l'alcoolisme et la drogue. Des gens qui survivent grâce à la vocation d'héros du quotidien, qui sont pour beaucoup sont passés d'hébergés à hébergeurs. C'est donc une immersion dans le quotidien du centre d'accueil Saint Jean de Dieu, une immersion dans le quotidien de ceux qui n'ont plus rien, que nous propose 300 Hommes, un film... Lire la critique de 300 hommes

Avatar Grunge66100
7
Grunge66100 ·

Des hommes et des Saint Jean-de-Dieu

Un sous-sol qu’on devine calme, frais. Un homme seul, austère, qui prie dans ce qui ressemble à une petite chapelle. C’est Didier, le Frère Didier comme ils l’appellent. La personne qui gère et qui vit avec trois ou quatre autres de ses semblables dans ce centre marseillais d’hébergement de nuit. A peine sorti du lieu, il est happé par un brouhaha indescriptible. Il est à peine 16 heures, la... Lire la critique de 300 hommes

1
Avatar Bea Dls
8
Bea Dls ·

Critique de 300 hommes par Étienne_B

L'ambition de 300 hommes se résume à sa dernière scène de fin et à ses crédits : Hacine dit qu'il enterra tout le monde, avant d'apparaitre in memoram dans le générique. Ce n'est pas le seul à être décédé entre le tournage et la projection, l’espérance de vie à la rue est de 56 ans. Le film propose par contre un angle intéressant pour raconter cela. Plutôt que... Lire l'avis à propos de 300 hommes

1
Avatar Étienne_B
7
Étienne_B ·