Affiche 71 fragments d'une chronologie du hasard

Critiques de 71 fragments d'une chronologie du hasard

Film de (1994)

  • 1
  • 2

Si l'on accepte d'être secoué

Ayant prévu d'enfin voir "Le Ruban blanc" dans les prochains jours, j'ai décidé de me replonger avant dans ce film par lequel j'ai découvert ce réalisateur que j'ai suivi pas à pas depuis, tant ces "71 fragments..." avaient été un choc à l'époque. Une quinzaine d'années plus tard, le ressenti reste le même. Ce film est la fin de la "trilogie de la glaciation", après "Le Septième continent" et... Lire l'avis à propos de 71 fragments d'une chronologie du hasard

18 2
Avatar takeshi29
9
takeshi29 ·

Autopsie d'une tragédie

Qu'est-ce que c'est que ce titre bizarre ? Je continue mon immersion dans le cinéma de Michael Haneke après Benny's Video, le dernier vu en date. Je découvre aussi que ces deux films appartiennent à une trilogie, celle de la Glaciation Émotionnelle (avec Le Septième Continent). Ceci explique cela. J'en apprends un peu plus sur les intentions d'Haneke et les thèmes qui lui sont chers. 71... Lire la critique de 71 fragments d'une chronologie du hasard

8
Avatar Ragnarök
7
Ragnarök ·

Le Elephant autrichien

Je savais bien qu'il faudrait m'accrocher avant de lancer ce Haneke. J'aime bien ses films habituellement, mais cette fois, ce sera sans moi. C'est un peu le même problème que pour 'Le septième continent', c'est inutilement long. Haneke déclare dans une interview que quand on joue au billard, c'est mieux de faire les bandes plutôt que de taper les boules directement, il fait cette allusion pour... Lire l'avis à propos de 71 fragments d'une chronologie du hasard

10
Avatar Fatpooper
5
Fatpooper ·

Glaciations existentielles

Quand on pénètre dans l'antre du dernier volet de la "trilogie de la glaciation émotionnelle" de Michael Haneke, c'est au terme d'un long et rude voyage à l'intérieur de la société autrichienne (a minima), initié par les deux premiers films. On n'est pas vraiment ici dans une œuvre qui brosse dans le sens du poil, et c'est le moins qu'on puisse dire : le regard est tout sauf... Lire l'avis à propos de 71 fragments d'une chronologie du hasard

4
Avatar Morrinson
8
Morrinson ·

Critique de 71 fragments d'une chronologie du hasard par Moorhuhn

Je découvre enfin la filmographie de Michael Haneke avec ce film pour le moins déroutant, très froid et implacable (depuis j'ai vu Funny Games qui lui m'a vraiment remué). La mise en scène du cinéaste autrichien est très bonne, certains plans sont magnifiques, c?est très bien filmé, le seul point visuel qui m'a un peu gêné c'est l'austérité de la photographie même si cela colle avec l'ambiance... Lire la critique de 71 fragments d'une chronologie du hasard

4
Avatar Moorhuhn
6
Moorhuhn ·

Critique de 71 fragments d'une chronologie du hasard par MrsChanita

Septante et un fragments de pure réjouissance cinématographique!!! C'est avec "Caché" que j'ai plongé dans l'univers singulier de Michael Haneke, découvrant un réalisateur de génie, au cinéma intelligemment percutant, à la démarche artistique hautement intéressante. Ici encore, Haneke utilise la force de la suggestion pour signifier son propos. Il montre peu, mais un mot, une phrase, un plan,... Lire la critique de 71 fragments d'une chronologie du hasard

6 2
Avatar MrsChanita
10
MrsChanita ·

Critique de 71 fragments d'une chronologie du hasard par TheMrOrange

Mr Orange: Ah! bah voilà un bon film d'art et d'essai européen commen on les aime... ou pas. Donc comme tout bon film rentrant dans cette catégorie, c'est pas divertissant. La majorité du film relate la vie presque banale d'une tripotée d'individus. Et c'est pas gai. Un enfant passe la frontière autrichienne pour venir errer dans la capitale, Vienne. Un couple éprouve des difficultées avec un... Lire la critique de 71 fragments d'une chronologie du hasard

3
Avatar TheMrOrange
6
TheMrOrange ·

Oui c'est la société de la froideur et de l'individualisme ; sauf que c'est la moins pire.

Fragments d'existences vides qui se croisent – semblent toutes au bord du précipice, de l'extinction, mais celle-ci doit se dérouler bien tranquillement la plupart du temps. La lourdeur hanekienne est à son comble, l'amalgame avec une société décrétée morbide et automatisée aussi. Tant de plans-séquences et de démonstratives abusives, pour un propos d'autant plus étroit qu'il a déjà été étayé... Lire l'avis à propos de 71 fragments d'une chronologie du hasard

3 3
Avatar Zogarok
5
Zogarok ·

Informations indirectes

Rarement un film aura arboré un titre aussi programmatique que 71 Fragments d'une Chronologie du Hasard. Troisième volet d'une trilogie s'interrogeant sur la Nature des images et leurs dangers intrinsèques le film de Michael Haneke remet totalement en question notre condition de spectateur, se frayant un chemin hors des sentiers battus, en marge d'un système prônant le productible et le... Lire l'avis à propos de 71 fragments d'une chronologie du hasard

2
Avatar stebbins
7
stebbins ·

Historique de la modernité

Après avoir vu quelques films d'Ozu et de Haneke, je commence à comprendre la fonction du naturalisme. L'objectif n'est pas de dresser une liste de détails historiques et de détailler pendant quinze page une place marchande de Rouen, mais de comprendre la mentalité des gens de cette époque. On comprend la mentalité des français du dix-neuvième siècle en lisant l'Exégèse des lieux... Lire l'avis à propos de 71 fragments d'une chronologie du hasard

Avatar Rèné_Ganon
8
Rèné_Ganon ·
  • 1
  • 2