Allez j'me sens chaud à écrire une critique sur ce film, qui pour l'instant m'a le plus amusé en 2013.

Bon, déjà, partons à la base de la racine du chêne, ce qui m'a donné envie de regarder ce film : l'affiche (la vraie, pas celle de Sens Critique, que je trouve horriblement moche d'ailleurs...), visible sur le lien suivant.

http://www.heyuguys.co.uk/images/2012/08/Seven-Psychopaths-Poster-438x650.jpg

Je suis fan de petits détails dans les affiches et là franchement j'ai bien aimé, design assez sobre, 7 personnages pour 7 psychopathes, étonnant me direz-vous ironiquement, attendez d'en voir le film, je ne spoilerai pas dans cette critique, promis. Dans cette affiche, que voit-on ? Tout sauf celui qui dirige. J'ai trouvé ça assez marrant et je voulais en faire part. A part le "blablabla In Bruges" et bien entendu son nom dans les crédits tout en bas on ne sait rien sur McDonagh. Culotté, humble, alligator, prenez le mot qui adjective le mieux McDonagh sur ce coup.
Petit big up au "7" qui s'est glissé au bout du "v" de Seven. Un bigupception à Fincher sans doute.

Alors ce film kèkecé ? Bah c'est Colin Farell, de retour, qui est un écrivain ayant un peu le syndrome de la page blanche, il doit écrire pour un film un scenar' traitant de sept psychopathes mais ne sait juste pas par où commencer. C'est son pote, Rockwell qui le lance en lui pointant sur le journal un double-homicide orchestré par un tueur en série qui tue des mafieux.

Rockwell, lui, pendant ce temps, traite une petite affaire de dognapping (oui, kidnapping ne peut pas marcher dans ce cas) avec son coupaing Walken, soutirant les primes des chiens retrouvés aux pauvres bimbos sans défense.

Jusqu'au jour où Rockwell vole un Shih Tzu à une blackounette qui se trimbalait par là. Sauf que le chien était à un lourdeau mafieux pas très content, et fallait pas lui voler son chien Bonny. S'en suit une poursuite remplie de mafiosi un peu débiles à la recherche du chien que Rockwell ne lâchera pas à moins qu'ils paient la fameuse prime !

Je m'arrête là pour ce scenario étant donné que sinon je vais spoil, mais le reste du film nous propose un film de pseudo-gangsters contre des psychopathes, les premiers demeurés, les seconds tellement voués à leur convictions stéréotypées au maximum que le mélange des deux nous pond un film assez bon. Chaque personnage devient attachant, Farell se fait traîner au beau milieu d'une fight mafio-psychopathienne alors qu'il veut juste finir son livre, tout ça pour un putain de clébard qui fait même pas 10 centimètres de haut !

Le monologue de Rockwell quand il théâtralise le shoot-out au cimetière est juste une des meilleures ironies stéréotypées auxquelles j'ai pu assister, et je ne parle même pas lorsqu'il est derrière le rocher avec ses 3 flingues... ça m'énerve de m'être promis de ne pas spoil, mais j'avais pas rigolé comme ça devant un film depuis quelques temps !

On ne peut que le comparer à Snatch, et malgré des scenarii assez distincts on peut être du côté pro-Ritchie à dire que ce film rempli de débiles a besoin d'une action british assez rapide, de plus de montage/éditing avec beaucoup plus de prises, ou du côté pro-McDonagh, avec la même absurdité mais avec une place plus onctueuse pour les dialogues et l'humour à répétition.

Honnêtement, la logique de création de ce film est réussie, il n'avait aucune prétention et ça s'avère être une bonne petite perle.

Et oui, je mets 7. Car y'a 7 dans le titre. Et moi j'suis un mec comme ça. (Non, sans rire, je crois que la moyenne de ce film va sérieusement tendre vers 7 à cause de ça...). Sur ce, j'ai un mauvais film à aller regarder. Q+
florent_laval
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste 2013

Le 20 janvier 2013

16 j'aime

5 commentaires

7 Psychopathes
LeJezza
8

No shoot-outs? That sounds like the stupidest ending

Je donne à 7 Psychopathes un overrated 8, mais je l'assume totalement. Déjà, j'avais pas envie de mettre 7 parce que le film s'appelle 7 Psychopathes (argument totalement merdique puisque j'ai mis 7...

Lire la critique

il y a 9 ans

31 j'aime

7 Psychopathes
Gand-Alf
6

Hollywoodland.

Malgré ses gros airs de sous-Tarantino / Guy Ritchie, "In Bruges" m'avait agréablement surpris à sa sortie en 2008. Son metteur en scène, Martin McDonagh, persiste et signe dans le même univers, avec...

Lire la critique

il y a 8 ans

21 j'aime

3

7 Psychopathes
cloneweb
5

Critique de 7 Psychopathes par cloneweb

Les fans de Martin McDonagh attendaient le réalisateur de pied ferme depuis la sortie de Bons Baisers de Bruges sorti en 2008, film ayant connu un joli succès. Et s'ils ont eu L'Irlandais, mis en...

Lire la critique

il y a 9 ans

21 j'aime

15

7 Psychopathes
florent_laval
7

Tout ça pour un putain de clebs !

Allez j'me sens chaud à écrire une critique sur ce film, qui pour l'instant m'a le plus amusé en 2013. Bon, déjà, partons à la base de la racine du chêne, ce qui m'a donné envie de regarder ce film...

Lire la critique

il y a 9 ans

16 j'aime

5

Batman & Robin
florent_laval
10

"Commissaire, vous avez 11 minutes pour décongeler tout le monde."

J'avais mis 2, mais j'me suis dit, il faut que je le revoie. Je l'ai donc revu. Peut-être pas tout à fait sobre je l'admet, mais j'ai envie de dire, c'est comme ceux qui regardent Las Vegas Parano...

Lire la critique

il y a 9 ans

11 j'aime

3

BioShock Infinite
florent_laval
5

BioShock, qu'es-tu devenu ? (Certifié no spoil)

Eh bien eh bien, avec mes 3 heures de jeu en mars, je lui avais donné 8, j'étais plongé dans un de mes univers de jeux vidéos préférés : celui de BioShock, j'avais mis 8 en me basant sur des a priori...

Lire la critique

il y a 9 ans

7 j'aime

1