👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

L'homme est un produit comme les autres...

... et Jan Kounen nous le montre bien.

99 Francs fait parti de ce genre de film qu'une partie de la population va adorer, aduler et regarder jusqu'à connaître la moindre réplique par cœur, quand l'autre partie va le haïr, le détester et vomir sur la jaquette du DVD alors loué pour "passer un bon moment". Si je mets de guillemets, c'est parce que ce film n'est pas un bon moment. Là où certain voit une critique de la société de consommation, je ne vois, moi, qu'un simple témoignage, un instantané publicitaire, un espèce de... 4x3 de la vie d'Octave. Et pour moi, tout va dans ce sens.

Dès les premières images, on sait dans quel genre de film on se lance : "Le summum de la branlette intellectuel". Les péripéties d'Octave ne sont que des illustrations, non pas d'une société mais, de la publicité elle même dans ce que nous ne lui connaissons pas. Et le message de fin est est très clair sur ce point : Quoi que nous fassions, les publicitaires "jouissent dans notre hémisphère droit".
C'est aussi pour cela que Beigbeder interprète le personnage d'Octave en "bad trip", je ne vous dit pas que c'est ce que je fais mais je vous le laisse supposer quand même.

Alors ce n'est pas pour remettre le monde dans le droit chemin, aussi bien Beigbeder que Jan Kounen n'en ont rien à faire. C'est juste pour montrer ce que viv(ai)ent les publicitaires quand le livre a été écrit.

Donc non ce n'est pas un bon moment, non ce n'est pas une critique, c'est simplement et crument le reflet des narcissiques pédants et drogués qui nous servent leurs délires psychédéliques et vomissibles à 20h sur TF1.
Toki
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Qui a dit que la publicité ne faisait pas d'artistes ?

il y a 11 ans

28 j'aime

3 commentaires

99 Francs
Aphex
9
99 Francs

Mensonge de publicitaire

Dès l'introduction, Octave, le héros, un « concepteur publicitaire », nous énonce ce leitmotiv qui correspond parfaitement à sa vision matérialiste de la vie : « tout est provisoire : l'amour, l'art,...

Lire la critique

il y a 8 ans

34 j'aime

3

99 Francs
Toki
8
99 Francs

L'homme est un produit comme les autres...

... et Jan Kounen nous le montre bien. 99 Francs fait parti de ce genre de film qu'une partie de la population va adorer, aduler et regarder jusqu'à connaître la moindre réplique par cœur, quand...

Lire la critique

il y a 11 ans

28 j'aime

3

99 Francs
EcceLex
7
99 Francs

Soigner le mal par le mal (ou en tout cas essayer)

Avec 99 francs, il faut commencer par la fin et comprendre dès le début que tout cela n'est qu'une arnaque. Le film s'amuse à dénoncer la publicité tout en revêtant lui-même la forme d'une publicité...

Lire la critique

il y a 12 ans

27 j'aime

9

Hugo Cabret
Toki
5
Hugo Cabret

Critique de Hugo Cabret par Toki

Quand je suis allé voir Hugo Cabret, je m'attendais à voir le dernier Scorcese, une grande épopée, quelque chose de fort, de prenant. Et en fait non. Pour apprécier pleinement le film, il faut y...

Lire la critique

il y a 10 ans

60 j'aime

12

Valse avec Bachir
Toki
9

Et dans la petite lumière du jour, tu vas voir. Tu vas voir la destruction que tu as semé.

Je sors tout juste de ce périple au Liban alors que j'écris cette critique et je ne sais pas par où l'aborder. Peut-être devrais-je commencer par dire que j'ai pleurer. J'ai pleurer comme certain ont...

Lire la critique

il y a 11 ans

47 j'aime

5

The Amazing Spider-Man
Toki
8

Andrew Garfield est appelé à régner.

J'ai longtemps hésité à aller voir The Amazing Spiderman. Comme tout un chacun, j'avais peur de ce que Webb avait pu faire de l'homme araignée. La série de Comics Amazing Spiderman étant la série...

Lire la critique

il y a 10 ans

42 j'aime

16