Affiche A Very Englishman

Critiques de A Very Englishman

Film de (2013)

Winter, mais surtout Bottom

Je me suis fait violence pour aller voir ce nouveau film, de la part du coupable de The killer inside me et de l'inégal Road to Guantanamo. Et bien encore une fois je suis déçu. Le sujet avait pourtant de quoi intéresser, ce genre de personnage excentrique, milliardaire, volage est presque un appel au biopic et des réalisateurs s'en sont très bien sortis. Milos Forman en tête, avec Larry Flint,... Lire la critique de A Very Englishman

4
Avatar LucasBillard
5
LucasBillard ·

"A Very Englishman" ou comment passer à côté de son sujet à la sauce anglaise...

L'histoire de Paul Raymond, véritable Larry Flynt anglais, qui a lancé des shows de charme avant que des magazines érotiques suivent tout en investissant ingénieusement dans l'immobilier. Ce qui fera de lui l'homme le plus riche de son pays ; mais comme l'argent n'achète pas le bonheur (même si cela peut y aider grandement !!!) devra faire face à une tragédie, la perte de sa fille, morte... Lire l'avis à propos de A Very Englishman

2
Avatar Plume231
2
Plume231 ·

De cul et de seins

Vraiment pas terrible ; un biopic comme je les déteste tant. En effet, l'intrigue est pauvre et anecdotique au possible : on passe d'un fait biographique à l'autre, sans aucune développement, sans non plus générer d'attentes chez le spectateur, on ne sait jamais où on va et lorsqu'on comprend qu'on traite un thème, c'est trop tard, on est déjà au suivant... Les scènes sont si courtes... Lire la critique de A Very Englishman

Avatar Fatpooper
3
Fatpooper ·

Un film qui passe à côté de son sujet

Un biopic doit illustrer un personnage intéressant ou à défaut le rendre intéressant. Il y avait donc une bonne façon d'aborder le sujet, celle de privilégier la vision hédoniste et de montrer comment Paul Raymond a bâti son empire en se moquant du puritanisme ambiant et cela aurait rapproché le film de l'excellent "Larry Flynt "de Milos Forman. Force est de constater que le film ne persiste... Lire l'avis à propos de A Very Englishman

Avatar estonius
4
estonius ·

Critique de A Very Englishman par El Fakir Harry

Au debut l'esthetique nous met l'eau a la bouche. on pense a scorsece pour la facon de filmer le clinquant et l'erotisme sans concession. Chaque epoque (50s-60s-70s-80s) semble un pretexte pour le realisateur pour s'amuser avec les codes cinematographiques (fondus enchaines, incrustations, changement brutaux de contrastes.) qui ont fait ecole au moment decrit. Les actrices sont magnifiques et... Lire l'avis à propos de A Very Englishman

Avatar El Fakir Harry
5
El Fakir Harry ·

On se refait Larry Flynt ?

Quand je regarde un film Britannique mêlant comédie et drame, je m'attends toujours à de la subtilité, que ce soit dans le jeu des acteurs (trices) ou dans l'humour, plus encore avec un biopic sur un homme qui a fait sa fortune dans l'érotisme, même si c'est un inconnu pour moi. Ce Larry Flint, version britannique, a les traits de Steve Coogan. Premier problème et pas des moindres, je n'aime... Lire la critique de A Very Englishman

Avatar easy2fly
5
easy2fly ·

Critique de A Very Englishman par trevorReznik

C'est toujours un plaisir de retrouver Steve Coogan dans un film de Michael Winterbottom. Et encore une fois, l'association fonctionne très bien. Le personnage, Paul Raymond, qui a inspiré le biopic est assez haut en couleurs et aurait facilement pu donner lieu à une caricature assez facile mais la partition de l'acteur britannique est assez subtile et nuancéex et rend cet englishman à la fois... Lire la critique de A Very Englishman

Avatar trevorReznik
7
trevorReznik ·

Critique de A Very Englishman par Cine2909

Si les Etats-Unis ont Hugh Hefner avec Playboy, l’Angleterre a Paul Raymond une des plus grandes fortunes du pays qui a construit lui aussi un véritable empire du charme. Il est plus que probable que vous ne connaissiez pas ce personnage (ou que vous feignez de ne pas connaitre) avant ce film de Michael Winterbottom qui vous permet ainsi de découvrir son ascension professionnelle. Difficile de... Lire la critique de A Very Englishman

Avatar Cine2909
6
Cine2909 ·

Cuvée du Patron

Comme les frères Coen, Michael Winterbottom propose toujours un cinéma distrayant. Avec les deux lascars de Minneapolis ou le kid de Blackburn, pas de mauvais film au compteur, juste des films un peu inintéressants, mais rien qui ne mérite pas au moins la moyenne. C’est le cas de ce Very Englishman, plus ironiquement intitulé The Look of Love en anglais : la chanson de Dusty Springfield bien... Lire la critique de A Very Englishman

Avatar ludovico
7
ludovico ·

Coke en Stock Options

The Look of Love est un film qui encourage à prendre de la coke... Non qu'il en rende la consommation glamour à l'écran, mais Michael Winterbottom a fait le film qui va le plus vite de la terre. Hot Fuzz, à côté, c'est du Antonioni. Près de quarante ans de la vie d'un homme défilent sous nos yeux en moins de deux heures, causant de nombreuses coupes... Lire la critique de A Very Englishman

Avatar Mike Öpuvty
7
Mike Öpuvty ·